Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :  Rentrée politique de la JUNCI, Adama Bictogo à propos de la succession de Ouattara : « il n'y a pas d'ambitions d'aucun d'entre nous sans sa volonté  »
 

Côte d'Ivoire : Rentrée politique de la JUNCI, Adama Bictogo à propos de la succession de Ouattara : « il n'y a pas d'ambitions d'aucun d'entre nous sans sa volonté »

 
 
 
 8352 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 20 septembre 2021 - 07:59

Adama Bictogo



La 5ᵉ édition de la rentrée politique de la Jeunesse unie pour la nouvelle Côte d'Ivoire (JUNCI), présidée par Abdul Kader Cissé a eu lieu aujourd'hui au palais de la culture en présence des ministres Kouadio Konan Bertin et Roger Félix Adom ainsi que du Secrétaire exécutif du RHDP, Adama Bictogo.


Les membres de cette organisation ont effectué massivement le déplacement pour prendre part à cette rentrée politique. La salle Anoumabo était pleine à craquer. Les jeunes n'ont pas voulu se faire conter cette fête qui a été marquée par des prestations artistiques.


Face à la mobilisation des jeunes venus rendre également hommage au Président de la République pour ses actions de développement, Adama Bictogo a déclaré que c'est la preuve que le Président Alassane Ouattara est assis sur une fondation composée de la jeunesse.


Le Secrétaire exécutif du RHDP a affirmé que le Président de la République est l’espoir de tout un peuple, car depuis 2010, partout où un ivoirien va dans le monde entier, il a la fierté d’être un Ivoirien ». Il a demandé aux cadres et militants du RHDP de ne pas se détourner du dynamisme impulsé par le chef de l’Etat, Alassane Ouattara et a invité, les jeunes à la sérénité.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


«Les jeunes, ne nous laissons pas distraire. Pour l’heure, le Président Alassane Ouattara travaille, le RHDP travaille. Pour l’heure, les Ivoiriens travaillent. Chaque jour, il y a un homme que nous devons suivre. Quelles que soient nos qualités, nos fonctions, il n’y a pas d’ambitions d’aucun d’entre nous sans la volonté d’Alassane Ouattara», a indiqué, Adama Bictogo.


«Autant que nous sommes, en rangs serrés, nous devons nous mettre derrière Alassane Ouattara comme des soldats », a poursuivi, le Directeur exécutif. Il prévient enfin les cadres qui sont "pressés" de prendre le pouvoir de patienter encore.


 

«On entend, mais Alassane Ouattara, il n'est qu'au premier mandat de la troisième république », a conclu celui au centre, depuis quelque temps, d'une polémique quant à l'évocation de nomination d'une de ses proches.


En prenant la parole, Kouadio Konan Bertin dit KKB, ministre de la Réconciliation a salué la mobilisation massive des membres de la JUNCI qui ont décidé de magnifier le Président de la République à l'occasion de cette 5ème rentrée politique.


«Il est la plus haute personnalité du pays et mérite le respect de tous, on peut ne pas apprécier certaines de ses décisions, mais représentant légitime du pays, il faut accepter que ses décisions s'imposent à tous », a-t-il ajouté.


La cohésion nationale est un élément essentiel de la réconciliation. Kouadio Konan Bertin a partagé une certitude avec la Jeunesse. Il a affirmé que le «pays va mieux et beaucoup mieux ».


«Notre pays vas mieux, beaucoup mieux. Il a tourné le dos aux déchirements du passé et sa volonté de concorde est irrépressible. Les exilés sont rentrés. De retour, ils participent à nouveau à la vie de la nation. Dès que les conditions juridiques ont été réunies, le Président a tout fait pour que Laurent Gbagbo puisse rentrer dans son pays après dix ans d'absence. C'est une victoire pour la démocratie de notre pays. Et c'est un pas de plus vers la réconciliation », a expliqué, le ministre de la Réconciliation.


KKB a promis en tant que ministre de la Réconciliation envoyer le Président Addul Kader Cissé tendre la main aux autres jeunes en emboîtant le pas au Président de la République pour pacifier la Côte d'Ivoire, car l'avenir du pays est prometteur.


«Je vous recevrez au ministère de la Réconciliation et je vais vous donner une image. Parce que le Président de la République a donné l'exemple en recevant Laurent Gbagbo au Palais présidentiel. Vous les remparts du Président de la République, vous qui avez conscience mieux que quiconque que rien n'est possible en Côte d'Ivoire sans la paix, je vous enverrai tendre la main aux autres jeunes et faire en sorte que comme il a indiqué le chemin, nous puissions lui emboîter le pas pour pacifier, la Côte d'Ivoire. L'avenir est prometteur", a-t-il mentionné.


Le ministre Roger Félix Adom moins politique que ces prédécesseurs a pris l'engagement de former la jeunesse aux TIC qu'elle soit diplômée ou non.

Pour le Président de la JUNCI, l'adhésion des Ivoiriennes et des Ivoiriens à la politique du Président de la République tire sa source dans les actions qu’il pose depuis son accession à la magistrature suprême.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


 

«Notre rassemblement de ce jour a pour objectif de démontrer que le Président de la République, Son Excellence Alassane OUATTARA a le soutien total et sans calcul de la jeunesse ivoirienne. Pour Alassane OUATTARA, nous allons constituer une muraille de fer parce que, nous jeunes, sommes les premiers bénéficiaires de ses actions à la tête de l’Etat. Pour cela, nous n’allons plus permettre que des aventuriers politiques viennent troubler la paix et la stabilité de notre pays », a déclaré, Abdul Kader Cissé.


Il a affirmé que lors de la désobéissance civile, les jeunes qui avaient été mis à l’avant de ce « projet funeste » et qui ont été arrêtés se sont retrouvés seuls face à leur destin en prison. Il a fallu la magnanimité du président Alassane OUATTARA pour qu’ils recouvrent la liberté. Il faut donc savoir tirer les leçons des erreurs du passé et se projeter dans l’avenir.


Abdul Kader Cissé a indiqué que pour 2025, quand Ouattara fixera le cap, en jeunes organisés, disciplinés, préparés et outillés, ils feront bloc et iront au charbon. Pour le moment, le seul combat qui vaille d’être mené, c’est celui du développement de la Côte d’Ivoire et c’est ce que le président Alassane Ouattara est en train de faire.


Le Président a enfin appelé ses amis jeunes à la responsabilité en les invitant à ne plus servir de chair à canon, de refuser de se laisser manipuler et instrumentaliser par une opposition aux abois.


«Saisissons les opportunités d’insertion que nous offre l’Etat en sortant des préjugés. Nous ne devons pas perdre de vue que le Président de la République Son Excellence Alassane OUATTARA est une chance pour la Côte d’Ivoire et à ce titre demeure notre guide.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Rentrée politique de la JUNCI, Adama Bictogo à propos de la succession de Ouattara : « il n'y a pas d'ambitions d'aucun d'entre nous sans sa volonté »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Gbagbo crée son parti et se hisse à la tête, un rendez vous raté pour la relève ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Scandale des nominations au COCAN, le ministre des sports a-t-il agi...
 
2122
Oui
32%  
 
4371
Non
66%  
 
123
Sans Avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement