Guinée Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Guinée : Violences post-électorales, le Gouvernement reconnaît 30 morts à Nzérékoré et accuse l'opposition
 

Guinée : Violences post-électorales, le Gouvernement reconnaît 30 morts à Nzérékoré et accuse l'opposition

 
 
 
 2236 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 29 mai 2020 - 10:38

Violences à Nzérékoré


Les autorités guinéennes ont reconnu pour la première fois la mort de 30 personnes lors des violences meurtrières à Nzérékoré, dans l’est du pays.


Au moins 30 personnes sont mortes lors des violences intercommunautaires qui ont suivi le référendum contesté, du 22 mars dernier, à Nzérékoré dans l’est du pays.


« Trente de nos concitoyens ont perdu la vie au cours de ces malheureux événements » de Nzérékoré, a déclaré, dans des propos diffusés par la télévision nationale, le Procureur général de Kankan (est), Yaya Kairaba Kaba.


Soixante-sept autres personnes ont été blessées, des dizaines de maisons, magasins et ateliers incendiés, et trois églises détruites. 


 

57 personnes ont par ailleurs été arrêtées , dont 44 qui ont été placées sous mandat de dépôt à Kankan. 


Toutefois, les autorités accusent l’opposition d’être responsable de ces violences.


Réagissant, le FNDC a dénoncé une manœuvre du gouvernement visant à lui imputer toute la responsabilité des tueries ».


 

Réprimées par les forces de sécurité , les manifestations anti-Condé ont fait des dizaines de morts.




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement