Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Ferké, se disant dans la misère, les pompiers civils grognent
 

Côte d'Ivoire : Ferké, se disant dans la misère, les pompiers civils grognent

 
 
 
 6188 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 25 novembre 2020 - 18:07

Des pompiers civils du CSU (ph KOACI) 



Les pompiers civils du Centre de Secours d'Urgence (CSU) de la région du Tchologo, ont confié à KOACI ce mercredi 25 novembre comme rapporté par une source sur place, les conditions difficiles de travail qui affectent gravement leur motivation. Les pompiers civils, comme constaté par notre source, seraient dans une misère qui ne dit pas son nom.


Alimentation difficile, manque de matériel, exposition aux contaminations surtout au Coronavirus et manque de carburant, sont entre autres à les en croire, les difficultés dont ces soldats du feu a Ferkessédougou, seraient confrontés au quotidien. Le sergent Touré Yaya, adjoint au commandant de ce centre et Traoré Messene le secrétaire, entourés de leurs camarades, dénoncent une situation catastrophique au vu et au su de tous.


 

« Nos patrons que sont les mairies et le conseil régional, nous ont tous oublié. Notre syndicat semble muet et nous les soupçonnons d'être vendu et cela est grave (...) Aujourd'hui, on nous dit que nous sommes fonctionnaires mais nous travaillons tous les jours de la semaine. C'est dire que notre statut n'est jusque-là pas défini...» 

dénoncent-ils.


En détresses, ces pompiers qui se sont confiés à KOACI, révèlent que pour subvenir à leurs besoins, «

certains sont devenus des ouvriers sur des chantiers de construction aux heures creuses afin d'arronndir les fins de mois. D'autres quant à eux, menacent tout simplement de démissionner et aller en Europe par la Méditerranée.» Le CSU du Tchologo avec ses bâtiments flambant neufs, semblerait en contraste avec les conditions des pompiers.


Après un premier préavis de grève il y a quelques mois de cela, ces pompiers n'ayant pas eu gain de cause, lancent un appel pressant au chef de l'état le président Alassane Ouattara afin qu'il se penche sur leur cas. Notons que le CSU du Tchologo avec quelques hommes, couvre trois départements à savoir Kong, Ouangolo et Ferké.


T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Ferké, se disant dans la misère, les pompiers civils grognent
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
@Marius
Tout ça, c'est l'oeuvre du CNT pour diaboliser le diable de sindou. 2500$/habitant, et vous dites vivre dans la misère ?! Hein Touré Yaya ? Même les nombreux mendiants aux abords des mosquées et, au grand carrefour d'abobo, sont des riches qui s'ignorent.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Que cet appel soit entendu pour que l'on leur vienne en aide. Entre autres, faudrait pas que des animaux sauvages frontistes politisent cette parenthèse car ces ignorants nétant jamais sorti de leur trou de rat ne savent pas que même aux USA ou en France y'a des miséreux ou des pauvres vivant dans les rues et n'ayant même pas les moyens de s'offrir un repas journalier... On avance... Apparemment, sous le chien gbagba y'avait pas de miséreux ou de problèmes à mama ou Gagnoa...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Et on s'étonne que le cafard de sindou qui a fait la guerre pendant 10 ans à GBAGBO pour changer la vie des ivoiriens en paradis sur terre, n'ait toujours pas éradiquer la pauvreté 10 ans après+ un 3e mandat. C'est 46% de taux de pauvreté selon la banque mondiale malgré le taux de croissance insolent à deux chiffres. Je l'ai dit, ce mentaiiirrr frénétique ment à ses moutons et microbes.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Voyons, osons faire notre un peu de rigueur et moins de charlatanisme. Sous le pouvoir du président-plebiscité Ouattara tous les signaux sont passés au vert : taux de pauvreté passant de 90 pourcent sous le chien couilleux gbagba (même dans la zone utile) à moins de 40 pourcent, économie reisiliente avec les investisseurs qui s'affolent et se bousculent pour les bons ivoiriens, pays devenu le plus riche par tête en AO avec son CFA, centaines et centaines de routes bitumées, myriade de châteaux et adductions d'eau potable, bientôt dans quelques mois comme promis la couverture electrique du pays sera de 100 pourcent, place névralgique de la finance africaine, index Mo Ibrahim amélioré fortement comparé à celle du chien galeux voleur koudou, indice de corruption amélioré ETC...ETC...ETC... Apparemment, la confrérie des lécheurs des hémorroïdes béantes du chien koudou ont décidé de se constituer prisonnier à vie de leurs turpitudes et passé de tueurs, pilleurs, violeurs et pédophiles comme leur sauvage adultérin koudou. C'est leur droit constitutionnel. Le pays avance... Pour finir, pouahhhhh, le disque rayé de Ouattara et la rebellion que même le moustique soro n'a pas attribué à ce dernier. Par ailleurs, les lecheurs du chien koudou oublie sélectivement de nous dire que ces pilleurs etaient denus tous milliardaires du jour au lendemain pour des ferroniers sauvages qu'ils étaient. Usines fictives, budget parallèle, racket administratif, pillages systématiques des ressources du pays, déchets toxiques, etc... etc... Ouattara a hérité et dû tout rebattir car la sale guerre du chien gbagba a detruit toute l'économie du pays... Quelle prouesse... Que disais-je, laissons les pleurnichards pleurnicher... On avance...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Doit on restreindre les libertés individuelles pour une maladie au taux de létalité de 0,55% ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Pour ou contre la vaccination COVID-19 ?
 
2084
Pour
38%  
 
3240
Contre
60%  
 
102
Sans avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement