Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Révision constitutionnelle,  les groupes parlementaires de l'opposition annoncent leur retrait des travaux parlementaires
 

Côte d'Ivoire : Révision constitutionnelle, les groupes parlementaires de l'opposition annoncent leur retrait des travaux parlementaires

 
 
 
 7748 Vues
 
  11 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 12 mars 2020 - 13:14

Les Groupes parlementaires de l’opposition, PDCI-RDA, Rassemblement et Vox Populi à la maison du PDCI (ph KOACI)




Les Groupes parlementaires de l’opposition, PDCI-RDA, Rassemblement et Vox Populi annoncent ce jour, leur retrait des travaux parlementaires, visant à modifier la Loi fondamentale du pays. 


Ils ont donné l'information à la presse à l'issue d'une rencontre tenue à la maison du PDCI. Dans la déclaration lue par Yasmina Ouégnin, les groupes parlementaires de l'opposition disent Non au projet de révision constitutionnelle.


Les groupes parlementaires dénoncent les délais d’examen « imposés dans la précipitation aux parlementaires, c’est-à-dire moins d’une semaine seulement pour un projet d’une si grande importance qui engage la Nation toute entière ».


Ils soutiennent également que 5 de leurs collègues Députés, détenus, en attente de jugement, se trouvent dans l’impossibilité de déléguer leurs votes par procuration alors que selon l’article 7 de la Constitution du 8 novembre 2016 consacrant la présomption d’innocence, ils jouissent encore de leurs droits politiques.


 

«Par ailleurs, 5 autres parlementaires sont en exil forcé du fait de pressions et ne peuvent donc prendre part aux travaux. Cela exclut de fait l’expression d’une dizaine de volontés de représentants de la Nation et donc des populations dont ils sont les mandataires. Au regard de tout ce qui précède, une opposition parlementaire qui se veut responsable et sérieuse, garante du respect de la volonté populaire, doit-elle se rendre complice de cette mascarade ? Peut-elle cautionner ces trop nombreuses dérives, qui entachent la crédibilité de l’Institution parlementaire et fragilise l’équilibre social ? » précise le document.


Pour rappel, les Parlementaires ivoiriens ont été invités le 5 mars 2020 à se réunir en Congrès sur convocation du Président de la République pour entendre son discours sur l’état de la Nation. Au cours de cette allocution, le Chef de l’Etat, à travers le Congrès, a indiqué au Peuple de Côte d’Ivoire et à l’opinion internationale qu’un projet de révision constitutionnelle portant sur les articles : 55, 56, 57, 59, 62, 74, 79, 90, 94, 101, 102, 134, 143, 144, 146 à 151, 160, 177, 181 et 182 sera soumis au Parlement. Ces modifications s’articulent autour de trois grandes reformes touchant le Pouvoir exécutif, le Pouvoir législatif et le Pouvoir judiciaire.


L’ensemble des modifications projetées touchent le Cœur même de la Constitution, avec notamment, le statut du Vice-Président de la République et la continuité du mandat parlementaire. Si cette réforme est adoptée, le Vice-Président serait désormais nommé par le Président élu, avec l’accord du Parlement dont le mandat courrait au-delà du terme constitutionnel indiqué. 


Les groupes parlementaires de l'opposition estiment qu'il s’agit en réalité d’une nouvelle Constitution et non d’une révision Constitutionnelle. Toute chose qui appelle une consultation du peuple par Référendum.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


 

Selon eux, en optant pour la voie parlementaire, le Président de la République a fait le choix d’un passage en force. Pour preuve, les grands principes fixés en matière de procédure, par la Constitution elle-même, n’ont pas été respectés.


Il s'agit entre autres de la soumission préalable du Règlement du Congrès au Conseil Constitutionnel comme indiquée, par l’article 134 de notre Loi fondamentale.


Article 134 : « les engagements internationaux visés à l’article 120 avant leur ratification, les lois constitutionnelles adoptées par voie parlementaire, les lois organiques avant leur promulgation, les règlements des assemblées parlementaires avant leur mise en application doivent être déférés au conseil Constitutionnel qui se prononce sur leur conformité à la Constitution. La saisine du Conseil Constitutionnel suspend le délai de promulgation ou la mise en application. »  



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Côte d'Ivoire : Ouégnin salue l'accord cadre PDCI et Parti de Gbagbo,...
 
 
Côte d'Ivoire : Ouégnin salue l'accord cadre PDCI et Parti de Gbagbo, « c'est le fruit de la réflexion des deux locomotives de l'opposition significative »
Politique
 
Côte d'Ivoire : La Plateforme politique EDS apporte son soutien ferme...
 
 
Côte d'Ivoire : La Plateforme politique EDS apporte son soutien ferme à l'accord cadre FPI/PDCI, communiqué
Côte d'Ivoire : Présidentielle octobre, voici les critères pour être candidat du PDCI adoptés à plus de 95%
Politique
Côte d'Ivoire : Présidentielle octobre, voici les critères pour ê...
Côte d'Ivoire il y a 5 heures
 
Côte d'Ivoire: Élection présidentielle d'octobre, le PDCI-RDA fixe une contribution de 25 millions de FCFA à l'organisation de la convention pour le candidat à l'investiture
Politique
Côte d'Ivoire: Élection présidentielle d'octobre, le PDCI-RDA fix...
Côte d'Ivoire il y a 5 heures
 
Cameroun : L'armée repousse une attaque de Boko Haram aux portes de l'Extrême-Nord, 3 terroristes tués
Politique
Cameroun : L'armée repousse une attaque de Boko Haram aux portes...
Cameroun il y a 7 heures
 
 
 
 
  11 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Révision constitutionnelle, les groupes parlementaires de l'opposition annoncent leur retrait des travaux parlementaires
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
jordanchoco2020
ado tire la chasse d'eau il vont tous aller avec SORO maintenant ca suffit on avance. quand je pense que Biya en est a plus de 3000 anglophone tué par l'armée, et 700 000 deplacé y'a meme pas d'election presidentielle, Toi ADO tu te represente pas perdu qu'ils sont ils veulent jouer le sabotage total on verra bien c'est meme tres bien cette politique de la chaise vide!!!et cette appel a sauvé SORO trahi bien mais la SOLUTION va s'occuper de vous restez la
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
JACOB@CHOCOTO
Regardez moi leurs visages? ???
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Que vous vous retirez ou pas... DRAMANE Wat-Tra a ACHETÉ la majorité des "notables" á l'AN=Assemblée des Notables.... Son "Cimetière(PAN)" va faire approuver tous les "vomissements" que DRAMANE a déposé sur sa table.......
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
A VRAI DIRE
L'opposition n'a aucune stratégie, Toujours dans la réaction. Pensait il que ADO ne savait pas qu'elle allait agir ainsi. Il sait qu'il est majoritaire et la loi sera votée. Il ont été une fois de plus dupé. Tant que le processus est respecté lui il avance. Dommage à ceux qui les ont comme leader.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Mesmin Konin
Pourquoi ce retrait apres le "Non" ne devrait emouvoir. L absence des 10 deputes sur les 255 (375 legislateurs, avec 120 senateurs) comme raison evoquee mais qui n aura cependant pas empeche notre Opposition de se rendre a Yamoussoukro pour ce Congres n est pas valable. Vous saviez le combat pour la revision constitutionnelle perdu d avance, juste une guerre de communication. Le Rhdp a la majorite dans les 2 chambres et de nombreux deputes et senateurs ont fini par leur faire allegance. Toute chose venant de l executif Rhdp y passera comme une lettre a la poste.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Encore une métis aigrie et haineuse fille papa qui aboie... Et si tu utilisais tes aboiements pour convaincre le saoulard bédié de se retirer et vousnlaisser la place ? Ne serait-ce pas plus intelligent ? C'est étrange que ces métis (Yasmina, petite bille billon minable, michel gbagba) sont les plus aigris de la CIV alors que cette même consititution grace à Ouattara les rend pleinement présidentiable.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Ceci dit, ces animaux se plaignent pour quoi ? La révision est légale et constitutionnelle. En tant qu'observateur, je comprendrais si la démarche violait la constitution mais elle y est conforme à 100 pourcent et dans les délais prescrits par la CEDEAO et la Cour Africaine... Nous l'avons dit au pouvoir, faites avancer les choses et tapez du poing sur la table et avançons. Que quelqu'un rappelle à OUATTARA que nous sommes sous les tropiques avec des sauvages nègresses sorcières comme yasmina. Rien de rien ne les satisferont. Il aussi achever le projet du code électoral. Il faut plus de FERMETÉ car la décision de Ouattara quoique NOBLE et LOUABLE était MAUVAISE par son TIMING comme nous l'avons dit haut et fort. Et elle a créé une seule chose qui est de faire pousser des ailes à cette opposition de minables et ensuite transformer Ouattara himself en "lame duck president" comme le diraient nos amis Anglo-saxons... On observe...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
tomas
franchement il n'y a pas d'opposant en cote d'ivoire.solidarité dans le malheur comme si ils avaient été élus pour fuir le parlement. boycott par ici boycott par là , et après on court voir la justice inter.vous êtes des incapables , incapables de défendre vos points de vue, incapables de dire non face à vos collègues .toujours entrain de chercher des raccourcis. tout ce cirque pour espérer obtenir une transition .une démocratie n'est pas de faire plaisir à l'opposition ou au régime . mais défendre ses opinions et non chercher des poux dans les cheveux de la population.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
DIVIN97
Tu aimerais voir l'opposition avec des armes en mains comme les tenants actuels quand ils étaient à l'opposition ?
 
 il y a 2 mois
jordanchoco2020
Mais mon frère Mesmin Konin la n'est pas la question pour eux ...le sujet c'est que SORO veut jouer au CON eux ils s'en foutent dans un pays mélangé ils mangeront dans un pays en ordre ca sera plus dur .Faut relir l'article de la constitution ils sont passé a SORO lis bien entre les lignes...En même temps lui a pas le choix il doit jouer les kamikazz lol !!!on observe ....
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
LeMagotOuRien
Rires !! Mais c'est une lapalissade, un truisme, une évidence qu'il n'y a jamais eu de confiance entre acteurs politiques ivoiriens autour des élections en CI !!.. Ça date d'au moins depuis 1990 et le début du multipartisme !!..et Les CEI ont toujours été mises en place sur fond de roublardise programmée (2000 sous guéï Robert) ou sur fond de contrainte (2010) sous gbagbo avec la rébellion et la pressiob de la Communauté internationale).. Gbagbo et ses sbires frontistes idiots comptaient sur la force ou tout au moins un cafouillage pour toujours compter dans le système !!.. Mal leur en a pris!!.. et sûr que les guérés ne diront pas le contraire !!
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement