Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Depuis Marcory, Damana Pickass « Affi était un serpent qu'on traînait dans notre poche» et fait des révélations sur le rejet de sa candidature aux législatives
 

Côte d'Ivoire : Depuis Marcory, Damana Pickass « Affi était un serpent qu'on traînait dans notre poche» et fait des révélations sur le rejet de sa candidature aux législatives

 
 
 
 13469 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 23 août 2021 - 10:44

Damana Pickass à Marcory (Ph KOACI)



Damana Adia Pickass, l'un des proches collaborateurs de Laurent Gbagbo, était en tournée d'explication de la création du nouveau Parti en création par l'ancien président ivoirien, auprès des militants.


L'ancien commissaire de la CEI était le week-end dernier à Abidjan-Sud dans la commune de Marcory où il y a rencontré des partisans de Laurent Gbagbo.


Au menu des échanges, la décision de Laurent Gbagbo de créer une nouvelle formation politique.


Avant d'échanger sur cette question avec ses hôtes du jour, Damana Adia Pickass est revenu sur le rejet de sa candidature aux dernières élections législatives.


Candidat dans la circonscription de Marcory, Damana Pickass n'a pas pu se présenter parce qu'il n'était pas inscrit à date sur la liste électorale.


 

Ce rejet de sa candidature Pickass le voit comme un complot en vue d'écarter certaines têtes qu'on ne voulait pas voir à l'hémicycle selon lui.


"J'avais été missionné par la direction du parti pour porter ces couleurs lors des législatives, malheureusement les coups bas étant de mise en politique, notre candidature a subi les contres cours de cette sorcellerie politique. À la lumière des événements qui se sont produits, les gens ne voulaient pas de certains visages à l'Assemblée nationale. Alors, il fallait pour eux contre le droit, contre la justice, contre le bon sens porter un coup à certaines candidatures, donc à notre corps défendant, nous avons été abusivement éliminés pour la course lors des législatives ici à Marcory", a-t-il affirmé.


Pickass a profité de ce rendez-vous avec ses hôtes pour évoquer l'idée soumise par Laurent Gbagbo de créer nouveau parti politique et de laisser le Front populaire ivoirien (Fpi) aux mains de Pascal Affi n'guessan.


"La décision de créer un nouveau parti n'est pas et une décision facile parce que le Fpi, c'est une partie de chacun de nous. Si le président Laurent Gbagbo qui revient d'une bataille juridique qu'il a menée contre le monde entier, si le président Laurent Gbagbo celui-là même qui est l'initiateur du parti décide d'abandonner l'enveloppe du Fpi, c'est qu'il a des raisons fondamentales de le faire. Nous sommes l'âme du Front populaire ivoirien, nous allons donc réincarner l'âme du parti dans une nouvelle enveloppe pour que cette enveloppe-là reflète notre vision, notre état d'esprit.", a-t-il déclaré.


Pickass est revenu sur les incessantes attaques du président du Fpi contre l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo. Pour lui, Pascal Affi N'guessan était un serpent qu'ils traînaient dans leur poche.


"Affi avoue que depuis 2010, on ne partageait plus la même vision quel sacrilège? Et donc depuis 2010, il nous a laissé tomber, nous n'étions plus sur le même projet, dans la même vision et il a continué de présider la destinée de notre parti alors qu'il a été président de ce parti sur la vision souverainiste, démocratique et c'est en 2021 que nous nous rendons compte qu'on traînait un serpent dans notre poche, mais soyez rassuré, le cauchemar est terminé.", a-t-il martelé.


Enfin, il a invité les partisans de Gbagbo à se préparer pour accueillir la nouvelle formation politique en création.


 

"(...) Préparez-vous à écrire l'histoire de la Côte d'Ivoire nouvelle par la création de ce nouveau parti qui sera un événement qui va bouleverser l'échiquier politique en Côte d'Ivoire. Nous devons être la colonne vertébrale de ce grand parti et que ce parti soit la réincarnation du Front populaire ivoirien.", a-t-il déclaré pour terminer.



Jean Chrésus, Abidjan 




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Depuis Marcory, Damana Pickass « Affi était un serpent qu'on traînait dans notre poche» et fait des révélations sur le rejet de sa candidature aux législatives
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Timer
Tu veux être à l’hémicycle pour déchirer encore tous les documents. Monsieur le broyeur des documents. NONNNNNNNNNNN!
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Scandale des nominations au COCAN, le ministre des sports a-t-il agi avec l'assentiment du président Ouattara?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Cité dans l'enquête internationale Pandora papers, coup dur pour Patr...
 
3112
Oui
48%  
 
3114
Non
48%  
 
219
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement