Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun: 	Crise anglophone,  une mission parlementaire française en quête de vérité
 

Cameroun: Crise anglophone, une mission parlementaire française en quête de vérité

 
 
 
 1102 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 17 janvier 2020 - 12:15

Les parlementaires français ce jeudi à la résidence de France (Ph Koaci)


Une mission parlementaire française séjourne au Cameroun depuis le 14 janvier 2020.

Les députés Rodrigue Kokouendo (Seine-et-Marne), vice-président de la Commission des affaires étrangères de l’assemblée française qu’accompagne Didier Quentin (Charente-Maritime) du parti Les Républicains qui séjournent au Cameroun depuis le 14 janvier ont rencontré la presse jeudi à la résidence de France.


Les parlementaires français qui ont été mis en mission par la présidente de la commission des affaires étrangères disent être venus au Cameroun pour "chercher la vérité et toucher du doigt la réalité, sur la crise anglophone".


Au Cameroun depuis le 14 janvier les parlementaires français ont rencontré les autorités, les chefs des partis politiques représentés à l’Assemblée nationale, les acteurs de la société civile et les membres du clergé.


" Nous sommes venus au Cameroun nous enquérir de la situation en vue de faire un rapport à nos collègues de l’assemblée nationale", a déclaré le député Rodrigue Kokouendo.


Selon ces députés il y une confusion qui est entretenue sur la situation sécuritaire réelle du Cameroun.

" Le fait d’être venus sur le terrain nous apporte beaucoup d’informations très utiles", a ajouté Didier Quentin.


 

 Lors de leur rencontre avec les différents responsables et acteurs de la société civile, les députés français disent avoir été édifiés sur les actions mises sur pied pour sortir de la crise anglophone. Ils ont salué la tenue du Grand Dialogue national (GDN) qui a débouché sur l’adoption du code général des collectivités décentralisées qui prévoit le statut spécial des régions du Nord-ouest et du Sud-ouest. 


" Le Grand dialogue national était une initiative assez originale. Il n’a pas encore permis de sortir complètement de la crise. Toutefois, la situation s’améliore, nous restons attentifs à la situation ", a poursuivi Didier Quentin.

 

Parmi les thèmes abordés dans leurs échanges avec les acteurs camerounais figure la décentralisation.


"C’est une très bonne chose de renforcer la participation des populations à la gestion du pays", va-t-il ajouter.


S’agissant du double scrutin du 9 février 2020 élections les parlementaires français ont encouragé les partis politiques à participer aux élections.


" Nous encourageons tous les acteurs politiques à participer aux élections. C’est important de participer au jeu démocratique", a précisé Rodrigue Kokouendo. 


Les parlementaires réfutent l’idée d’ingérence mais disent vouloir œuvrer avec " détermination pour l’apaisement."


 

 Les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest sont secouées depuis fin octobre par une crise sécuritaire qui a déjà fait plus de 2500 morts et plus de 530 000 déplacés selon les ONG.


Le gouvernement camerounais rejette ces chiffres et fait savoir que les ONG les grossissent pour avoir plus d’aide et précipiter une intervention armée étrangère au Cameroun.


Pour Yaoundé qui n’a jamais dressé le bilan officiel des morts, il y a moins de 120 mille déplacés internes.  


Le gouvernement a mis sur pied un plan d’assistance humanitaire évalué à 12,7 milliards FCFA en faveur des victimes de la crise sécuritaire et la reconstruction des deux régions. 

 

Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun

-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com- 


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Burundi: Présidentielle, Évariste Ndayishimiye déclaré vainqueur avec...
 
 
Burundi: Présidentielle, Évariste Ndayishimiye  déclaré vainqueur avec 68,72% des voix
Politique
 
Côte d'Ivore : Affaire « le drone », poursuite de Etienne Daïpo M'Pono...
 
 
Côte d'Ivore : Affaire « le drone », poursuite de Etienne Daïpo M'Ponon, communiqué de la CDRP
Côte d'Ivoire : Présidentielle d'octobre, l'UNG de Kipré milite pour un candidat unique de l'opposition face au RHDP
Politique
Côte d'Ivoire : Présidentielle d'octobre, l'UNG de Kipré milite p...
Côte d'Ivoire il y a 9 heures
 
RDC : Béni, neuf morts dont deux femmes dans une nouvelle tuerie attribuée aux ADF
Politique
RDC : Béni, neuf morts dont deux femmes dans une nouvelle tuerie...
Congo (RDC) il y a 10 heures
 
Burundi : Présidentielle, le Général Évariste Ndayishimiye largement en tête selon les résultats partiels, l'opposition rejette
Politique
Burundi : Présidentielle, le Général Évariste Ndayishimiye largem...
Burundi il y a 11 heures
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Cameroun: Crise anglophone, une mission parlementaire française en quête de vérité
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
On connaît la suite... Ceci dit, en tant qu'observateur, nous avons suggéré au roitelet Bita et son pouvoir, le fédéralisme à part entière. On ne peut avoir un pays et deux système. C'est un leurre. C'est le seul bin héritage que le roitelet pourra légué après plus de 30 ans de diktat... On observe...
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Un chauffard tue une famille, entretien, vitesse, alcoolémie, soucis de mentalité ivoirienne sur la route ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
UMOA : Monnaie stable et garante de pas mal d'avantages, certains ont-ils interêt à f...
 
3982
Oui
76%  
 
1031
Non
20%  
 
242
Sans Avis
5%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement