Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    Élection du Prėsident du CNJCI, le Secrétaire général adjoint du Bureau exécutif sortant dénonce la candidature du Sous-directeur de la DVARCJ
 

Côte d'Ivoire : Élection du Prėsident du CNJCI, le Secrétaire général adjoint du Bureau exécutif sortant dénonce la candidature du Sous-directeur de la DVARCJ

 
 
 
 2369 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 05 août 2021 - 14:00

Doho Joris


Le nouveau Président du Conseil national des jeunes de Côte d'Ivoire (CNJCI) sera connu dans quelques heures. Doho Joris, Secrétaire général adjoint du Bureau exécutif sortant soutient que le nouveau Président est déjà connu et il ne jouera pas pleinement son rôle d'interface entre les pouvoirs publics et les jeunes.


«La première promotion du CNJCI a été mise en place en 2017 et doit être renouvelée cette année par un processus clairement défini et conduit par le Bureau Exécutif National sortant sous la supervision de la Direction de la vie Associative et du Renforcement des capacités des Jeunes ( DVARCJ). Contre toute attente, le ministère en charge de la jeunesse s’est arrogé le droit d’organiser de façon cavalière le processus de renouvellement des organes de la plus grande structure de jeunesse de notre pays, froissant ainsi toutes les procédures indiquées en la matière. Nous avions marqué depuis le début notre indignation et notre désaccord face à ce forcing . Nous avions même soupçonné la DVARCJ de vouloir par tous les moyens mettre à la tête de la jeunesse son Sous-directeur, Ibrahima Diabaté », a expliqué, le Secrétaire général adjoint dans une déclaration parvenue à la rédaction de KOACI.


Dénonçant cette situation, il affirme que Diabaté a usé de son influence de supérieur hiérarchique pour imposer aux Directeurs régionaux et départementaux qui ont accepté dans leurs départements des associations fictives.


 

«On ne peut pas être en même temps juge et parti, l’arbitre ne peut être en même temps joueur, c’est un manque d’élégance. Le ministère doit tout mettre en œuvre pour annuler cette honteuse candidature qui manque autant d’élégance. La veille des élections départementales de Cocody où le Sous-directeur de la DVARCJ était candidat, ses deux adversaires ont écrit au ministère puis aux autorités locales pour demander le retrait pur et simple de sa candidature, au regard des preuves de son illégitimité. Mais le forcing est passé à Cocody. Les élections ont même été anticipées pour empêcher l’opinion publique de se saisir de cette forfaiture. A ce jour nous pensons que le ministre a connaissance de ces faits, nous voulons une fois de plus appeler son attention sur ce baby-sitting associatif que tente de faire la DVARCJ », s'est justifié, Doho Joris.


Selon lui, le ministère doit reconsidérer les conditions d'éligibilité et inviter le Sous-directeur de la vie associative à se retirer de ce processus en tant que candidat.


Wassimagnon



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Élection du Prėsident du CNJCI, le Secrétaire général adjoint du Bureau exécutif sortant dénonce la candidature du Sous-directeur de la DVARCJ
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Scandale du stade de Yamoussoukro, ADO doit il remplacer le ministre des sports Danho Paulin ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Multiplication des clubs de soutien, jeu risqué pour Patrick Achi ?
 
2338
Oui
70%  
 
910
Non
27%  
 
91
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement