Sénégal Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Sénégal: Le viol et la pédophilie désormais criminalisés, Sall envoie les violeurs devant la chambre criminelle
 

Sénégal: Le viol et la pédophilie désormais criminalisés, Sall envoie les violeurs devant la chambre criminelle

 
 
 
 2754 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 11 janvier 2020 - 13:36

Macky Sall lors de la promulgation de la loi


Ca y est, le viol est désormais criminalisé au Sénégal. Après le vote de la loi le 31 décembre dernier a l’Assemblée nationale, le Président Macky Sall procédé à la signature du décret d’application de la loi criminalisant le viol et la pédophilie, a appris KOACI. 


Au Sénégal, c’est désormais la chambre criminelle qui attend tous ceux qui seront jugés coupables d’actes de viol et ou de pédophilie. 


Une annonce officiellement faite par le président Macky Sall lors de la promulgation de la loi sur la criminalisation du viol et de la pédophilie. 


« Les présumés auteurs de viol et de pédophilie seront jugés désormais non pas en flagrant délit mais par la chambre  criminelle… » 


À cela s’ajoute un durcissement de la loi sur les actes d’harcèlement sexuel, d’attentats à la pudeur et autres sévices perpétrés sur une mineur âgé de 13 ans, avec ou sans violence. 


 

Autant de faits dont la punition est désormais absorbée dans la loi nouvelle. 


Une manière de marquer le coup et freiner la vague de violence qui s’abat sur cette frange vulnérable de la société. Macky Sall parle ainsi de dissuasion et de prévention avant d’en arriver à la sanction.


« Cette loi marque un tournant décisif dans la protection des femmes et des enfants... C’est un instrument de dissuasion et de prévention parce qu’elle consacre une répression systématique des actes de viol et de pédophilie… La peur va changer de camp… », a terminé le président Macky lors de la promulgation du texte de loi.


Du côté des religieux, s’il se réjouissent de l’adoption de la loi, les guides religieux souhaitent que son application soit bien encadrée pour éviter des dérives.


Interrogés, des imams ont salué cette mesure importante prise par les parlementaires. « Je considère que c’est une mesure pénale importante et justifiée qui a été prise et votée à l’Assemblée nationale. Parce que c’est une question de société qui commence à prendre de l’ampleur. Et du fait de sa gravité, il faut réprimer les abus sexuels », souligne l’imam Amadou Makhtar Kanté de la mosquée de Point E, à Dakar. Pour lui, les abus sexuels sont « très graves » pour la morale. À ses yeux, cette gravité est accrue quand il s’agit d’un mineur car « dans toutes les sociétés, la sexualité est réglementée ».


 

Sidy Djimby Ndao , Dakar 


Contacter KOACI.COM à Dakar : + 221773243692 – ou sn@koaci.com



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Indépendance, invités, Gbagbo et Bédié se sont-ils arrangés pour faire fond bond à Ouattara?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Grace présidentielle accordée, deal avec Ouattara, Gbagbo a-t-il eu c...
 
2122
Oui
48%  
 
2151
Non
49%  
 
126
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Sénégal: Le viol et la pédophilie désormais criminalisés, Sall envoie les violeurs devant la chambre criminelle
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
aze
Ah ça alors !? donc c'était pas un crime...Les parents de la victime devrait régler ça propre sûrement...
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Vous êtes vraiment en retard vous si vous faites autant de boucan pour ceci. C'est révolu ça dans toutes les nations civilisées. Mais bon, mieux vaut tard que jamais... Je reste abasourdi que cela n'était pas le cas...Quelle honte corrigée... On avance...
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter