Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   Congés anticipés, 172 personnes arrêtées dont 24 adultes, des agriculteurs, des apprentis soudeurs et des mineurs
 

Côte d'Ivoire : Congés anticipés, 172 personnes arrêtées dont 24 adultes, des agriculteurs, des apprentis soudeurs et des mineurs

 
 
 
 10994 Vues
 
  10 Commentaire(s)
 
 Il y a 9 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 27 décembre 2021 - 08:18

Samedi à Bimbresso




Ce sont au total, 172 enfants qui se sont illustrés dans 27 départements du pays sur les 111 du lundi 6 décembre au 17 décembre 2021 pour exiger des congés anticipés. Mariétou Koné, ministre de l'Education nationale et de l'alphabétisation a révélé ce chiffre samedi, à l'occasion de la visite du Centre de service civique de Bimbresso en compagnie de son collègue du Service civique.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Le cœur meurtri, la ministre a condamné l'acte posé par ces organisateurs de troubles qui "décident d'aller en vacance quand ils veulent".


« Vous vous donnez les cours quand vous les voulez, vous vous notez quand vous le souhaitez, vous faites les examens quand vous le voulez. Ce n'est pas normal », a-t-elle déploré.


«Parmi les 172, il y a 5 jeunes filles, il y en a qui ne sont mêmes pas des élèves. On parle de vacances anticipées mais parmi eux certains ne sont pas des élèves. Il y a des agriculteurs, des apprentis soudeurs. Mais pourquoi, qu'est-ce qu'ils recherchent. Détruire l'école ivoirienne, détruire la Côte d'Ivoire, parce que, quand on veut détruire un pays on détruit son éducation. C'est ce que vous voulez, frapper les enseignants, manquer de respect aux enseignants, vos éducateurs », a mentionné, Mariétou Koné.


Très en colère contre les élèves, elle espère que leur passage dans ce centre va leur donner de la sagesse.


La ministre de l'Education nationale et de l'alphabétisation s'est également adressé aux parents d'élèves qui selon elle, n'ont pas joué leur rôle d'éducation.


 

«La responsabilité des parents est engagée, l'éducation ce n'est pas l'école seulement, l'éducation commence dans la famille, à la maison. Vous ne dressez pas vos enfants, vous n'éduquez pas vos enfants et on laisse tout dans les mains de l'école. Les encadreurs font ce qu'ils peuvent, les enseignants font ce qu'ils peuvent, le minimum c'est à la maison, le BABA, c'est à la maison. Vous avez montré que vos parents ne vous ont pas éduqué. Chacun des enfants ici vous insulter vous-mêmes vos parents. Parce que vous montrez que vous n'avez pas reçu d'éducation à la maison. C'est cette mauvaise éducation à la maison que vous avez transposé à l'école. L'école peut encadrer, l'école doit encadrer, la Côte d'Ivoire a besoin de futurs DG, de futurs médecins, physiciens, instituteurs, policiers on a pas besoins de délinquants, on a besoin de brigands », a-t-elle martelé.


Parmi les 172, il y a 24 adultes, des mineurs. Au sortir du Centre s'ils ont la chance de bien se comporter, ils seront regardés au cas par cas parce que, selon la ministre, ils ont hypothéqué leur avenir.


« Parce que le Conseil de discipline va siéger donc il y aura en plus de cette resocialisation pour aider à intégrer la société. Au cas par cas parmi vous certains n'iront plus à l'école. C'est ce que vous voulez. Au cas par cas dans les sanctions administratives, certains parmi vous seront peut-être exclus temporairement, d'autres exclus définitivement donc ils ne seront plus des élèves et feront des vacances à vie », s'est justifiée, la ministre.

Cliquez pour agrandir l'image  
 


Parmi ces enfants, certains ont détruit des écoles au point qu'on ne peut pas reprendre les cours tant qu'elles ne sont pas réhabilitées. Mariétou Koné a prévenu les auteurs de ces casses qu'ilz réhabiliteront les écoles avec leurs parents.


«Ceux qui l'on fait, vous et vos parents vous allez les réhabiliter. Que vous soyez retenus à l'école ou non, vous allez réhabiliter ces écoles que vous avez gâté pour ceux qui ont envie d'aller à l'école. C'est honteux », a insisté, la ministre de l'Education nationale et de l'alphabétisation.


Elle espère qu'au sortir du Centre les enfants seront habités par la sagesse et invite les encadreurs, à faire régner la discipline la rigueur.


Parmi les élèves arrêtés il y a des mineurs. Selon la ministre, « les droits de l'homme ne demandent pas que nous laissons nos enfants comme des moutons dans la rue » et « être mineur ne veut pas dire qu'on ne respecte pas les règles d'un pays ».


 

« Au nom des droits de l'homme, nous devons encadrer nos enfants. Nous devons resocialiser nos enfants, nous devons apprendre à nos enfants à vivre en communauté. C'est vrai qu'il y a des mineurs, être mineur ne veut pas dire qu'on ne respecte pas les règles d'un pays, être mineur, ne veut pas dire qu'on ne respecte pas les armoiries de son pays, être mineurs ne veut pas dire qu'on doit troubler l'école. Je voudrais demander aux encadreurs de bien corser au nom des droits de l'homme, nous voulons de bons ivoiriens, nous voulons des ivoiriens disciplinés », a-t-elle conclu.


Les 70 élèves pensionnaires du Centre de Bimbresso proviennent de différentes localités du pays, notamment, Aboisso, Sassandra, Soubré, Gagnoa etc. Ces élèves sont là dans le cadre d'une opération spéciale en lien avec la problématique des congés anticipés.


Selon le Directeur général de l'Office du service civique, Touré Mamadou, un centre de service civique, c'est une école, c'est un centre de formation.


« La formation ici est essentiellement pour la discipline, connaître les symboles de la République, connaître les valeurs, respecter nos us et coutumes et avoir un bon comportement. Nous ne sommes pas un dispositif de répression, nous sommes un dispositif de formation. Après cette première phase de formation, d'encadrement à la discipline, nous allons passer à la phase de renforcement des capacités des jeunes qui sont là, in fine ce qu'on attend d'eux, c'est de retourner dans la société et être des modèles pour leurs amis, pour la société et pour l'école. Ils vont recevoir après des modules de formation à la citoyenneté, au volontariat et au bénévolat. À la fin de leur formation nous allons procéder à l'analyse de contexte afin d'élaborer avec eux un plan d'action, qui va leur permettre de dérouler un certain nombre d'activités lorsqu'ils vont rentrer en famille », a expliqué, le Directeur général de l'Office du Service civique



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Ouattara a enfin réussi à mettre en place la sécurité sociale pour tous, un exploit?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Burkina Faso : 34 ans et pas Mossi, le capitaine Traoré pourra-t-il tenir longtemps ?
 
1625
Oui
42%  
 
2139
Non
55%  
 
142
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  10 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Congés anticipés, 172 personnes arrêtées dont 24 adultes, des agriculteurs, des apprentis soudeurs et des mineurs
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Joperfal
Les enfants de maintenant n’ont plus de repère. Avec la gabegie et les détournements de denier public et les enrichissements illicites dès qu’on est nommé quelque part à un poste de responsabilité. Nos enfants doivent suivent des modèles. Où sont ces modèles ? Le centre civique de Bimbresso doit pouvoir contenir aussi toutes les autres couches de la société ivoirienne sans oublier les détourneurs des biens du pays .
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
GUNICAO
tu racontes des bêtises toi. "Avec la gabegie et les détournements de denier public et les enrichissements illicites dès qu’on est nommé quelque part à un poste de responsabilité." cette histoire existe depuis l'indépendance jusqu'à présent. Les parents n'éduquent pas leur enfants un pont un trait. Donne moi UN PAYS AU MONDE OU IL N'YA PAS DE GABEGIE. Quand on ne veut pas assumer ses responsabilités on trouve des coupables ailleurs. Si la société ivoirienne, les parents jouaient leur rôle les enfants ne se comporteraient pas comme çà. Qu'est ce qu'un enfant connaît dans cette histoire de gabegie? si les adultes meme qui en savent plus qu'eux ne se comportent pas de la mauvaises manières ce ne sont pas eux qui peuvent le faire. LES PARENTS ONT DEMINISSIONNES. Les gens confondent INSTRUCTIONS et EDUCATIONS. LES PARENTS ONT LAISSE TOUT DANS LA MAIN D'UN MINISTERE OU D'UN MINISTRE comme si c'est le ministère ou le ministre qui leur demande de faire les enfants. Bandes d'INCONSCIENT
 
 il y a 9 mois
SRIKABLA
Prends mon "Gbo^h" de loin....... Ils(pouvoir) oublient qu'ils semaient eux-aussi du bordel dans les écoles quand ils étaient dans l'opposition.
 
 il y a 9 mois
Joperfal
C’est idiot que de dire que la gabegie et les détournements de deniers publics existe partout… et donc c’est normal. C’est vrai il y a des voleurs et malhonnêtes partout dans le monde, C’est pourquoi d’ailleurs il y a des prisons. Mais chacun doit refuser c’est l’immoralité. On ne dira pas comme tous mes voisins volent donc c’est normal de voler. Pourquoi dans certains pays les détourneurs de deniers publics sont-ils exécutés au même titre que les criminels. On fait quoi des détourneurs ici ? n’est-ce pas leur demander d’attendre leur prochaine nomination ? Les enfants sont les victimes collatérales directes de la mal gouvernance elle appauvri les familles et poussent les enfants à se révolter contre leur parent et l’école. En un mot l’école n’est pas pour les élèves de maintenant le seul canal de réussite mais il y a aussi la corruption malheureusement.
 
 il y a 9 mois
Rolandk
C'est bien le résultat de votre rébellion armée qui a défiguré le pays. Quel exemple voulez- vous donner à ces enfants lorsque vous montrez aux yeux du monde que l'école nest plus nécessaire pour accéder à des hauts postes de responsabilité dans ce pays!? Des cordonniers, des soudeurs, des agriculteurs, des bôyôrôdjans, ... sont promus Généraux, DG, préfets,.... Les enfants ne font que suivre ce que font les "aînés"! Pour que ce pays se retrouve, la solution est unique: le départ du rdr du pouvoir qu'il a confisqué par le violence, dans le sang et dans la terreur. Madame la ministre, vous savez très bien le vrai problème de la jeunesse ivoirienne. Mais vous faites semblant de ne rien savoir. Tampiri
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Anticonformiste@
Roland, la machette à l'école ne date pas d'aujourd'hui hein. Fesci fait cesser des cours pour une question de dissolution de l'assemblée nationale. On a oublié l'époque '' pri, pri, pri, chers camarades l'air est grave'' de blé la machette avec ses généraux ? Pourquoi quand tu es GOR automatiquement tu as une mémoire sélective ? L' époque des valeurs où on distribuait des rav4 à des minettes violées. Où des gardes du corps détenaient des parkings de véhicules de luxe et il fallait remplacer notre belle hymne par '' aude à la patrie '' d'une comcubine. Où après chaque couvre-feu on dénombrait que des morts. Où des civils et fescistent faisaient peur que la Gendarmerie. L'époque des JPP. La belle époque Gor lorsque l'empire avait atteint son apogée.
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ziegler
@ Anticonformiste: Merci depuis ta position. Tout est dit et bien dit.
 
 il y a 9 mois
SRIKABLA
Ces détentions n'apporteront rien de POSITIF.... L'école Ivoirienne est foutue !
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Mariétou Koné doit nous dire si elle et son RDR avaient laissé Gbagbo Laurent diriger tranquillement le pays....... " Si tu es crabe, on te mangera avec du bruit..."
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Sangys
Toujours hors sujet ! Ils l'ont fait à l'école ce qui leur a fallu en son temps des mauvaises notes. Aujourd'hui adultes, dans leur vie quotidienne ils continuent d'être hors sujet. Après ils sont étonnés d'être des laissés-pour-compte. On cherche à mettre sur le droit chemin des enfants qui ont posé des actes entraînant en des lieux morts d'hommes et certains veulent continuer de nous distraire. Quel irresponsabilité !!!
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter