Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : M'Bahiakro, la pénurie du tubercule de manioc plonge les productrices de l'attiéké dans le désarroi
 

Côte d'Ivoire : M'Bahiakro, la pénurie du tubercule de manioc plonge les productrices de l'attiéké dans le désarroi

 
 
 
 6451 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 15 avril 2021 - 10:03

marché M'Bahiakro


C'est un véritable cri de détresse que la plupart de ces femmes de M'Bahiakro lancent. Une situation qui ne laisse aucun choix à plusieurs d'entre elles qui ont opté pour l'arrêt de leur activité, celle de la vente de l'attiéké.


Dans cette ville située à l'est du pays, le manioc, utilisé pour la fabrication de l'attiéké est devenu une denrée très rare.


Se procurer le manioc à M'Bahiakro est présentement un véritable parcours du combattant.


Pour cause, la pénurie de le tubercule de manioc a provoqué sur le marché local une flambée des prix.


 

Le prix de l'attiéké fabriqué à base de la semoule de manioc est quant à lui subi une hausse considérable à M'Bahiakro, comme rapporté à KOACI par plusieurs sources concordantes.


Depuis des mois, le marché de la ville de M'Bahiakro est rarement approvisionné en manioc. Une situation qui pousse ces femmes qui ont pour activité la fabrication de l'attiéké à pousser un cri d'alarme.


Ces femmes confient que depuis un moment, leurs concurrentes grossistes qui arrivent d’autres villes du pays pour acheter le manioc bord champ aux cultivateurs, et en grande quantité pour le remorquer et aller vendre ailleurs sont à la base de cette pénurie.


Ainsi, la rareté de tubercule du manioc devant servir à la fabrication de ce mets prisé par les Ivoiriens ne laisse pas d'autres choix à ces femmes que d'arrêter leur activité à M'Bahiakro.


 

Ainsi, les rares femmes à préparer et à vendre actuellement l'attiéké à M'Bahiakro achètent le tas de manioc à 1000 francs CFA au lieu de 500 francs CFA.


Un double du prix initial qui fait que désormais, il faut débourser au moins 100 francs CFA au lieu de 25 ou 50 francs FCFA pour manger l'attiéké, confie dame Nathalie Ouattara, une des productrices de l’attiéké au quartier lycée de M’Bahiakro.


Jean Chrésus 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Modification du Code pénal, une avancée ?
 
3132
Oui
48%  
 
3166
Non
49%  
 
227
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : M'Bahiakro, la pénurie du tubercule de manioc plonge les productrices de l'attiéké dans le désarroi
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Forotoba
C'est normal. Il n'y a plus de planteurs. Donc plantez vous même des maniocd
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Batuta
Pourquoi les nègres aiment toujours étaler leurs marchandises sur le sol? Vous avez tous du nassidji dans le koungolo? ça coûte qui de surelever un peu votre cervelle et surelever vos marchandises sur des etals? Bandécons!
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter