Logo Koaci
 
 
 
Ghana : Invasion chinoise : John Mahama lance un appel aux étrangers
 

John Mahama (ph)

- Ghana Search Ghana - Accra le 4 Avril 2013 © koaci.com –
Le Président ghanéen John Mahama appelle les étrangers vivant sur le territoire ghanéen à respecter les lois du pays et au même moment demande à ses concitoyens de ne pas maltraiter les étrangers.

Mahama a lancé cet appel hier mercredi à Accra lors de son adresse aux membres de la délégation de l’Association d'amitié Chine-Ghana (GHACHIFA). Pour le numéro ghanéen le respect des textes du pays hôte, l’amitié et la collaboration entre nationaux et expatriés peuvent servir de base pour le développement du Ghana.

Cet appel solennel qui concerne à la fois étrangers et ghanéens est intervenu d’une part après l'arrestation de plusieurs dizaines de ressortissants chinois entrés illégalement au Ghana Search Ghana et d’autre part après des affrontements entre certaines communautés ghanéennes contre des chinois qui opèrent illégalement dans les mines d’or du pays.

En essayant de mettre la balle à terre et ramener tous et particulièrement les chinois à l’ordre, Mahama a insisté que les lois ghanéennes soient respectées par les chinois et qu’en retour les nationaux cessent d’avoir des stéréotypes vis-à-vis des étrangers. Pour chercher une solution à la migration illégale chinoise, Mahama a déclaré que dans les relations diplomatiques entre la Chine Search Chine et le Ghana, il y a des mécanismes à explorer pour résoudre les problèmes auxquels le Ghana Search Ghana est confronté.

Concernant le flux migratoire des chinois qui rentrent et atterrissent par tous les moyens au Ghana Search Ghana et souvent sans visa, le Chef de l’Etat ghanéen a révélé avoir eu des discussions avec l’ambassadeur de Chine Search Chine au Ghana Search Ghana à ce propos. Sans distinction aucune, Mahama a poursuivi que « le Ghana Search Ghana a des lois que nous devons obéir qu’importe si on est un eskimo, un nigérian ou un chinois, mais je vous exhorte à ne pas avoir des stéréotypes sur les gens».

Rappelons qu’en mi-mars dernier le Service d’immigration (GIS) de la douane ghanéenne à l’aéroport international Kotaka d’Accra a déporté 27 chinois. En fin mars, un autre contingent de 120 chinois a été arrêté lors d’une opération contrôle du GIS pour appréhender les mineurs clandestins chinois qui travaillent dans les mines d’or à risque. Des armes à feu avec lesquelles ils s’en servent dans les bagarres ont été confisquées par les forces de sécurité.

A ce jour, selon Francis Palmdeti, le chargé des relations publiques au Service d’immigration, il y a environ 3.000 milles chinois qui vivent de manière régulière au Ghana Search Ghana et que les contrôles du GIS ne visent pas à les harceler ni à interférer dans leurs affaires dans le pays.

Pour être clair, Palmdeti a révélé que les lois ghanéennes ne permettent pas aux étrangers vivant au Ghana Search Ghana de s’adonner à l’exploitation des minerais. Mais par rapport à la complicité qui aboutit parfois à la fuite de certains chinois illégaux, le GIS a déclaré que l’accomplissement de leur devoir est parfois entravé par certains ghanéens qui couvrent les clandestins qui sont dans des endroits où ils ne sont pas censés être.

En se démarquant des accusations xénophobes que certains ghanéens collent à la démarche du GIS, Palmdeti en laissant entendre que les chinois se moquent des lois ghanéens, il s’est voulu catégorique « … nous voulons que les étrangers soient respectueux de nos lois. Ceux qui bafouent nos règles soient-ils chinois, américains ou britanniques nous agirons envers eux de manière décisive ».

Mensah
 
 
8102 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 04/04/2013
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login