Côte d'Ivoire Santé
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Vers des mouvements de protestation dans le secteur de la santé ? L'ultimatum de la Cordisanté au Gouvernement
 

Côte d'Ivoire : Vers des mouvements de protestation dans le secteur de la santé ? L'ultimatum de la Cordisanté au Gouvernement

 
 
 
 6547 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 09 octobre 2021 - 10:43

Boko Kouaho, secrétaire général de la Cordisanté (Ph KOACI)


La coordination des syndicats du secteur de la santé (Cordisanté) attend de pied ferme le prochain Conseil des ministres.


Dans l'attente des décisions qui seront prises au prochain Conseil des ministres, Boko Kouaho et ses camarades de la Cordisanté ont différé leur Assemblée générale qui devait se tenir ce samedi 9 octobre 2021.


Lors d'une réunion tenue avec des membres de son bureau, le secrétaire général de la Cordisanté s'est voulu très claire sur la signature des décrets portant réforme hospitalière.


Ce sont au total, 23 décrets et 8 arrêtés qui attendent depuis deux ans, date de l'adoption de la loi portant réforme hospitalière, d'être signés.


 

Un manque de volonté politique que le secrétaire général de la Cordisanté a dénoncé ce vendredi 8 octobre 2021 à Yopougon, comme sur place constaté par KOACI.


Boko Kouaho et ses camardes donnent un ultimatum au gouvernement pour qu'au prochain Conseil des ministres une décision claire soit prise sur la signature des décrets relatifs à la loi portant réforme hospitalière.


"Le prochain Conseil des ministres est très attendu. Nous sommes indignés de ce qu'ailleurs, dans d'autres pays où il y a eu l'application de la loi portant réforme hospitalière, c'est pratiquement l'Etat qui porte le projet et qui fait même la cours aux ressources humaines d'y adhérer, en Côte d'Ivoire depuis l'avant-projet de loi, c'est le personnel qui a pris à bras le corps le texte. Nous sommes au bout de nos efforts, si au prochain Conseil des ministres, aucun décret de la loi portant application de la réforme hospitalière n'est pris, alors cela marquerait que le gouvernement n'est pas prêt à appliquer la loi et à ce moment, la Cordisanté prendra ses responsabilités", a expliqué Boko Kouaho.


Pour lui, le prochain Conseil des ministres du mercredi 20 octobre 2021 est donc décisif pour les agents du secteur de la santé.


"Si au prochain Conseil des ministres, il n'y a pas de décret signé sur les décrets attendus, alors, il n'y aura pas de tergiversations. Nous allons voir les dix derniers jours et nous allons apprécier. Si les décrets sont signés, nous allons remercier le gouvernement, si rien n'est signé, nous allons aviser", a martelé le secrétaire général de la Cordisanté qui a appelé tous les acteurs de la santé à rester à l'écoute de leur coordination.


 

Boko Kouaho et ses camardes se veulent cette fois-ci clairs, "s'il n'y a rien pour les décrets, il n'y aura rien à l'hôpital. Le mercredi 20 octobre, ça passe ou ça casse".


Pour rappel, le 4 juillet 2021, la Cordisanté avait suspendu son préavis de grève qui devait commencer le 5 juillet 2021 dans l'intention d'observer si la tutelle allait réagir. Une attente qui aura duré trois mois au bout de laquelle les responsables de la Cordisanté disent être à bout de souffle.


Jean Chrésus, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Vers des mouvements de protestation dans le secteur de la santé ? L'ultimatum de la Cordisanté au Gouvernement
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Adokaflai
Cordisanté ou la grande bouche. Pas la peine de compter sur moi.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter