Burkina Faso Sport
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : Football, les hommes en noir exigent de meilleurs traitements
 

Burkina Faso : Football, les hommes en noir exigent de meilleurs traitements

 
 
 
 5432 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 04 août 2020 - 15:32

Burkina Faso : Football, les hommes en noir exigent de meilleurs traitements


Les hommes en noir, réunis atour de l’amicale des arbitres du Fasofoot (AMAF) ont exigé de meilleurs traitements dans l’exercice de leur travail lors d’une conférence de presse.


L’amicale des arbitres du Fasofoot (AMAF), a dénoncé «l’insuffisance criarde de matériel de travail (kits oreillettes, drapeaux bips, tableau de remplacement) adéquats pour officier les matchs» et « la faiblesse et la régularité de la dotation en équipements d’arbitres en début de chaque saison sportive comme les autres acteurs de nos championnats de football, le non-respect des textes pour les prises en charge lors des matchs, la non couverture des inspecteurs d’arbitres dans toutes les compétitions, la faiblesse et l’incohérence des frais de déplacement».


«Les arbitres de football ont été jetés aux oubliettes par le comité exécutif », a estimé l’arbitre fédéral de la région du Centre Seydou Bélem se demandant si les arbitres ne constituent pas un maillon important du football burkinabè.


 

«Nous sommes en pleine période électorale pour le renouvellement de la présidence de la fédération burkinabè de football et nous saisissons cette opportunité pour inviter tous les candidats à bien vouloir se pencher sur les préoccupations du moment des arbitres et à œuvrer pour trouver des solutions satisfaisantes aux difficultés réelles que nous vivons », a-t-il dit.


Evoquant le plan sécuritaire, il a indiqué que les arbitres sont généralement victimes des agressions à la fin des matchs par des supporters.


«Des collègues dans la salle ont subi des agressions. Les supporteurs ont cassé des ordinateurs et certains de leurs précieux outils. Jusqu’à présent, ils n’ont pas encore été rétablis de leurs droits», a-t-il déclaré.


L’AMAF s’est également indignée à propos des fonds de 500 000 dollars alloués par la FIFA aux Fédérations nationales. Elle s’est insurgée de n’avoir pas été pris en compte contrairement aux arbitres des pays voisins.


Boa, Ouagadougou


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Boycott ou pas, la Présidentielle de 2020 est-elle déja pliée pour la victoire du RHDP dès le premier tour ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Annonce qu'il parlera "sous peu" la semaine dernière et silence, cert...
 
3199
Oui
73%  
 
1028
Non
24%  
 
129
Sans avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement