Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Ghana-USA : Entente sur l'expulsion d'immigrés sans papiers
 
Le Président Donald Trump et l’ambassadeur Adjei Bawuah

© koaci.com– Mercredi 26 Septembre 2018 – Les gouvernements du Ghana Search Ghana et des États-Unis de l’Amérique (USA) sont parvenus à un compromis devant régir l’expulsion d’immigrés ghanéens sans papiers.

Selon Dr Baffour Adjei Bawuah, l’ambassadeur du Ghana Search Ghana aux USA Search USA qui s’est exprimé sur la question en marge de l’Assemblée générale de l’ONU à New York, les deux pays sont parvenus à un accord. Bawuah a déclaré que le service d’immigration américain a tous les documents et informations nécessaire permettant à une personne d’être déportée sans qu’il n’ait besoin d’une confirmation de la part de l’ambassade du Ghana.

Cet accord intervient dans un contexte où les USA Search USA ont dénoncé le fait que le Ghana Search Ghana ne se conforme pas aux obligations internationales concernant la délivrance de documents de voyage aux ghanéens en attente d’expulsion. Bawuah avait refusé d’approuver des décisions d'expulsion malgré l'insistance des autorités américaines.

Suite à cette divergence, l’ambassade des USA Search USA à Accra avait publié une déclaration dans laquelle le gouvernement américain sera obligé de commencer à appliquer un régime de restrictions de visas conformément à leurs lois si le gouvernement ghanéen ne coopère pas avec lui.

Sur le problème qui s’était présenté, l’ambassadeur ghanéen Bawuah a rappelé qu’il a été difficile d’endosser, en quelque sorte, une documentation à partir du moment où ils n’ont pas d’informations fiables sur les personnes à expulser.

Sur les réticences soulevées, l’ambassadeur a expliqué qu’ils ne sont pas en mesure de témoigner qu’un ghanéen ait commis une infraction, que la procédure en vigueur a été appliquée à la personne et que, par conséquent, la personne pourrait être expulsée.

Sur le noud de l’incompréhension qu’il y avait eu entre les deux pays, l’ambassadeur a clarifié que « ce dont nous disons, c'est une certaine équité car l'ambassade n’est pas forcément obligée de cautionner l'expulsion de certaines personnes ».

Et pour la solution trouvée à ce problème, l’ambassadeur a révélé que « Si la personne se présente avec des papiers valides à l’arrivée, il devrait y avoir la documentation devant permettre de la renvoyer. Donc, quelles que soient les données identitaire de bases, le système américain devrait l’avoir, s’ils l'ont, ils n'ont pas besoin de venir nous demander si la personne est ghanéenne … ».

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –
 
 
9180 Visit(s)    2 Comment(s)   Add : 26/09/2018
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions yavoedmond
 
Trop fier de son style vestimentaire traditionnel! Pourtant certainement un haut intellectuel ghanéen.
 
 
 
See his contributions aze
 
J'aime bien cette tenue, une très bonne politique vestimentaire pour le Ghana...courage j'aime ce pays...et les ghanéens.... Vous serez une vraie étoile d'Afrique et le chemin se trace...
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login