Nigeria Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Nigeria : 14 agriculteurs éliminés par des jihadistes présumés de Boko Haram à Maiduguri
 

Nigeria : 14 agriculteurs éliminés par des jihadistes présumés de Boko Haram à Maiduguri

 
 
 
 1735 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 14 octobre 2020 - 10:32

Jihadistes



Des agriculteurs travaillant dans leurs champs ont eu la malchance de rencontrer des islamistes de Boko Haram dans le nord-est du pays.


 Lundi , 14 d’entre eux ont tout simplement été égorgés dans leurs champs par des jihadistes dans le village de Ngwom, à 14km de la capitale régionale Maiduguri.


Le responsable d'une milice pro-gouvernementale , qui a relaté les faits mardi explique qu’un seul fermier a survécu à cette attaque , blessé par une profonde entaille, ils l'ont laissé pour mort. La victime se retrouve entre la vie et la mort.


 

Les attaques attribuées à Boko Haram et à la faction dissidente rivale Etat Islamique en Afrique de l'Ouest (Iswap) ciblent de plus en plus fréquemment des bûcherons, éleveurs et pêcheurs. 


Ils les accusent d'espionner et de transmettre des informations aux militaires et milices qui combattent les violences jihadistes dans la région.


En 11 ans , l’insurrection islamiste aura fait plus de 36.000 morts et 2,7 millions de déplacés dans le nord-est du Nigeria.



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Nigeria : 14 agriculteurs éliminés par des jihadistes présumés de Boko Haram à Maiduguri
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Lord have mercy!
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Affaire de l'Hopital général d'Adzopé, des sanctions pour la forme ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : FIF, la FIFA va-t-elle tenter d'imposer Didier Drogba ?
 
2122
Oui
50%  
 
2019
Non
47%  
 
123
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement