Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   Le gouvernement au sujet du lotissement Abekan Bernard : « les propriétaires jouiront de leur droit de propriété s'ils ont des documents »
 

Côte d'Ivoire : Le gouvernement au sujet du lotissement Abekan Bernard : « les propriétaires jouiront de leur droit de propriété s'ils ont des documents »

 
 
 
 4312 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 06 octobre 2021 - 17:31



Depuis quelques années, un conflit foncier oppose des squatteurs aux vrais propriétaires du lotissement Abekan Bernard sis à Abouabou dans la commune de Port-Bouët.


La situation a dégénéré sur le site dans le mois de septembre entre les squatteurs et des agents de société de sécurité privée commis par la chefferie d'Abouabou pour la surveillance dudit lotissement.


Un agent de sécurité privée a été tué et 9 autres de ses camarades ont été arrêtés, gardés en détention à la brigade de gendarmerie de Vridi puis libérés quelques jours plus tard.


 

Amadou Coulibaly, ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement a affirmé cet après midi à l'issue d'un conseil des ministres, que "le ministère de la Construction est saisi de la question" et prendra les dispositions nécessaires en vue de sa résolution. 


"Pour ce qui est du problème, il s'agit de squatteurs, c'est sûr que le ministère de la Construction qui gère le foncier urbain prendra les dispositions nécessaires mais, il ne faut pas oublier qu'il s'agit avant tout de citoyens et tout cela doit se faire de façon humaine. Il ne s'agit pas d'arriver avec brutalité, il faut pouvoir faire entendre raison à ces squatteurs là et en général, quand le ministère de la Construction fait des déguerpissement même quand ce sont des gens qui ont été prévenus et dédommagés, nous sommes toujours interpellés que ce sont des déguerpissements inhumain alors que très souvent, ils ne sont pas dans leur droit et ne disent pas qu'ils ont été prévenus depuis longtemps et ils ont été dédommagés pour certains. Le Président Alassane Ouattara a un programme de gouvernement « La Côte d'Ivoire solidaire »", a mentionné, le porte-parole du gouvernement. 


Même s'il reconnaît d'aucuns pensent qu'il y a une lenteur dans la résolution de ce conflit, Amadou Coulibaly assure que "les propriétaires jouiront de leur droit de propriété s'ils ont des documents qui l'atteste". 


"Ce que vous pouvez estimer comme étant de la lenteur ou de la faiblesse, dans l'application de la loi participe dans la mise en œuvre de la "Côte d’Ivoire solidaire" où on tient compte de l'Homme. C'est sûr que les propriétaires à partir du moment où ils ont des documents qui attestent leur droit de propriété, ils jouiront de leur droit de propriété", a précisé, le porte-parole du gouvernement. 


Amadou Coulibaly s'est réjoui de la baisse importante des conflits fonciers dans le pays surtout pour ce qui est du foncier urbain, parce qu'un ensemble de mesures a été mis en œuvre qui permet de régler cette question. 


 

"On entend de moins en moins parler de vente multiple de terrains à multiple propriétaires, parce que des mesures ont été prises depuis 2010 et ont permis d'assainir le secteur du foncier urbain. Notamment, il y a des lois sur le foncier rural qui ont été adoptées qui font que nous avons de moins en moins de conflits ruraux dans nos régions", a enfin expliqué, le ministre de la Communication.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Le gouvernement au sujet du lotissement Abekan Bernard : « les propriétaires jouiront de leur droit de propriété s'ils ont des documents »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter