Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : « Guerre du Cacao », les dessous de la victoire d'Abidjan et Accra face aux multinationales américaines
 

Côte d'Ivoire : « Guerre du Cacao », les dessous de la victoire d'Abidjan et Accra face aux multinationales américaines

 
 
 
 11112 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 9 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 08 décembre 2020 - 10:34

Dans ce qu’il est convenu d’appeler la guerre du Cacao, la Côte d’Ivoire et le Ghana ont remporté une importante victoire face aux multinationales américaines, Hershey et Mars.


Ces deux chocolatiers refusaient de payer la prime due aux planteurs de cacao. Cette prime, imposée par les deux premiers pays producteurs de la matière première au monde et baptisée différentiel de revenu décent (DRD), s'élève à 400 dollars soit 221.295 de FCFA par tonne de cacao (en sus du prix du marché).


Mais la campagne médiatique inédite faite par Accra et Abidjan a fini par faire reculer Hershey et Mars.


Les deux multinationales ont fini par reconnaître l'importance et la valeur du DRD pour améliorer la vie des planteurs.


Le Conseil Café Cacao (CCC) de Côte d'Ivoire et le Ghana Cocoa Board ,les organes nationaux de régulation des filières cacao, avaient par conséquent décidé de suspendre les programmes de certification des réfractaires.


 

Ces programmes, dits aussi de durabilité, visent à garantir que les multinationales achètent du cacao durable respectant des critères de production éthiques (n'entraînant pas de déforestation ou ne recourant pas au travail des enfants, notamment). Ils sont un élément de communication et de marketing important en ce qui concerne les consommateurs occidentaux. 


Il faut souligner que, en plus de la campagne médiatique orchestrée par les régulateurs contre les chocolatiers, les menaces de boycott de toutes les activités liées aux industriels, des organisations des producteurs lancées depuis Yamoussoukro jeudi dernier, aurait eu un effet escompté.


Car selon des experts, en cas de boycott des agriculteurs, cela pouvait coûter cher en matière d'image et de ventes à ces groupes, mis en cause depuis plusieurs années sur les questions d'éthique.


 

Cette union entre la Côte d’Ivoire et le Ghana qui représentent à eux seuls 62% de la production mondiale du cacao est également l’un des facteurs qui a pesé dans la balance et fait reculer les chocolatiers qui s’opposaient au DRD.


Pour rappel, les planteurs sont les parents pauvres du marché mondial du cacao et du chocolat. Selon la banque mondiale, ces derniers ne touchent que 6 % des 100 milliards de dollars de revenus annuels.


Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : « Guerre du Cacao », les dessous de la victoire d'Abidjan et Accra face aux multinationales américaines
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
jordanchoco2020
Bravo au president et son leader ship ca si c'est pas du panafricanisme puissant , bravo a nos deux pays , parce que c'est facile de venir dire les enfants travail mais quand on met en place des accord pour l'eviter maintenant vous faites malin. Le travail paye celui du prado et de la 1er dame c'est ca le travail paye tjrs !!
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Yessssssss... C'est l'union de ces deux pays frères d'abord et avant tout. L'économiste pragmatique Ouattara et son homologue Nana ont fait montre de génie en jouant la fermeté et en usant des canaux sociaux pour une Public Relation en communication auxquelles ces compagnies ne pouvaient ne pas en pâtir sérieusement aujourd'hui... VICTOIRE... VICTOIRE... VICTORY... VICTORY...
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Scandale du stade de Yamoussoukro, ADO doit il remplacer le ministre des sports Danho Paulin ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Multiplication des clubs de soutien, jeu risqué pour Patrick Achi ?
 
2338
Oui
70%  
 
910
Non
27%  
 
91
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement