Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Le personnel pénitentiaire suspend son préavis de grève et appelle à la reprise immédiate du travail
 

Côte d'Ivoire : Le personnel pénitentiaire suspend son préavis de grève et appelle à la reprise immédiate du travail

 
 
 
 5087 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 20 août 2021 - 06:56



La grève entamée dans les prisons de Côte d'Ivoire avant-hier par le Collectif des syndicats du personnel pénitentiaire n'aura duré que deux jours. Les initiateurs du mouvement ont décidé dans la soirée d'hier de la suspension du préavis de grève pour donner une chance au dialogue social et ont appelé leurs camarades à lever le dispositif de sorte que le travail reprenne immédiatement.


Ils ont annoncé au cours d'une rencontre avec la presse, avoir obtenu satisfaction sur des points de revendications et indiqué qu'un comité tripartite composé du Collectif, de la Centrale syndicale Union nationale des travailleurs de Côte d'Ivoire (UNATR-CI) et du cabinet a été mis en place pour répondre aux préoccupations qui ne sont pas rejetées, mais qui doivent faire l'objet d'une étude à moyen terme.


« Les autres points du préavis seront examinés avec un comité qui a été mis en place par le cabinet. Ce Comité est composé de la Centrale syndicale Union nationale des travailleurs de Côte d'Ivoire (UNATR-CI), du Collectif et du cabinet pour répondre à nos préoccupations qui ne sont pas rejetées, mais qui doivent faire l'objet d'une étude à moyen terme. Nous voulons vous dire que c'est une lutte, lorsque, la tutelle fait un pas, alors, nous aussi, nous devons faire un pas. C'est pour cette raison que nous sommes là ce soir pour nous adresser à vous et vous dire que du moment où il y a eu des accords sur certains points. Nous vous informons que le préavis est suspendu pour donner une chance au dialogue social que nous avons toujours prôné. Également le ministre lui-même qui nous a rejoint lors des débats nous a rassuré que nos amis seront libérés. Nous allons continuer les discussions avec la tutelle pour les autres points qui n'ont pas été énumérés dans les acquis immédiats. Un chronogramme sera déterminé pour les autres points. Il s'agit des points sur le cadre juridique de travail, de la prime de contagion, de la prime COVID-19. Cette prime fait l'objet d'une séance de travail avec tous les ministères concernés qui la réclame. Nous voulons vous dire de lever le dispositif de sorte que le travail reprenne maintenant. Nous déclarons suspendu ce préavis de grève dès cet instant. Nous voulons aussi vous dire que pour le concours professionnel, il y a eu un accord. La balise d'âge de 43 ans sera levée et tout le monde pourra composer. Pour se faire une dérogation spéciale sera donnée à l'Institut national de formation judiciaire pour autoriser toutes ces personnes qui avaient été décalées par la limite d'âge pour composer cette année. Les discussions sont en cours pour les autres points. Nous voulons vous remercier pour tout votre soutien et votre mobilisation », a expliqué, le porte-parole du Collectif.


 

Avant l'annonce de la suspension du préavis de grève, dans la matinée, le Collectif des syndicats du personnel pénitentiaire accompagné de la Centrale syndicale (UNATR-CI) a eu une rencontre avec le cabinet du Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des Droits de l'Homme relativement au préavis de grève déposé le 09 Août 2021.


Selon une copie du procès verbal de cette rencontre en notre possession, 09 points étaient à l'ordre du jour, notamment : les baux administratifs ; les effets d'équipements et d'habillement des personnels pénitentiaires, la prime COVID-19 ; la prime de contagion (prime sanitaire) ; la prime de participation à la judicature, l'Ecole pénitentiaire (NFJ): le cadre juridique de la fonction pénitentiaire ; la création de la Direction générale de l'Administration pénitentiaire.

Cette réunion a été présidée par le Directeur de Cabinet du Garde des Sceaux, qui était assisté de Koffi K. Joachim (Conseiller technique), KONE Wawota Justin (Conseiller technique), de Boubacar COULIBALY (Directeur de l'Administration Pénitentiaire) et de SEYA Mariam (Chargée d'études).


Au cours de cette rencontre, le Secrétaire Général de la Centrale syndicale, Yves KODIBO, a remercié le Directeur de Cabinet et ses collaborateurs pour la promptitude avec laquelle la délégation syndicale qu'il conduit a été reçue et a rappelé qu'en tant que signataire de la trêve sociale, il était de son devoir d'intervenir partout où des germes de désaccord peuvent surgir.


Relativement à la grève du personnel pénitentiaire, il a plaidé pour la remise en liberté des camarades grévistes arrêtés. Sur cette question, le Directeur de Cabinet a rappelé les conditions de ces arrestations qui n'ont pas de lien avec la grève, mais qui portent plutôt sur des infractions qui auraient été commises par lesdits camarades durant la grève.


Relativement à ce plaidoyer, il a été convenu que le Cabinet ferait toutes les diligences nécessaires dans l'optique de la décrispation de l'atmosphère pour faciliter la libération des camarades, et cela, dans les brefs délais.


 

Notons enfin que, DOURA Doura Thiery, Secrétaire national chargé des affaires juridiques et contentieuses (UNATR-CI), IRIE Bi Tra, Secrétaire national du Syndicat National du Personnel de l'Administration Pénitentiaire (SYNAPAPCI), DIAKITE Oumar, Secrétaire national du Syndicat des Agents Pénitentiaires de Côte d'lvoire (SYAPCI) et DAGO Oko Michael, Secrétaire national du Syndicat National des Agents Pénitentiaires de Côte d'lvoire (SYNAPCI) ont pris part à la réunion qui s'est tenue dans la matinée au cabinet du ministre de la Justice et des droits de l'homme.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Le personnel pénitentiaire suspend son préavis de grève et appelle à la reprise immédiate du travail
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement