Ghana Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Ghana-Togo: Pour le Togo, le Mouvement Solidarité Ghana-Togo interpelle la CEDEAO
 

Ghana-Togo: Pour le Togo, le Mouvement Solidarité Ghana-Togo interpelle la CEDEAO

 
 
 
 1452 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 08 janvier 2020 - 15:27

Bernard Mornah (ph)


Le Mouvement Solidarité Ghana-Togo interpelle la Communauté Economique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) sur la situation au Togo et l’exhorte à se pencher dessus au risque qu’elle n’affecte un jour le Ghana et au-delà d’autres pays de la sous-région.


En se prononçant ce mercredi à Accra sur la situation au Togo, Bernard Mornah, le président du Mouvement Solidarité Ghana-Togo a déclaré que « tant que le Togo n'est pas stable, nulle part ne sera stable, en particulier en Afrique de l'Ouest parce que nous sommes interconnectés culturellement ».


La sortie de Mornah, qui est le président du parti PNC au Ghana, intervient au lendemain de l’officialisation de la candidature du Président togolais, Faure Gnassingbé, à l’élection présidentielle du 22 février 2020.


 

Dans l’espoir que la CEDEAO prête une attention particulière à la situation au Togo, Mornah a d’abord fait noter que le Ghana est le pays voisin plus proche du Togo et si ce pays est touché cela affectera le Ghana avant d’ajouter que la CEDEAO doit « aider le peuple togolais à trouver une solution » à la grave crise dans le pays.


Le président du Mouvement Solidarité Ghana-Togo a rappelé que la CEDEAO avait nommé deux facilitateurs dont le Président ghanéen, Nana Akufo-Addo, pour conduire un dialogue politique dans le pays; De ce qui précédè, Mornah se dit être sûr que les togolais font toujours confiance à Akufo-Addo pour aider à trouver une issue à la situation afin de « jouir de libertés avec peu de harcèlement en raison des convictions politiques ».


Soulignons que la situation au Togo est marquée ces jours-ci par les préparatifs électoraux pour la présidentielle 2020. En 2018, un dialogue politique avait eu lieu entre les acteurs politiques pour essayer d’assainir, mieux de redéfinir un cadre institutionnel et socio-politique dans le pays. Le dialogue a abouti sur des recommandations de la CEDEAO mais leur mise en œuvre par le gouvernement est décriée par l’opposition qui était à l’époque partie prenante des discussions.


Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Nigeria et Ghana


- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98  95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Par rapport aux années précédentes, estimez vous que l'armée est mieux gérée?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Avec ses prises de positions et ses appels à manifester, Monseigneur K...
 
3630
Oui
78%  
 
920
Non
20%  
 
87
Sans Avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement