Côte d'Ivoire Santé
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    Lutte contre la peste des petits ruminants, Sidi Touré lance une campagne de vaccination visant 5 millions d'animaux dans l'espace CEDEAO à Aboisso financée par la Suisse
 

Côte d'Ivoire : Lutte contre la peste des petits ruminants, Sidi Touré lance une campagne de vaccination visant 5 millions d'animaux dans l'espace CEDEAO à Aboisso financée par la Suisse

 
 
 
 1589 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 10 juin 2022 - 18:36

Sidi Tiémoko Touré lors de la campagne de vaccination dans les pays de l'espace CEDEAO


Dans l'optique de lutter efficacement contre la Peste des Petits Ruminants (PPR) dans les pays de l'espace CEDEAO, une campagne de vaccination visant 5 millions d'animaux dans cette zone de l'Afrique, a été lancée ce vendredi 10 juin 2022, à Aboisso, chef lieu de la région du Sud- Comoé.


La cérémonie officielle qui a eu pour cadre la salle de fête de ladite ville, a vu la présence effective du ministre des Ressources animales et halieutiques, Sidi Tiémoko Touré, du président du conseil régional du Sud-Comoé, Eugène Aka Aouélé, par ailleurs, président du Conseil Économique, Social, Environnemental et Culturel (CESEC), des représentants de la CEDEAO et des ministres en charge de l'agriculture et des productions animales des pays de la sous-région concernés par le programme à savoir : la Gambie, le Ghana, la Guinée Bissau et le Sénégal en plus de la Côte d'Ivoire.


Honoré par le choix de son pays pour le lancement officiel de cette vaccination de masse conjointe contre la Peste des Petits Ruminants (PPR) en Côte d'Ivoire, au Ghana, en Guinée Bissau et au Sénégal, Sidi Tiémoko Touré a traduit toute la reconnaissance du gouvernement ivoirien à la commission de la CEDEAO pour toutes les actions posées en faveur de la sécurité alimentaire en Afrique et particulièrement en faveur de la lutte contre les maladies animales.


Il a, par ailleurs, exprimé toute sa gratitude à la coopération Suisse ainsi qu'à toutes les parties prenantes engagées dans la lutte contre la Peste des Petits Ruminants. Le ministre des Ressources animales et halieutiques a rappelé à la mémoire collective que la Peste des Petits Ruminants a été découverte pour la première fois en Côte d'Ivoire en 1942. Une maladie qui n'est pas sans conséquence sur l'économie.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


«La Peste des Petits Ruminants (PPR) a un impact socio- économique considérable sur le secteur de l'élevage. Dans les pays pauvres où elle est endémique, elle impacte considérablement les moyens de subsistance des familles agricoles, sans oublier les populations rurales les plus pauvres qui dépendent économiquement de l'élevage de ces petits ruminants », a expliqué le ministre Sidi Tiémoko Touré.


Pour lui, la lutte pour l'éradication de cette maladie se positionne donc comme une solution pour améliorer les conditions de vie des populations. C'est pourquoi, il a au nom du gouvernement, réitéré ses remerciements à toutes les parties prenantes et aux donateurs, en particulier au gouvernement Suisse pour son inestimable apport et soutien au programme pour l'éradication de la PPR.


 

« Je n'ai aucun doute que notre sous-région poursuivra avec efficacité la lutte contre la PPR que nous souhaitons voir éradiquée à l'horizon 2030 », a-t-il indiqué.


Le ministre des Ressources animales et halieutiques a, pour finir, souhaité un plein succès au programme et déclaré ouverte, la campagne de vaccination conjointe contre la Peste des Petits Ruminants.


Pour sa part, Lugon-Moulin Anne, ambassadrice de Suisse pour la Côte d'Ivoire, le Burkina Faso, la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone, ce programme est très important, car il contribue à renforcer la résilience des populations en leur permettant de préserver leurs animaux qui constituent une part importante de leurs moyens d'existence.


«Pour la Suisse, cette action s'inscrit dans son engagement régional en faveur de l'élevage et du pastoralisme en Afrique de l'Ouest. Je fais ici référence au soutien de la Suisse à hauteur de plus de 9 millions de dollars US, à la CEDEAO et au secteur privé pour la fluidification du commerce du bétail en Afrique de l'Ouest et renforcer les complémentarités économiques entre pays sahéliens et côtiers », a-t-elle déclaré.


Poursuivant, elle a fait savoir que cette action de vaccination contre la Peste des Petits Ruminants dans les 5 pays, constitue également un soutien de la Suisse à la résilience des ménages pastoraux suite à la crise sanitaire de la COVID-19.


«En plus du montant de 2. 000. 000 de dollars US consacrés à la présente campagne de vaccination, la Suisse a accordé 3.000.000 de dollars US à un réseau d'éleveurs pour fournir des aliments de bétail à plus de 30.000 ménages agropastoraux dans huit pays de la région que sont le Burkina Faso, le Mali, le Niger, le Sénégal, la Mauritanie, le Bénin, le Tchad et le Nigeria », a-t-elle précisé.


Dans les pays visés que sont la Côte d'Ivoire, la Gambie, le Ghana, la Guinée-Bissau et le Sénégal, la peste des petits ruminants peut dans les cas les plus virulents, constituer une urgence sanitaire. On estime qu'elle tue jusqu'à 90% des animaux infectés, occasionnant des pertes énormes pour les éleveurs dont les moyens d'existence reposent en grande partie sur les moutons et les chèvres.


 

Représentant le commissaire en charge de l'agriculture, de l'environnement et des ressources en eau de la CEDEAO, Alexis Traoré a exprimé sa gratitude au ministre Sidi Tiémoko Touré pour avoir entrepris toutes les démarches nécessaires pour l'organisation de cet événement. L'homme a dans son intervention, relevé que les petits ruminants estimés à 2,1 milliards de têtes dans le monde, constituent le principal cheptel de nombreux ménages à faible revenu et à déficit vivrier.


«Dans les zones arides, la survie des ménages peut dépendre totalement des animaux car la production végétale est pratiquement absente. Dans ces systèmes pastoraux, la viande et le lait sont essentiels à la sécurité alimentaire et nutritionnelle. La vente d'animaux vivants et produits animaux représente 60 à 80 pour cent du revenu total des ménages. Les petits ruminants constituent donc un patrimoine mobile », a-t-il indiqué.


L'autre moment clé de la cérémonie, a été la remise des kits de vaccination aux ministres chargés de l'élevage et de l'agriculture par le Directeur du développement et de la coopération Suisse, suivie de la démonstration de vaccination de masse contre la PPR et de l'identification des animaux et des déparasitages. L'objectif rappelons le, est de bouter hors de l'espace CEDEAO la PPR à l'horizon 2030.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Notons que le coût total du projet est de 2. 863. 000 dollars US. 


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Les 49 militaires écroués en pleine médiation et après les explications de l'Onu, la junte malienne perd-elle la raison ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: La grève des acteurs des points de vente de mobile money est-elle rais...
 
3109
Oui
48%  
 
3177
Non
49%  
 
224
Sans Avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Lutte contre la peste des petits ruminants, Sidi Touré lance une campagne de vaccination visant 5 millions d'animaux dans l'espace CEDEAO à Aboisso financée par la Suisse
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter