Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire:   Conflit foncier portant sur plus de 240 hectares, la Chefferie d'Abobo-Baoulé annonce des heures chaudes dans le campement Bahouakoi
 

Côte d'Ivoire: Conflit foncier portant sur plus de 240 hectares, la Chefferie d'Abobo-Baoulé annonce des heures chaudes dans le campement Bahouakoi

 
 
 
 7521 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 semaines
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 04 janvier 2022 - 15:00

Yobou Nampê Clotaire et les représentants du village d'Abobo-Baoulé ce mardi à Abidjan (ph KOACI)




Un litige foncier portant sur une superficie 240 ha 65 a 65 ca susceptible de troubler l'ordre public communautaire opposé depuis quelques années, le village d'Abobo-Baoulé au campement de Bahouakoi situé dans la commune de Cocody en bordure de lagune à Akandjé.


Yobou Nampê Clotaire, 2ᵉ adjoint au chef et plusieurs membres de la génération Dougbo au pouvoir à Abobo-Baoulé ainsi que ceux de la génération Tchagba ont animé une conférence de presse pour solliciter l'implication du chef de l'Etat ivoirien pour la gestion urgente de ce différend foncier.


Au cours de cette rencontre, Yobou Nampê Clotaire a rappelé que ce litige foncier porte sur un lotissement approuvé, initié par le Village d'Abobo-Baoulé et situé dans la zone du campement Bahouakoi.


Selon lui, le chef de ce campement se prévaut d'un arrêté préfectoral manifestement irrégulier le nommant en qualité de chef de village, village par ailleurs inexistant en tant que tel dans les textes législatifs et ou réglementaires portant créations de villages en Côte d'Ivoire.


Le 2ème adjoint au chef a révélé que ce campement a été érigé en village par l'ancien Président de la République, Laurent Gbagbo en 2010, malheureusement cette décision n'a jamais été publiée dans le journal officiel.


Par ailleurs, dans une correspondance adressée au chef de l'Etat en 2019, le chef du Village d'Abobo-Baoulé, Amondji Djongon Claude a affirmé que malgré tous les recours qu'il a exercé auprès des autorités administratives compétentes, aucune décision de règlement définitif de ce litige n'a été prise et des actes administratifs sont sur le point d'être signés sur le lotissement.


 

«Excellence, monsieur le Président de la République, permettez-moi de vous faire part de mes craintes pour ma sécurité personnelle et surtout pour le trouble imminent à l'ordre public et à la cohésion sociale », précisait, le chef dans son courrier destiné à Alassane Ouattara.


Aujourd'hui au cours de cette rencontre, la chefferie met en cause, Sika Félix Bahoua d'être à l'origine de ce conflit entre le Village d'Abobo-Baoulé et le campement de Bahouakoi.


«A l'origine ou à l'entame du lotissement initié par nos soins, Bahouakoi et N'Zimakro qui étaient deux de nos campements, tous leurs habitants nous reconnaissent jusqu'à ce jour comme leur tuteur y compris Sika Bahoua Félix. Donc il n'y avait point de conflit qui puisse nous opposer. C'est ainsi qu'en guise de reconnaissance à ces habitants ou occupants de ses sites qui ont bien voulu garder et protéger notre patrimoine pour nous éviter son envahissement anarchique, Abobo-Baoulé dans la poursuite de la pratique de sa générosité légendaire, a volontairement décidé de céder voir partager presqu'a parts égales les lots issus de son lotissement avec eux », a expliqué le 2ème adjoint au chef.


Selon lui, Sika Félix n'a pas hésité d'accepter au profit des occupants de Bahouakoi et N'Zimakro un guide de répartition consensuel assorti d'une clé soutenue par le PV n°017/PA/SG/D2 du 26 avril 2018 enregistré le 09 mai 2018 sous le n°1653 Bord. 1653/07 par le chef du Domaine, de l'enregistrement et du timbre d'Abobo, a été conjointement signé par la chefferie et les différents représentants des occupants et Sika Bahoua Félix.


«Mais aujourd'hui, à la faveur d'un arrêté préfectoral entaché manifestement d'irrégularités dont se prévaut Sika Bahoua Félix, celui-ci remet tout en cause et comme pour enfoncer le clou dans le bois, Sika Bahoua Félix assigne son bienfaiteur que nous sommes, en justice. Agissement non soutenu par N'Zimakro et certains occupants de Bahouakoi », a ajouté, le 2ème adjoint au chef.


Selon lui, Bahoua Félix agirait en complicité avec, le Directeur des Affaires Juridiques du ministère de la Construction, du logement et de l'urbanisme.


 

Vrai ou faux !


KOACI a joint Sika Bahoua Félix au téléphone cet après-midi pour avoir sa version des faits. Ce dernier n'a pas voulu certainement se prononcer sur ce sujet. Dès que nous lui avons posé le problème, il s'est mis à rire. Et la communication s'est coupée par la suite. Après cette interruption KOACI a tenté à maintes reprises pour joindre le chef Sika Bahoua Félix, malheureusement, il n'était plus joignable et n'a plus fait signe de vie.


Au pouvoir les Dougbo pensaient pouvoir régler ce litige par le Dialogue. Leur mandat prend fin le 31 décembre 2022. Les Tchagba qui prendront la relève entendent prendre leur responsabilité face à ce conflit qui a trop duré.


«Même si nous allons faire couler le sang, le sang coulera. Nous n'allons plus écouter la chefferie, nous allons prendre notre destin en main. Nous irons en guerre s'il le faut. Nous ne voulons pas que nos terres nous échappent », ont prévenu, les membres de la génération Tchagba qui ont intervenu.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Conflit foncier portant sur plus de 240 hectares, la Chefferie d'Abobo-Baoulé annonce des heures chaudes dans le campement Bahouakoi
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter