Nigeria Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Nigeria: L'Afrique réunit Wole Soyinka, Djibril Tamsir Niane sur un plateau
 

Nigeria: L'Afrique réunit Wole Soyinka, Djibril Tamsir Niane sur un plateau

 
 
 
 6546 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 27 mai 2019 - 20:13


© koaci.com– Lundi 27 Mai 2019 –A la faveur de la célébration de la Journée de l'Afrique (édition 2019), la United Bank for Africa (UBA) a réuni sur un même plateau le lauréat du Prix Nobel de la littérature, Wole Soyinka; le Professeur émérite et spécialiste en histoire de l’Afrique au Sud du Sahél, Djibril Tamsir Niane; la femme politique ghanéenne Samia Nkrumah et la vedette Femi Kuti sur une plateforme d’échanges dédiée à  la croissance et au développement du continent noir. 


«UBA comprend le passé et constitue un symbole pour le développement de l'Afrique, pour l'autonomisation économique de nos populations, des petites et moyennes entreprises ainsi que des grandes sociétés. Elle nous offre l’occasion de nous rappeler à  nous même, au monde et même à  l’Afrique, que nous devons nous employer à  faire de l’Afrique le continent de nos rêves. », a fait savoir Tony Elumelu, PDG du groupe United Bank for Africa (UBA), lors de la première édition de ce symposium organisé par la banque panafricaine à  son siège à  Lagos.

Pour sa part, le Professeur Wole Soyinka, a félicité UBA pour avoir lancé l’initiative des échanges sur ces sujets brûlants, tout en déplorant la dégradation croissante de la place de l'histoire dans les programmes scolaire des écoles africaines. Le lauréat du Prix Nobel de la Littérature a ajouté que le manque de connaissances de notre passé fait que la croissance des enfants africains sur le continent est écourté. 

«Comment pouvons-nous affronter les phénomènes modernes si nous ignorons le passé? Nous ne devons jamais perdre de vue l’importance de l’histoire car elle ne doit pas être l’apanage seulement des historiens » a-t-il martelé.

Pour étayer les propos de Soyinka, le Professeur Niane a estimé qu’il est important de se souvenir de la riche histoire de l’Afrique, car il n’y a pas de peuple sans histoire.

KOACI
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Les 49 militaires écroués en pleine médiation et après les explications de l'Onu, la junte malienne perd-elle la raison ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: La grève des acteurs des points de vente de mobile money est-elle rais...
 
3109
Oui
48%  
 
3177
Non
49%  
 
224
Sans Avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Nigeria: L'Afrique réunit Wole Soyinka, Djibril Tamsir Niane sur un plateau
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKA BLAH
Oui, comment pouvons-nous reécrire notre propre histoire si nous sommes des dominés depuis des siècles ?. un peuple soumis n'a pas d'histoire. Un peuple soumis apprend toujours les histoires fabriquées de ses maîtres-Dieux. Des peuples de ce monde tels que: les Arabes, l'Inde,l'Asie orientale, le Japon , la Chine..qui ont refusé la colonisation ont leurs passés intactes.
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKA BLAH
Les Indiens de l'Amerique du Nord et du Sud ont eu une très riche et extraordinaire passée historique...mais celle des USA n'a pratiquement plus de trace. Les colons venus de l'europe ont tout détruit. Les Incas ont subi eux aussi la force destructive des colons Portugais, mais Dieu merci cette destruction n'a été que partielle. Nous apprenons aujourd'hui le passé sophistiqué des Incas qui reste inexplicable par nos chercheurs .
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter