Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Lutte contre la vie chère, le Gouvernement veut réglementer  les exportations de produits vivriers afin de privilégier l'approvisionnement du marché national
 

Côte d'Ivoire : Lutte contre la vie chère, le Gouvernement veut réglementer les exportations de produits vivriers afin de privilégier l'approvisionnement du marché national

 
 
 
 3846 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 02 mars 2022 - 11:01

Dans le cadre de la lutte contre la vie chère qui suscite la grogne au sein des populations ces dernières semaines, le Gouvernement veut réglementer les exportations de produits vivriers afin de privilégier l’approvisionnement du marché national .


C’est l’une des mesures relevées le mardi 1er Mars 2022 à Abidjan par le Secrétaire exécutif du Conseil national de Lutte contre la Vie chère (CNLVC), Dr Ranie-Didice Bah-Koné.


Elle intervenait à l’occasion de « Tout Savoir Sur », tribune d’échanges hebdomadaire initiée par le Centre d’information et de Communication gouvernementale (CICG).


« Je voudrais rassurer les populations que le gouvernement a entendu leurs cris du cœur face à la hausse du prix de certains produits. Le gouvernement est immédiatement à la tâche au plus haut niveau. Cela montre à quel point la question du bien-être et la préservation du pouvoir d’achat des populations est une préoccupation majeure pour le gouvernement. Des mesures seront annoncées pour soulager leurs bourses », a assuré Dr Ranie-Didice Bah-Koné.


Selon elle, le gouvernement mettra en œuvre des mesures immédiates mais également des mesures structurelles visant à augmenter l’offre de produits aussi bien manufacturés que vivriers sur les marchés.


 

Il s’agira de réglementer les exportations de produits vivriers (banane plantain, manioc, attiéké, igname, patate douce, etc.) afin de privilégier l’approvisionnement du marché national.


Le gouvernement prévoit également élargir la liste des produits dont les prix devront être réglementés afin d’inclure des produits de première nécessité au regard des habitudes de consommation des populations.


Car, a-t-elle indiqué, le décret de 1992 qui donne la liste des produits et services encore soumis à réglementation ne comprend que les tarifs des services publics de l’Eau, de l’Electricité, des Postes et Télécommunications, des produits et spécialités pharmaceutiques, etc.


 

Dr Ranie-Didice Bah-Koné a fait savoir que la surveillance du marché sera davantage renforcée afin de mener des actions pour le démantèlement des cartels et la lutte contre les faux-frais.


Selon les informations de sources officielles, les augmentations de prix des produits sont consécutives à la hausse des prix sur le marché international (60% pour l’huile raffinée), à la faiblesse de l’offre de bétails et des produits vivriers. Ainsi qu’à la faible pluviométrie et le retard des pluies.  


Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Lutte contre la vie chère, le Gouvernement veut réglementer les exportations de produits vivriers afin de privilégier l'approvisionnement du marché national
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter