Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :     Cissé Bacongo catégorique :  « Je suis contre la limitation des mandats, car cela peut conduire à l'élection d'un président par défaut  »
 

Côte d'Ivoire : Cissé Bacongo catégorique : « Je suis contre la limitation des mandats, car cela peut conduire à l'élection d'un président par défaut »

 
 
 
 17994 Vues
 
  7 Commentaire(s)
 
 Il y a 10 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 04 février 2022 - 08:56

Cissé Ibrahima Bacongo ce jeudi à Abidjan (ph KOACI)



"Je suis contre la limitation des mandats, car cela peut nous conduire à l'élection d'un président par défaut. À défaut de mieux, on va se contenter de ce qu'on a. Or, avec celui qui est là, les choses vont bien. Mais pourquoi vouloir changer ?".


Ces propos sont du ministre Cissé Ibrahima Bacongo, par ailleurs, député-maire RHDP de la commune de Koumassi, au sud d'Abidjan.

Il les a tenus, le jeudi 03 février, lors de la cérémonie de présentation officielle doublée de la dédicace de son nouveau intitulé " Si c'était à refaire, Chronique d'un parcours tomes 1 et 2", qui s'est déroulée dans un hôtel à Cocody.


Cissé Ibrahima Bacongo a fait savoir que les intellectuels de haut vol, la Côte d'Ivoire en possède. Mais ces politiciens capables de conduire le pays comme le fait en ce moment le président Alassane Ouattara, il y en a peu.


" Ceux qui peuvent diriger le pays comme le Président Ouattara ne sont pas beaucoup. Si on n'a pas quelqu'un de sa trempe, on aura affaire à un président par défaut qui va engendrer la rébellion, amener le pays à être divisé en deux et tout ce que nous avons connu par le passé. Voilà pourquoi je suis contre la limitation du nombre de mandat présidentiel", a-t-il soutenu. 


 

S'agissant de sa nouvelle œuvre écrite en deux tomes et intitulée " Si c'était à refaire, chronique d'un parcours ", il est bon de savoir qu'elle est un condensé de 147 articles choisis dans une compilation chronologique. Ces articles écrits par Cissé Ibrahima Bacongo au plus fort des combats politiques du RDR et publiés dans des organes de presse entre 1994 et 2000, ont donc été savamment sélectionnés par l'auteur, afin de replonger ses contemporains et principalement les militants du défunt RDR, dans les périodes chaudes de la lutte pour la conquête du pouvoir d'Etat. " Il était important de nous remémorer le parcours politique de notre pays. Les questions de fond comme la nationalité, la crise identitaire, la démocratie vraie, la xénophobie, la cohésion sociale, nous les avons abordées avec courage, engagement et conviction dans un contexte hostile. " Si c'était à refaire..." est pour moi une forme de récidive assumée", a expliqué l'écrivain.


Cissé Ibrahima Bacongo au cours de son intervention, est revenu sur certains événements qui ont marqué la vie du RDR. Il a évoqué notamment, les péripéties qui ont jalonné le processus de la délivrance du certificat de nationalité ivoirienne à Alassane Ouattara, les doutes sur l'authenticité de sa carte nationale d'identité, les injures intolérables prononcées à l'encontre de son épouse, Dominique Ouattara, et autres. Il a par ailleurs fustigé certains militants qui en son temps, ont trahi le RDR.


" Ces personnes aujourd'hui tirent le diable par la queue. Certains même ne voient pas la queue du diable. Il est bon dans la vie d'être fidèle à ses convictions et à son engagement. Je serai prêt à refaire les articles que j'ai fait en son temps. L'engagement que j'ai eu et qui m'a conduit à faire tout ce que j'ai fait reste intact. Si la situation se présente avec de nouveaux enjeux, je suis prêt à faire exactement ce que j'ai fait", a-t-il clamé.


" Et si c'était à refaire, chronique d'un parcours tomes 1 et 2" préfacé par le ministre Ibrahim Sy Savane, est paru aux éditions NEI-CEDA, le 03 janvier 2022 et a été tiré en 6000 exemplaires, c'est-à-dire 3000 exemplaires pour chaque tome.


 

Le livre a été dédié à la mémoire des feus Djeni Kobina (le fama), Amadou Gon Coulibaly (le lion) et Ahmed Bakayoko ( le golden boy).


Avant cette œuvre, Cissé Ibrahima Bacongo avait publié en 2005, " Alassane Ouattara, une vie singulière".



Wassimagnon 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  7 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Cissé Bacongo catégorique : « Je suis contre la limitation des mandats, car cela peut conduire à l'élection d'un président par défaut »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Rolandk
Djoula quoi. Kiokiokiokio
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Charyakou
Je partage entièrement son Avis ! La démocratie occidentale ne nous a apporté que des problèmes et jamais ne pourra nous les résoudre. Cependant M.Bacongo, pourquoi est ce maintenant au pouvoir que vous trouvez les illimitations de mandats nécessaires ?! De mémoire, Du temps de hkb, on s'en souvient qu'il voulait faire passer le quinquennat au septennat, le rdr avec son allié d'alors le fpi n'était pas du tout d'avis, la suite on l'a connait. De 2005 à 2010, Du temps de LG, les conditions n'étant pas réunies pour l'organisation d'élections, il l'a reporté à plus de 4 reprises, qu'est ce que vous G7 surtout le rdr n'avez-vous pas dit et fait?! La suite on la connait... En vrai, le rdr dirige seul depuis 2019 car avant cette date, c'était un partage du gâteau avec le PDCI et Soro. Hkb a tenu combien de temps quand il s'est mit le fpi et le rdr à dos?! Idem pour gbagbo. Alors combien de temps pensez-vous tenir dans cette posture?! Je rappelle que hkb n'a pu tenir que 4ans alors vous êtes loin du compte. Il serait préférable pour vous de faire Profil bas mais De toutes les façons comme j'ai pour habitude de le dire , vous êtes tous pareils. Vous travaillez tous, autant que vous êtes , pour le compte de l'oligarchie occidentale! Vivement le réveil du Phoenix!
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Levrai
Et cela peut faire maintenir dramane éternellement au pouvoir aussi, Imbécile!
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Mesmin Konin
La limitation des mandats ne menent pas a des presidents par defaut. C est tout le contraire a long terme. Etre president est une charge enorme et le monde est dynamique. Passe une periode a un poste on ne peut plus etre aussi efficace. L histoire de notre pays a montre que l alternance ne nous a pas reussi parcequ Elle ne nous as pas ete apprise. Le Ghana et le Nigeria pres de nous le reussissent, le Liberia et la Sierra Leone s y sont mise et pour autant en moins ou plus de 10 ans il n y a pourtant pas eu de rebellion, et dire qu ils etaient plus instables. Dans les 15 prochaines ils seront classes parmi les nations progressistes du point de vue democratique quand nous serons a toujours avoir peur des elections a venir. En passant nous savons tous qui a soutenu la rebellion. C est aussi parceque les autres n en veulent pas que celui qui est la ne fait pas face a une
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
aze
Pas de problèmes, c'est la succession qu'on fera par tour de rôle.
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Le pouvoir rend souvent certains humains , Cons et Stupides... c'est le cas de ce "Bas-Congo" qui agit comme s'il n'a eu que le CEPE modernisé......
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
YAIRAILON
DONC LUI-MÊME NE VEUT-IL DEVENIR PRÉSIDENT QUOI❓??? C'EST LE SUIVISME DE?
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter