Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte  d'Ivoire: « Violences à l'école » radiations et poursuites contre les élèves auteurs, 56 individus déférés
 

Côte d'Ivoire: « Violences à l'école » radiations et poursuites contre les élèves auteurs, 56 individus déférés

 
 
 
 16737 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 12 décembre 2019 - 08:55

Le corps de l'élève tué à Anyama


Des actes de violences et d’assassinats sont perpétrés par des élèves dans les établissements scolaires du pays.


Ces derniers ont décidé de se confectionner leur calendrier des congés contrairement à celui qui a été arrêté par le Ministère de l’Education nationale.


L’on déplore malheureusement en six jours trois morts, lors des affrontements entre élèves notamment à Anyama (Sud), Daloa (Centre-ouest) et Dimbokro (centre).


Les autorités ne veulent pas rester silencieuses face à ces actes qui amenuisent ses efforts déployés pour améliorer le système éducatif ivoirien.


 

Elles annoncent la radiation des élèves qui ont commis ces actes des établissements publics et privés de Côte d’Ivoire.

 

Les suspects seront poursuivis devant les tribunaux afin de répondre de leurs actes et les parents dont les enfants ont saccagé des écoles paieront pour les réparations.


« Tous les enfants qui ont commis les actes seront radiés de tous les établissements publics et privés », a annoncé Kandia Camara, mercredi lors d’une réunion à Cocody avec les parents d’élèves et des membres du gouvernement, comme constaté sur place par KOACI, avant de souligner. « Nous n’allons pas nous arrêter là. Les parents seront tenus de rembourser les frais des casses dans les établissements vandalisés », et de prévenir. « On ne veut pas voir un parent venir demander pardon au gouvernement. »


Selon le ministre de la sécurité et de la protection civile, Diomandé Vagondo, qui a assisté à la rencontre, les six jours de violence sont des jours infernaux avant de faire le point de la situation.


« A Abidjan les cours ont été perturbés. 20 personnes ont été interpellées et 14 déférées ; A Abengourou, deux élèves ont été déférés ; A Daloa, 14 personnes ont été interpellées et toutes déférées ; à Gagnoa, 33 élèves interpellés et 15 déférés ; à San Pedro 11 élèves interpellés et déférés », a relevé le premier policier du pays, avant d’indiquer que ce n’est pas à la police et à la gendarmerie de se substituer des parents d’élèves et des enseignants.


 

« Cette rencontre vient à point nommé pour que chacun prenne la mesure de la situation. Il faut que chacun comprenne qu’on soit élève ou pas, on répond de ses actes devant la justice », a relevé le général Vagondo. « L’esprit de civisme doit nous guider nous tous. Que chacun de nous assume ses responsabilités d’éducateurs », a-t-il exhorté.


80 élèves et des individus hors du système éducatif, ont été interpellés et 56 déférés concernant ce phénomène des congés anticipés et son lot de violences constatés lors de ces trois dernières années en Côte d’Ivoire.


Donatien Kautcha, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Mali : Le chef algérien d'AQMI Abdelmalek Droukdala abattu par les for...
 
 
Mali : Le chef algérien d'AQMI Abdelmalek Droukdala abattu par les forces françaises
Société
 
Nigeria : Suspension de visa pour le Liban après la vente aux enchère...
 
 
Nigeria :  Suspension de visa pour le Liban après la vente aux enchères d'une nigériane
Ghana :   Reprise sélective des cours à partir du 15 juin, situation sur la Covid-19
Société
Ghana : Reprise sélective des cours à partir du 15 juin, situat...
Ghana il y a 20 heures
 
Afrique : Covid-19,le CDC Afrique appelle les pays à tripler leurs tests dans les 3 mois à venir
Société
Afrique : Covid-19,le CDC Afrique appelle les pays à tripler leur...
Afrique il y a 1 jour
 
Côte d'Ivoire : Bruno Koné annonce la délivrance des ACD entre trois et six mois maximum pour les cas les plus complexes
Société
Côte d'Ivoire : Bruno Koné annonce la délivrance des ACD entre tr...
Côte d'Ivoire il y a 1 jour
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: « Violences à l'école » radiations et poursuites contre les élèves auteurs, 56 individus déférés
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
kkskof
Juste une question? Au niveau pénal nul ne peut répondre d3 l'acte d'autrui. Toutes fois au niveau civil qu'en est il? Est ce que le droit obligé un parent à payer pour l'acte d'un en tant fut il son fils ou sa fille. Merci pour ceux qui m'apporteront quelques explications.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
bonne initiative on constate que l'opposition qui a tjrs des choses a dire ne dit rien dans ce cas étrange pourtant c'est aussi vos enfants qui sont a l'école.pitié les aigris ca va vous donner des ulcères
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
FERMETÉ... FERMETÉ... FERMETÉ... Il faut mater avec force cette racaille d'élèves microbes dont les parents ont démissionné...
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Augier
Ils ne font que vous imiter.Et vous devez en être fiers.Ils vous copient et vous prennent en exemple,bande de putchistes,rebelles et criminels.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement