Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Vidéo-verbalisation, le processus opérationnel et les moyens de notification révélés par le DG de Quipux Afrique
 

Côte d'Ivoire : Vidéo-verbalisation, le processus opérationnel et les moyens de notification révélés par le DG de Quipux Afrique

 
 
 
 2991 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 11 mai 2021 - 09:55

Ibrahim Koné DG de Quipux Afrique lundi à Abidjan (Ph KOACI) 


Le Ministère des transports a lancé le déploiement de sa stratégie par la prise d’un certain nombre de mesures administratives accompagné de la sensibilisation sur la sécurité routière. Cette phase de Test de notification par SMS des infractions au code la route s’inscrit dans le cadre de ladite campagne.


Ainsi, pour accompagner cette phase de sensibilisation, le dispositif du système de Transport Intelligent (STI) a été mis à contribution. Faut-il le rappeler, le 03 février 2021, le gouvernement a approuvé, la convention de concession pour la mise ne place du STI avec la vidéo-verbalisation.


C’est dans ce cadre que le Directeur General de Quipux Afrique opérateur technique du projet, Ibrahima Koné, a eu une rencontre avec la presse lundi, comme constaté sur place par KOACI, à son siège sis à Treichville.


D’entrée, le conférencier a relevé qu’en prélude à la mise en œuvre effective de la vidéo-verbalisation, une phase test de notification par SMS des contrevenants au Code de la route a démarré depuis le 06 mai 2021. Celle-ci concerne les infractions dues à l’excès de vitesse, le non-respect des feux tricolores et le défaut d’autorisation de transport.


Plusieurs axes routiers sont concernés par cette phase d’expérimentation. Ce sont, le Boulevard de la Paix Plateau (Carena), le Boulevard de France, le Boulevard C2 Cocody-Plateau, Boulevard Valéry Giscard d’Estaing, le Boulevard de l’aéroport, la voie express Adjamé Yopougon, l’autoroute Abidjan- Bassam et le Boulevard lagunaire.

Cette phase pilote, visant 1,3 million d’infractions et 250.000 contrevenants, s’étendra sur trois ou quatre mois. Depuis le lancement dudit projet test le 06 mai, environ 30% des infractions ont été déjà couvertes.


 

À en croire, le DG de Quipux, l’objectif de cette phase était de s’assurer de l’opérationnalité des outils, de collecter des données liées au trafic et de définir les indicateurs nécessaires à l’élaboration ultérieure du modèle économique et financier nécessaire à la mise en œuvre effective de la phase d’extension du projet.


M. Ibrahima Koné a annoncé l’installation de Cent soixante-treize (173) radars ultramodernes seront installés en 2022 dans le grand Abidjan pour la mise en œuvre du système de transport intelligent (STI) avec la vidéo-verbalisation


« Sur les 173 appareils, 40 seront des radars pédagogiques pour alerter les usagers en cas de vitesse. La police spéciale de la sécurité routière (PSSR) sera dotée de véhicules qui embarquent des radars et d’équipement pour les barrages intelligents », a-t-il précisé.


Selon le DG de Quipux Afrique, la mise en œuvre de la vidéo-verbalisation des contrevenants aux infractions au code de la route et aux défauts de documents du transport routier ne vise pas seulement à contraindre les usagers à l’amende, mais « Favoriser le changement progressif de comportement des usagers de la route. »


 

M. Koné a ensuite relevé le processus opérationnel et les moyens de notification. En ce qui concerne le processus opérationnel, il a indiqué qu’il se fera par « capture automatique des images de l’infraction routière et transmission au Centre de Gestion Intégrée de la Mobilité (CCGM) ; Obtention des données sur le véhicule via les bases de données du Ministère des Transports ; Qualification et approbation de l’infraction par un agent assermenté de la police ; La contravention est générée (PV) ; Notification de la contravention au propriétaire ».


Quant aux moyens de notifications, ils se feront par SMS, physique, le contrevenant reçoit la contravention à son domicile et sur la plateforme de l’espace digital (eservices.cgi.ci).


Donatien Kautcha, Abidjan 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Vidéo-verbalisation, le processus opérationnel et les moyens de notification révélés par le DG de Quipux Afrique
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKABLA
C'est la suivie á long terme des processus mis par l'état qui est le BIG probleme dans notre pays.... A cause de la magouille et la corruption, la plupart des processus deviennent irrealisables apres quelques mois de leur lancement.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Votre vidéo-verbalisation ne prévoit pas aussi de verbaliser par sms les vendeurs de sachets d'eau ambulants, les producteurs d'eau en sachet, les vendeurs de sachets, les fumeurs dans les espaces publics, ceux qui continuent de jeter les ordures dans les rues et les mendiants qui ont soudainement augmenté depuis 3 mois déjà dans les villes de Bouaké et d'Abidjan ? Parce que là, on attend toujours que l'on applique les mesures d'interdiction et les stratégies de suivi qui en découlent.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Scandale du stade de Yamoussoukro, ADO doit il remplacer le ministre des sports Danho Paulin ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Multiplication des clubs de soutien, jeu risqué pour Patrick Achi ?
 
2338
Oui
70%  
 
910
Non
27%  
 
91
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement