Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :      Crise pré-électorale, le ministre Anikpo Daniel propose l'instauration d'une «pause électorale » et ne souhaite pas de «Dabou bis ailleurs »
 

Côte d'Ivoire : Crise pré-électorale, le ministre Anikpo Daniel propose l'instauration d'une «pause électorale » et ne souhaite pas de «Dabou bis ailleurs »

 
 
 
 16290 Vues
 
  5 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 25 octobre 2020 - 12:38

Anikpo Daniel



A moins d'une semaine du premier tour du scrutin présidentiel prévu le 31 octobre 2020, la situation pré-électorale inquiète, Anikpo Daniel, ancien ministre et Président du Mouvement citoyen pour l'industrialisation (MCI). Il propose un référendum constitutionnel direct et complet pour éviter les guerres électorales chroniques en Côte d'Ivoire.



«Les citoyens ivoiriens n'ont aucun intérêt à suivre des guerriers politiques qui nous imposent des guerres électorales chroniques à chaque élection présidentielle. C'est pourquoi, nous proposons le nouveau projet électorale constitutionnel direct pour élire les nouveaux présidents de la république et un nouveau programme d’industrialisation glocale endogène, (PIGE-CI), pour faire de la Côte d'Ivoire un nouveau pays industrialisé, afin d'éradiquer le mal ivoirien à la racine, » a expliqué, le Président du MCI au cours d'une rencontre avec la aujourd'hui à son siège sis à Angré.



Selon lui, l'origine et la nature des guerres électorales chroniques en Côte d'Ivoire a été identifiée et connue parce qu'elles sont engendrées par des élections présidentielles semi-directes qui ont plusieurs caractéristiques.



« Ce sont des élections où les présidents élus sans programme d'industrialisation ont été tous incapables après soixante ans d'indépendance d’industrialisation et de développer la Côte d'Ivoire malgré leurs propres promesses faites au peuple, lors des campagnes électorales, de développer le pays et de donner le bien-être social au peuple ivoirien. Ce sont des élections semi-directes où le peuple élie directement le Président de la République au suffrage universel et où le Président élu choisit son programme de développement quelconque, sans le peuple. Ce sont des élections où la Constitution ne fait pas obligation aux président élu d'exécuter un programme d'industrialisation, » s'est justifié, l’ancien ministre.


 

Il a affirmé que «quelque soit la valeur humaine, intellectuelle, sociale et culturelle des présidents élus, ils ont échoué, ils échouent et ils échoueront le développement, même s'ils restent mille ans au pouvoir ».



Le Président du MCI a également révélé que les deux Programmes nationaux de développement, PND 2011-2015 d'un montant de 11 mille milliards de FCFA d'investissements et le PND 2016-2020 de 30 mille milliards de FCFA d'investissements infrastructurels ajoutés aux 13 mille milliards de FCFA de la dette publique non remboursée, à ce jour, soit près de 54mille milliards de FCFA, ont été investis en dix années dans les infrastructures improductives.



Selon lui, de bonne foi, les militants du parti au pouvoir pensent que les résultats obtenus avec la politique de développement du Président Alassane Ouattara sont excellents au point de violer la Constitution pour lui offrir un 3ème mandat.



« Sachant les piètres résultats économiques et sociaux, il nous épargnent une sale guerre électorale en 2020. Aucun citoyen ne souhaite un Dabou bis ailleurs" a mentionné, le natif de Dabou en proie à des violences interethniques qui ont déjà occasionné de nombreux morts.



 

Convaincu que toutes les élections présidentielles organisées en 1960, tout comme celles organisée en 1980, 2010 et 2020, sont toutes des élections inutiles qui n'ont pas élu des Présidents de la République capables d’industrialiser et de développer la Côte d'Ivoire, Anikpo Daniel soutient que les résultats de la politique de développement économique et social du Président ADO ne sont pas probants.



« Tous les citoyens ivoiriens, ceux du pouvoir RHDP et ceux de l'opposition, ceux de la société civile et des syndicats du pays ne peuvent qu'être d'accord, qu'il faut instaurer une pause électorale pour réfléchir à une nouvelle Constitution, un nouveau système électoral qui nous garantiront une alternance politique systématique et pacifique pour nous éviter les guerres électorales chroniques et à une politique d'industrialisation pour sauver notre pays pauvre très endetté et recolonisé, » a déclaré l'ancien ministre.



Enfin, Anikpo Daniel estime que les élections présidentielles qui engendrent des guerres électorales chroniques ne seront pas une fatalité en Côte d'Ivoire, le pays de la fraternité, du dialogue, du consensus, de la participation et de la paix, si ses propositions sont prises en compte.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  5 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Crise pré-électorale, le ministre Anikpo Daniel propose l'instauration d'une «pause électorale » et ne souhaite pas de «Dabou bis ailleurs »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Encore un autre plaisantin... Ko pause électorale... Conneries... On avance... Jour J-6. Le peuple votera pian. Il n'y aura rien et on va avancer... C'est tout !
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
A-FREE-CA
Mon cher Daniel désolé mais BOUCHE-TORDU EST BOUCHÉ. IL VEUT UN TROISIÈME MANDAT A TOUT PRIX... Le sauteur de clôture ne se rend même pas compte que c est tout la Côte d'Ivoire qui est DABOU BIS... Il va prendre drap
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
Chacun sort de son tchapalodrome pour venir vociferer des incongruités. pfff!!!!
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Fais très attention Mr- Anikpo Daniel...... On ne s'oppose pas, on ne contredit pas, on ne montre pas une autre voie à suivre au "Samory Touré" Ivoirien.... Le PR DRAMANE pratique dans l'ombre la copie de la politique de la "terre-brulée" de Samory. Vers la fin du 19eme siècle, le vrai Samory(qui avait 200 femmes) avait ordonné le Capitaine Gouraud de couper la tête(comme de son habitude) de l'un de ses grands fils qui voulait s'opposer à ses directives, alors que lui Samory était prisonnier.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Batuta
Mon cher Anikpo, tu parles à un oeil de bouc dégénéré, débile et sénile! Le gars a pété les plombs depuis quelques mois, depuis qu'il a tué Gon, et à chacune de ses sorties montre qu'il est un débile mental. Le mokochi est devenu fou!
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Législatives à venir, le RHDP doit-il revoir sa stratégie de terrain au plus vite ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Pas retrouvé, selon vous Mabri Toikeuse jouit-il d'aide du système ?
 
2140
Oui
49%  
 
2113
Non
48%  
 
142
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement