Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Prix «Sanogo Bassirima » du meilleur DAF, la 2ème édition « remportée » par  Adjoumani Ehua du ministère de l'Agriculture et du développement rural
 

Côte d'Ivoire : Prix «Sanogo Bassirima » du meilleur DAF, la 2ème édition « remportée » par Adjoumani Ehua du ministère de l'Agriculture et du développement rural

 
 
 
 6308 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 14 août 2020 - 00:04


Le verdict de la deuxième édition du Prix Sanogo Bassirima récompensant les meilleurs Directeurs des affaires financières (DAF) des ministères organisée par la Direction générale du Budget et des finances est tombé cet après-midi.


Sur les 48 DAF en compétition, trois ont été retenus comme ce fut le cas lors de l’édition précédente. Avec une moyenne de 17,17/20, le prix Sanogo Bassirima du meilleur DAF a été attribué à Adjoumani Ehua Kouadio, DAF du ministère de l'Agriculture et du développement rural qui a été classé premier. La deuxième place a échu à Ouattara Fétigué, DAF au ministère de l'Equipement et de l'entretien routier qui a obtenu une moyenne de 16,73/20. Enfin, la troisième place est revenue à Doumbia Ibrahima, DAF au ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, lauréat de la première édition qui a obtenu la moyenne de 16,54/20.


Le lauréat classé premier a reçu son trophée des mains de Moussa Sanogo, ministre du Budget et du portefeuille de l'état qui a rehaussé de sa présence à cette cérémonie ainsi que son collègue de l'Agriculture, Kobenan Kouassi Adjoumani a récompensé le 2ème et le troisième lauréat a reçu son trophée du représentant du ministre de l’Equipement et de l'entretien routier.


L’objectif général de cette cérémonie est de promouvoir l’excellence par la célébration des DAF en mettant en exergue et de façon solennelle les performances et le mérite des trois (03) meilleurs. Au terme de cette célébration de l’excellence des acteurs de la gestion des finances publiques, du mérite, le ministre du Budget et du portefeuille de l'état a à l'occasion salué la mémoire de Feu Bassirima SANOGO, Inspecteur Auditeur Général et Président du Secrétariat Technique du Comité d’Evaluation des DAF, qui a présidé et conduit avec succès tous les travaux préparatoires de l’évaluation de 2019, avant d’être arraché à l’affection des siens par accident survenu le 26 juin 2020.


«Feu Bassirima SANOGO était un travailleur acharné qui remplissait sa tâche avec beaucoup d’humilité, de dévouement et de professionnalisme. Il avait le sens du devoir et s’est fait remarquer par la qualité de son travail ainsi que par sa capacité à rendre, à bonne date, compte de toutes ses activités, notamment par la production diligente des rapports d’audit, » a rappelé, Moussa Sanogo.


Selon lui, cette abnégation au travail et ce sens élevé du devoir lui ont valu la reconnaissance de la Nation entière en 2016 où il reçut le prix d’excellence du Président de la République en tant que meilleur agent de la Direction Générale du Budget et des Finances.


 

«Par cette distinction, la Nation ivoirienne a reconnu en lui un modèle. C’est donc à juste titre, que j’ai décidé que le prix du meilleur DAF soit dénommé « Prix Bassirima SANOGO », pour consacrer toutes les valeurs qu’incarnaient Feu Bassirima SANOGO, » a-t-il précisé.


Revenant sur la cérémonie de récompense, le ministre a déclaré à l'endroit des DAF, que cet exercice est également une incitation à donner le meilleur d’eux-mêmes dans l’exercice de cette noble fonction de DAF qui s’est aujourd’hui muée en Responsable de la Fonction Financière Ministérielle avec l’avènement du Budget-Programmes.


Le DAF, qui assurait par délégation du ministre chargé du Budget, les fonctions d’engagement et d’ordonnancement des dépenses de l’Etat au niveau de chaque institution et ministère, avant le basculement en mode budget-programmes en 2020, constitue un acteur-clé dans le dispositif de gestion des finances publiques. Selon Moussa Sanogo, à cet égard, l’efficacité de son action contribue significativement à l’optimisation de la dépense publique.


Il a indiqué que compte tenu de l’importance du rôle du DAF, il est important de disposer d’un mécanisme d’évaluation qui, en permettant d’assurer un suivi régulier des activités des DAF, contribuerait à améliorer leur performance et à renforcer le dispositif de bonne gouvernance mis en place par le Gouvernement. 


«Un autre avantage de ce mécanisme d’évaluation est de créer une saine émulation au sein de la corporation des DAF et par ricochet, de promouvoir une utilisation efficiente des crédits budgétaires mis à la disposition des ministères afin de réduire les déperditions de ressources publiques, » relevé, le ministre du Budget et du portefeuille de l'état. 


Le mécanisme d’évaluation était basé sur des indicateurs portant sur la préparation et l’exécution des budgets des ministères ainsi que sur l’organisation mise en place par les DAF. Le ministre a assuré que le Comité d’Evaluation placé sous la présidence du Directeur Général du Budget et des Finances, a travaillé d’arrache-pied et de façon libre et responsable pour aboutir aux résultats de désignation des trois (03) lauréats pour l’exercice budgétaire 2019 écoulé, tout comme ceux de 2018.


 

A l’endroit des lauréats de cette 2ème édition, il leur a adressé ses vives félicitations et sa grande satisfaction et les a engagé à demeurer des DAF modèles, des Agents de l’Etat de référence, afin de toujours mériter la confiance du Gouvernement, l’estime et le respect des ivoiriens en général, et en particulier des usagers des services publics. Pour les autres, le ministre les invité à persévérer dans l’effort, ainsi qu’à plus d’abnégation dans leurs nouvelles attributions dans le cadre du budget-programmes.


Au nom des lauréats de cette deuxième édition, Adjoumani Ehua a assuré que ses collègues et lui sont conscients des défis à relever.


« Nous voudrions vous assurer de notre engagement å réussir ensemble la réforme budgétaire engagée dans notre pays, »a déclaré, le vainqueur du prix Sanogo Bassirima qui a enfin reconnu qu’avec l’avènement du Budget programme, la fonction de DAF a connu une profonde mutation. 



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Recadré quasi à chaque sortie, Guillaume Soro devrait-il changer d'avocats ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Suspiçion de corruption à la CADHP, êtes vous surpris?
 
1011
Oui
23%  
 
3214
Non
74%  
 
115
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement