Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :  Décédé le 16 juillet dernier à Paris, le Sénat rend un dernier hommage à Charles Providence GOMIS avant son inhumation le 29 juillet prochain
 

Côte d'Ivoire : Décédé le 16 juillet dernier à Paris, le Sénat rend un dernier hommage à Charles Providence GOMIS avant son inhumation le 29 juillet prochain

 
 
 
 2711 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 11 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 27 juillet 2021 - 23:36


Le Sénat ivoirien a rendu un dernier hommage à Charles Providence GOMIS, Ambassadeur, Vénérable Vice-Président en charge de la Diaspora et de la Coopération Internationale à l'occasion d’une cérémonie qui s'est déroulée à la permanence de cette institution sise à Cocody Attoban.


Dans son oraison funèbre, Jeannot Ahoussou-Kouadio, Président du Sénat a rappelé les moments agréables passés avec l'illustre disparu.


«Au moment où je prends la parole au nom de notre Institution commune, le Sénat pour te rendre hommage au nom de tous tes collègues ici réunis, il me souvient ces moments agréables passés ensemble en 2017, lors de ma première mission d'immersion au Sénat Français en vue de créer le Sénat Ivoirien. À Paris, Palais du Luxembourg, en ta compagnie, j'ai pu apprécier la délicatesse avec laquelle tu as conduit mes premiers pas dans ce temple de la démocratie qu'est le Sénat Français », a déclaré, le Président.

Il a révélé que l'ancien Ambassadeur de Côte d'Ivoire en France était un modèle d’abnégation au travail accompli. Selon lui, ce modèle de la continuité de l'État, constitue pour les sénateurs, une source d'inspiration, un véritable modèle.


Paraphrasant Victor Hugo qui dit que « Les morts sont des invisibles, mais non des absents », Jeannot Ahoussou-Kouadio a estimé que Charles Providence GOMIS n’est pas mort et n'est pas absent.


 

«Tu n'es pas absent, tu es présent. Présent par le travail que tu as abattu. Présent par l'héritage que tu nous laisses. Présent par l'exemplarité de ta vie et de ton œuvre. La Côte d'Ivoire, le Sénat, tes collègues les Sénateurs, retiendront de toi qu'il faut travailler pour bien accomplir sa mission et resté digne de la confiance placée en nous par l'Etat à travers les autorités qui l'incarne. Tu as été pour nous un diplomate hors-pair ; un collègue exemplaire de par ta disponibilité et la grande ambition dont tu m'as si généreusement fait part pour la prise en compte des ivoiriens établis hors de la Côte d'Ivoire », a-t-il expliqué.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Le Président du Sénat a ajouté que le défunt a sa «vie durant, contribué de façon remarquable à la construction de la nation ivoirienne conçue par le Président Félix Houphouët-Boigny et conduite aujourd'hui par le Président Alassane OUATTARA pour le bonheur de nos concitoyens ».


C’est le 29 juillet que l'ancien sénateur sera inhumé dans la stricte intimité familiale. Jeannot Ahoussou-Kouadio a réaffirmé qu'il a «été un artisan exemplaire de paix pour le rayonnement de notre belle Côte d'Ivoire ».


 

«C'est donc avec beaucoup d'admiration que nous te voyons partir emprunté ce chemin lumineux, cette nouvelle vallée de la vie éternelle où brille au fond une lumière éclatante, avec comme haie d'honneur tes prédécesseurs parmi lesquels nous pouvons distinguer le Président Félix Houphouët-Boigny, Usher ASSOUAN, Léon Konan KOFFI, les premiers Ministres, Hamed BAKAYOKO, Amadou Gon COULIBALY, t'accueillant dans la félicitée de Dieu Tout Puissant. Dans son poème « La Mort du Loup », tiré de son recueil de poèmes philosophiques, Alfred de Vigny écrit et je cite : « Comment on doit quitter la vie et tous ses maux, C'est vous qui le savez, (…) !

À voir ce que l'on fut sur terre et ce qu'on laisse Seul le silence est grand ; tout le reste est faiblesse. Pars en Paix. Repose en paix. Que la terre de tes ancêtres te soit légère. 

Merci d'avoir servi le Sénat, Merci d'avoir aimé et chéri la belle Côte d'Ivoire, 

Merci d'avoir été un artisan exemplaire de paix pour le rayonnement de notre belle Côte d'Ivoire », a conclu, le Président du Sénat.


Décédé le 16 juillet à Paris à l'âge de 81ans, la dépouille du diplomate et sénateur a été rapatriée dans la soirée du 22 juillet à Abidjan.


Wassimagnon 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Décédé le 16 juillet dernier à Paris, le Sénat rend un dernier hommage à Charles Providence GOMIS avant son inhumation le 29 juillet prochain
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter