Logo Koaci
 
 
 
Ibrahima Ly viole sa nièce et sa petite fille
 
::Koaci.com Dakar::

Ibrahima Ly qui a eu dans le temps à violer à plusieurs reprises sa propre nièce s’est retourné quelques années plus tard contre la fille de celle-ci pour la violer. Mais, c’était l’acte de trop. Il a été trainé en justice par sa nièce qui n’en pouvait plus.
Ayant subi les assauts répétés du frère de sa mère durant plusieurs années, sans jamais oser le dénoncer, N.O. Thiaw se serait probablement tu pour toujours, si sa fille n'avait pas été violée comme elle par le même homme. N. 0. Thiaw, qui s'est toujours tu, de peur d'être battue à mort par son oncle, a raconté ce cauchemar qu'elle a partagé plusieurs années durant avec sa fille aînée, sans le savoir. Aujourd'hui mère de famille, expulsée du domicile familiale pour avoir eu un enfant naturel avec un chrétien, elle dit encore souffrir dans sa chair.
Si la dame N. O. Thiaw n'a jamais osé se confesser, par peur d'être réprimandée, sa fille, elle, a avoué les faits soutenant que si elle n'a pas dénoncé son vicieux grand-père, c'était seulement pour protéger sa maman. «L'oncle de ma mère, qui est mon grand-père m'a violée à cinq reprises dans le salon qui me servait de dortoir», raconte la jeune S. Diagne, âgée de 14 ans. Convaincu de l'amour que la jeune fille avait pour sa mère, le mis en cause menaçait en effet d'expulser sa mère de la maison familiale, si elle s'aventurait à ouvrir la bouche. Une expulsion qui a d'ailleurs eu lieu quelques mois plus tard, puisque la dame N.O. Thiaw a finalement pris en location une chambre à la cité Fadia, en compagnie de sa fille. Éloigné de sa proie, l'oncle incestueux commençait alors à s'agiter en envoyant plusieurs messages à celle qui était devenue par la force des choses sa maîtresse occasionnelle.

Ne se limitant pas aux messages, la jeune fille soutient que son grand-père appelait souvent au téléphone pour des conversations tournant autour du sexe. «Ya bonn, nam naala, nam say bagaas (ndlr : Tu n'es pas gentille, j'ai ta nostalgie et j'ai envie de toi)», lui dit-il souvent.

Malheureusement pour Ibrahima Ly, ce harcèlement sexuel substitué aux viols sur une proie éloignée, va le perdre. En effet, n'en pouvant plus, S. Diagne Search S. Diagne s'en était ouverte à sa mère et à sa tante, qui s'entendent avec elle pour piéger Ibrahima Ly.

Le premier acte du plan s'opère lorsque le violeur appelle S. Diagne Search S. Diagne sur son téléphone portable. Cette dernière met l'appareil en mode main libre, permettant ainsi à sa mère et à sa tante d'écouter les propos salaces de Ibrahima Ly. Ensuite, les deux protectrices de la mineure déroulent le deuxième acte de leur plan : demander à S. Diagne Search S. Diagne de donner un rendez-vous à son bourreau à la devanture de son lycée, pour être pris en flagrant délit par des policiers qu'elles allaient informer. Mais, S. Diagne Search S. Diagne propose mieux : attirer Ibrahima Ly Search Ibrahima Ly à la cité Fadia, au domicile d'une copine dont la mère a voyagé. Ibrahima Ly Search Ibrahima Ly tombe pieds et poings liés dans le piège : en se présentant à l'endroit indiqué, il est cueilli comme un fruit mûr par deux officiers de police embusqués. Cuisiné, il passe aux aveux sans difficulté. Il est condamné à 7 ans de prison ferme.
 
 
11028 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 21/02/2010
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login