Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : 61 ans d'indépendance à Paris,  l'ambassadeur Maurice Kouakou Bandama : « Le processus de réconciliation est en marche »
 

Côte d'Ivoire : 61 ans d'indépendance à Paris, l'ambassadeur Maurice Kouakou Bandama : « Le processus de réconciliation est en marche »

 
 
 
 1952 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 10 août 2021 - 10:23

Bandama Maurice à Paris (Ph) 


La Côte d’Ivoire a célébré ce samedi 7 août 2021, le 61ème anniversaire de son accession à l’indépendance. 

À l’instar de plusieurs représentations diplomatiques à travers le monde, l’ambassade de Côte d’Ivoire en France s’est parée des couleurs nationales où plusieurs invités ont accompagné SEM Maurice Kouakou Bandaman afin de célébrer ces moments de bonheur et de joie. 


Les 61 ans de l’indépendance de la Côte d’Ivoire ont été célébrés ce samedi 7 août 2021 sur toute l’étendue du territoire national et dans les représentations diplomatiques de la Côte d’Ivoire à travers le monde. 


En France, l’Ambassadeur Maurice Kouakou Bandaman, a invité plusieurs Ivoiriens et amis de la Côte d’Ivoire pour vivre ces moments de joie et de ferveurs. Une occasion pour Monsieur l’Ambassade de rappeler l’importance de cette cérémonie après avoir traduit les remerciements du Président et du gouvernement ivoirien à tous ses invités. « L’évènement historique que la Côte d’Ivoire commémore aujourd’hui représente un moment exceptionnel dans la vie de notre jeune nation aussi la date du 7 août 1960 est le point de départ d’une marche glorieuse », indique une note de la Représentation diplomatique ivoirienne sur les bords de la Seine.


En effet, « le 7 août 1960, le président Félix Houphouët Boigny proclamait l’indépendance de la République de Côte d’Ivoire avec la grande ambition de bâtir une Nation de paix, unie, valeureuse et prospère », a rappelé SEM Maurice Kouakou Bandaman. Il a par la suite retracé le parcours de son pays depuis cette date.


« Afin de parvenir à la réalisation de cette vision, le gouvernement sous son inspiration, a adopté une politique d’ouverture sur l’extérieur avec un ensemble de mesures incitatives pour attirer les investisseurs étrangers.


 

 Cela s’est traduit par la construction d’infrastructures socio-économiques, avec le secteur de l’agriculture, comme la base du développement économique et social de notre pays. En quelques années seulement, la Côte d’Ivoire réalisait un bond spectaculaire que certains orateurs ont appelé le miracle ivoirien des années 70 », a-t-il enseigné à ses invités. 


Outre cette évocation historique, il est revenu sur la politique de paix prônée par le Président Félix Houphouët Boigny. 


« Mais la grandeur de la Côte d’Ivoire que le Président Félix Houphouët Boigny avait réussi à lui imprimer ne venait pas seulement de ses réussites économiques et matérielles, mais surtout de la grande générosité dont les Ivoiriens sont imprégnés, une grandeur tirée de notre hospitalité, de notre fraternité et de notre ouverture aux autres. Le Président Félix Houphouët Boigny avait ainsi réussi à faire de la paix la deuxième religion de tous les Ivoiriens ». 

L’histoire des nations malheureusement nous enseigne aussi qu’elle n’est jamais linéaire. Et la Côte d’Ivoire n’a pas échappé à cette règle. 


« Notre pays a connu des contradictions internes répétées depuis les années 90. Lesquelles l’ont conduit à l’instabilité, à des coups d’états, à la rébellion armée et à la violente crise postélectorale de 2010 et 2011. Toutes ces crises rassemblées ont entrainé des milliers de morts », regrette l’ancien ministre de la Culture et de la francophonie. Mais cette triste période semble être un lointain souvenir comme l’a indiqué l’ambassadeur. 


 

« Fort heureusement, depuis l’accession à la magistrature suprême en avril 2011, du Président Alassane Ouattara, cette période douloureuse est désormais derrière nous. Aujourd’hui, nous pouvons nous réjouir des résultats réalisés tant sur le plan politique, social qu’économique. Notre pays a ainsi retrouvé sa place dans le concert des nations. Le processus de réconciliation est en marche en Côte d’Ivoire. Le retour massif des exilés suite à la crise de 2011, la libération des centaines de prisonniers et le dégel des avoirs des acteurs politiques sont autant de faits qui concourent à l’avancée de cette réconciliation. »


« Les faits les plus marquants sont le retour de l’ancien Président de la République, Laurent Gbagbo et sa rencontre chaleureuse, émouvante et fraternelle avec son frère et Chef de l’Etat Alassane Ouattara il y a quelques jours. Aussi, dans son discours à la nation, le Président de la République entend poursuivre ses efforts de paix pour renforcer la cohésion nationale », a-t-il indiqué avant d’appeler chacun à s’inscrire dans ce processus. 


« C’est le lieu d’inviter chacune et chacun d’entre nous à nous inscrire résolument dans cette dynamique de paix »

Il faut signaler que cette cérémonie parisienne a été marquée par le salut aux couleurs, des prestations artistiques reflétant la diversité de tous les terroirs de la Côte d’Ivoire et une réception autour duquel Monsieur l’Ambassadeur et ses invités ont communié et échangé au bénéfice de l’image d’une Côte d’Ivoire unie. 


Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : 61 ans d'indépendance à Paris, l'ambassadeur Maurice Kouakou Bandama : « Le processus de réconciliation est en marche »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Tout en sachant qu'il ne le peut pas en raison de sa condamnation, Gbagbo annonce qu'il pourrait être candidat en 2025 pour faire pression?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Gbagbo crée son parti et se hisse à la tête, un rendez vous raté pour...
 
2351
Oui
48%  
 
2458
Non
50%  
 
125
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement