Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: CPI, Ocampo accusé « d'autocratique », Gbagbo huit ans passés hors de son pays
 

Côte d'Ivoire: CPI, Ocampo accusé « d'autocratique », Gbagbo huit ans passés hors de son pays

 
 
 
 14348 Vues
 
  8 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 29 novembre 2019 - 18:02

Gbagbo à Korhogo en 2011 


Malgré son départ de la Cour Pénale internationale (CPI), l'ancien procureur Luis Moreno Ocampo est toujours sous les yeux des projecteurs.


Un rapport d'enquête de la CPI rendu public cette semaine accable sa gestion.Le document pointe son comportement « autocratique », ses méthodes de recrutement et d'investigation.


A en croire les trois experts mandatés par la CPI pour le rapport, c'est « la personne » de Luis Moreno Ocampo qui est « le facteur déterminant majeur » de l'échec du dossier kényan. Uhuru Kenyatta et son vice-président William Ruto avaient été inculpés de « crimes contre l'humanité » pour leurs responsabilités dans les violences post-électorales de 2007, mais les poursuites avaient dû être abandonnées avant un procès.


« Autoritaire et menaçant avec ses collaborateurs, responsable d'une organisation inefficace de son bureau, négligent dans son recrutement, il est aussi accusé d'avoir employé des méthodes peu conventionnelles pour monter ses dossiers. Avec, notamment, sa façon de vouloir « cibler » certaines personnalités connues avant de rassembler des preuves, et non pas de rassembler des preuves et d'inculper ensuite », relève-t-on.


En réponse au rapport, Ocampo, déplore n'avoir pas été consulté et rappelle incidemment que Fatou Bensouda était, à l'époque, sa numéro deux, comme le rapportent plusieurs sources.


 

Il convient de rappeler que c’est, l'ancien procureur Luis Moreno Ocampo qui avait demandé la délivrance d’un mandat d’arrêt à l’encontre de Gbagbo le 25 octobre 2011.


Ce mandat d’arrêt a été rédigé et signé par les juges de la CPI le 23 novembre 2011.

Le 29 novembre 2011, le mandat d’arrêt a été signifié à Gbagbo à Korhogo, et transféré dans la nuit à la prison de Scheveningen, près de La Haye, où sont placés les détenus de la CPI.


Cela fait exactement huit ans que l’ex président ivoirien aujourd’hui en liberté conditionnelle à Bruxelles en Belgique se trouve de sa côte d’Ivoire natale.


Ces partisans espéraient qu’ils pouvaient rentrer d’ici début 2020 afin de prendre part aux élections présidentielles prévues en octobre de la même année.


 

Mais la nouvelle décision de la chambre d’appel, suite à la requête déposée par sa défense vient d’amenuiser toutes ses chances de candidatures.


Puisque la version expurgée et corrigée des décisions des juges ne pourra être disponible qu’en juillet 2020.

Et la chambre ne pourra statuer que en août 2020, soit à trois mois de la présidentielle.


Alors que la loi exige à tout candidat d’être présent au six mois dans le pays avant la tenue des élections.


Donatien Kautcha, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Affaire radiation depuis 2020 de Gbagbo, le PPA-CI cherche-t-il "autre chose" que son retour sur la liste electorale?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Locales 2023, hommage à Ouattara, en font-ils trop ?
 
3174
Oui
60%  
 
1969
Non
37%  
 
115
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  8 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: CPI, Ocampo accusé « d'autocratique », Gbagbo huit ans passés hors de son pays
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
OULAI DE BEOUE zea
Personne n'a jamais douté de ses prise de positions impartiale. Mais OULAI le répète toujours,GBAGBO doit se retirer avant la cyclone. Très ravis de la dernière décision a la Cpi,il y a de la monnaie a rendre.
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Est-ce une plaisanterie de mauvais goût cet article ? La CEI devrait donc changer toutes ses procédures en vigueur pour satisfaire les suiveurs d'un tueur impénitent qui voudrait hypothétiquement aller à des élections ? Vous êtes de vrais plaisantins... Donc tout ceci pour nous dire que le tueur gbagba ne pourra être candidat. On accuse dans un article un procureur de dictatoriat simplement parce qu'un vieux minable ne pourra faire acte de candidature. Mais, l'auteur de cet article sait-il que même en CIV le vaurien gbagba est sous le coup d'une condamnation ? L'auteur de cet article a-t-il pensé aux 3 milles morts causés par ce chien de guerre ou bien s'en moquetil éperdûment ? Comment donc rentrera-t-il, gbagba, sans le quittus de l'état Ivoirien même si la CPI le laissait sortir de sa cage de chien qu'il est ? On observe....
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
plumebleu
Puce, tu es sùr que si on libere Gbagbo ta bouche crochue peut l'arrêter? 2019 n'est pas 2010. S'il est garçon, qu'il l'arrêté, il ira plus vite que prévu, bandecon!!!
 
 il y a 3 ans
Nous@dabord
Opa est devenu une épine dans la plante du pieds pour certains et une arête dans la gorge pour d'autres.
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
Il est tjrs en taule après chacun voit midi à sa porte ce qui est certains on avance pour les 3000 mort et on avance pian à bon enentendeur
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
plumebleu
Il sera libéré avant les élections dans tous les cas et il sera élu président au soir des élections présidentielles. Tout ce que Dieu permet souvent,c'est pour notre bien! Alors moi, j'y crois fermement.koaci, est-ce de son fait, s'il est maintenu en exil en Belgique? Je crois que la loi fait une exception à celà!!
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Gougnon
Donatien, reste tranquille, je crois que tu tires trop hâtivement des conclusions. N'est-ce-pas Maitre Altit qui récemment demandait la libération totale du Pr Gbagbo pour pouvoir se présenter en 2020??. Donc wait and see, car nous saurons pourquoi toutes ces démarches, car l'objectif reste le même. Allons-y doucement car nous sommes pressés comme le dit le Pr Gbagbo.
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRANBLE DEH
Je pense que le "guet" (partage) n'a pas été équitable, donc on se dénonce maintenant. Quoi qu'il en soit, le Woody sera là et president de la république.
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter