Ghana Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Ghana :  Des togolais et burkinabè arrêtés pour infractions à l'immigration
 

Ghana : Des togolais et burkinabè arrêtés pour infractions à l'immigration

 
 
 
 2553 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 29 avril 2020 - 19:33

Une menotte (ph)


Des togolais et burkinabè ont été arrêtées à deux différents lieux par des agents du Service de l’Immigration pour cause d’entrée illégale dans le pays alors que les frontières du pays sont fermées.


Le premier cas d’interpellation concerne sept togolais arrêtés dans la région ouest du Ghana pour avoir violé l’interdiction de traverser la frontière Ghana-Togo. Arrêtés, ils ont été remis à la police de Sefwi Wiawso pour interrogatoire.


Il est rapporté que les sept togolais qui, sont à la quête d’un travail, étaient à bord d’un véhicule. Ils ont été arrêtés à Sefwi Wiawso lorsqu'ils sont descendus à l’arrêt du bus en partance pour Kumasi.


Le deuxième cas concerne 20 burkinabè entrés illégalement le mardi 28 avril 2020. Ils ont été arrêtés par des agents du Service de l'Immigration dans la région de l’extrême-ouest du Ghana pour s’être entrés dans le pays sans autorisation en ces temps de l'épidémie de coronavirus.


 

Selon les premières informations, les 20 personnes, qui comprennent 18 hommes et 2 femmes, ont décidé de venir au Ghana à la recherche d’emplois.


Pour ce qui justifie ces arrestations, disons que le Ghana a fermé toutes ses frontières depuis le 17 mars dernier afin d'empêcher la propagation du coronavirus mais aussi d’éventuelle importation de la maladie dans le pays.


Sur le phénomène de traversées illégales des frontières, le Président ghanéen, Nana Akufo-Addo, a mis en garde ses concitoyens qui se révèlent être des complice dans cette affaire qu’ils seront traités de la même manière que les étrangers qui entrent dans le pays en cette période de fermeture des frontières du pays.


Contre ceux qui facilitent des entrées illégales dans le pays, Akufo-Addo a déclaré le 26 avril dernier que « ce sont des actes antipatriotiques qui doivent cesser. Nous ne pouvons pas continuer de permettre à quelques personnes, motivées par leurs propres intérêts égoïstes et lucratifs, de mettre en danger la vie du reste de la population ».


 

Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Nigeria et Ghana

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Kablan Duncan démissione pour pouvoir se présenter à la présidentielle ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Préssenti, Patrick Achi ferait-il un bon premier ministre?
 
3536
Oui
75%  
 
1042
Non
22%  
 
164
Sans Avis
3%  
 

0%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement