Burkina Faso Santé
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : Abandon du projet de construction d'un hôpital sur une forêt classée
 

Burkina Faso : Abandon du projet de construction d'un hôpital sur une forêt classée

 
 
 
 4139 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 14 août 2020 - 20:33

Christophe Dabiré



Le projet de construction d’un hôpital, financé par la Chine, sur le site d’une forêt classée à Bobo Dioulasso, a été abandonné, a annoncé vendredi le premier ministre Christophe Dabiré, selon qui le centre hospitalier sera érigé sur un autre emplacement. 


L’annonce a été faite par le Chef du Gouvernement Christophe Joseph Marie Dabiré lors d’une rencontre avec les Forces vives de la province du Houet, à la Maison de la culture Mgr Anselme Titiama Sanon de Bobo Dioulasso. 


Le projet de la construction de l’hôpital de référence de Bobo-Dioulasso a longtemps cristallisé les opinions sur l’ensemble du territoire national, les avis étant partagés sur le choix du site. 


Le projet avait été suspendu en attendant les résultats d’une étude d’impact environnemental. 


Selon le premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré l’étude d’impact environnemental annoncé devant l’Assemblée nationale lors de son discours sur la situation de la Nation était désormais disponible, même si elle n’a pas été rendue publique. 


 

Pour le Premier ministre, ce sont les conclusions de cette étude qui ont permis de réorienter le choix du gouvernement sur un autre site, abandonnant ainsi la forêt de Kua.


« L'hôpital de référence sera bel et bien construit à Bobo-Dioulasso, mais sur un autre site. Les études d'impact environnemental du site de Kua que j'avais annoncées sont disponibles. Ce sont les conclusions de cette étude qui ont permis d'envisager ce changement de site », a-t-il indiqué. 


« Nous sommes en concertation avec le partenaire chinois et très bientôt, cet hôpital sera une réalité, pour le bonheur de l'ensemble des Burkinabè », a précisé M. Dabiré. 


 

Le nouveau site, a précisé Christophe Joseph Marie Dabiré, n’est pas éloigné de Kua, et un travail est en train d’être fait avec le partenaire chinois. 


«Très bientôt, cet hôpital sera une réalité», a-t-il lancé sous les applaudissements nourris des populations qui étaient très impatientes.


Boa, Ouagadougou 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Burkina Faso : Abandon du projet de construction d'un hôpital sur une forêt classée
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKABLA
BRAVO aux autorités du Burkina qui ont pris une très bonne décision pour préserver la nature. La plupart des Africains ne savent pas l'IMPORTANCE utilité de la préservation de la faune et du flore et le milieu aquatique. Nous détruisons TOUT en Afrique et nous nous plaignons qu'il ne pleut pas... La PLUIE qui tombe du CIEL provient de QUOI ??? .. L'OXYGENE que nous RESPIRONS provient de QUOI ??? nombreux sont des Africains(surtout nos parents dans les zones rurales) continuent de penser que c'est un Dieu qui fait tomber la PLUIE et produit de l'OXYGENE que nous respirons....... Quand il ne pleut pas nous(Africains) nous devrons adorez nos fetiches pour faire appel á la pluie................... Plus il y a des grands ARBRES et de forêts avec des feuillages, PLUS il pleut.... Un arbre adulte produit ASSEZ d'oxygène pour une vingtaine de personne sur la terre............ Quand je vais au village et au campement j'enseigne cela aux paysans qui se plaignent qu'il ne pleut pas.............. Si vous DETRUISEZ tous les gros arbres et les FORETS plus ou moins DENSES , comment pleuvra t-il comme avant ???...................... J'ai visité beaucoup de pays Européens , Nord et Sud Americains..... Je me suis rendu compte qu'ils n'ont pratiquement pas de problème de pluie....Ils savent préserver leurs forets, faune et flore.. Chez nous en Afrique, nous devrons compter sur nos fétiches et un Dieu quand il ne pleut pas.........Nos scientifiques Africains doivent parcourir leurs pays respectifs pour enseigner certaines connaissances élémentaires de la NATURE. á nos populations ..........
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Nous devrons ENSEIGNER aux africains qu'ils doivent RESPECTER et AIMER la faune , le flore et le milieu aquatique comme ils/elles aiment leurs épouses ou maris.... Nous devrons EVITER de capturer les petits poissons pendant les pêches. Si tu captures de petits poissons tu dois les jeter a l'eau et NON les manger.......... A la chasse nous devrons éviter de tuer les enfants des animaux et des animaux femelles enceintes....... Les ABEILLES ne doivent pas être DETRUITES pour leur miel... Les ABEILLES sont TRES UTILES pour la nature....................... Mon pays s'appelle : "La COTE d'IVOIRE"..... et pourtant il est RARE de voir un éléphant dans mon pays. Nous avons pratiquement tout tué et mangé, ainsi que les hyènes, chimpanzé , hippopotames, panthères, buffles, rhinocéros, vautours, aigles, silures, ............... meme les serpents et crapauds......... Avant quand l'homme voyait un serpent c'est l'homme qui fuit, maintenant c'est le serpent qui fuit quand il voit l'homme.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Législatives à venir, le RHDP doit-il revoir sa stratégie de terrain au plus vite ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Pas retrouvé, selon vous Mabri Toikeuse jouit-il d'aide du système ?
 
2140
Oui
49%  
 
2113
Non
48%  
 
142
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement