Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Snjc, le congrès de la discorde
 

Cameroun : Snjc, le congrès de la discorde

 
 
 
 1233 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 18 juin 2022 - 08:15


Denis Nkwebo président sortant du Snjc (Ph)


Le congrès du Syndicat national des journalistes du Cameroun (Snjc, le plus puissant syndicat des journalistes du Cameroun), doit se tenir le 25 juin prochain à Douala. Ce congrès ordinaire électif, devrait aboutir à l'élection d'un nouveau président qui succédera au sortant Denis Nkwebo.

Et, au renouvellement du bureau exécutif national.

Mais, il s'annonce plutôt comme une réunion de la discorde.


 Deux des cadres Thierry Eba et Joseph Olinga contestent en effet la façon dont il a été convoqué et accusent le BEN d'agir dans l'illégalité et l'illégitimité.


Un congrès illégal ?


Les deux chefs de file de la contestation ont servi par voie d'huissier, au président sortant, une sommation à cesser " l'illégalité et l'illégitimité". 


Pour Thierry Eba, le BEN n'a plus la légitimité pour parler au nom du Snjc. Son mandat ayant expiré depuis février dernier.


"Nous souhaitons l’annulation de leur convocation afin que l’instance compétente puisse le faire. Car tout acte pris par eux après l’expiration de leur mandat est illégal", a déclaré Thierry Eba président de la section Snjc Centre.


Pour ce dernier, c'est le "Conseil Syndical" composé du BEN et de tous les présidents de sections qui doivent convoquer le congrès. 


 

"Étant donné que le mandat du BEN est expiré, ce sont les présidents de sections qui sont compétents pour le faire. Ce sont les statuts qui le prévoient", fait-il valoir.


Trouble-fêtes ?


Denis Nkwebo soutient que le congrès a été convoqué par le BEN dans le "strict respect" des statuts.


"C'est le BEN qui a convoqué le congrès. Ce n'est pas moi. D'ailleurs je ne suis plus candidat", a-t-il déclaré à Koaci.


 Et, de poursuivre, "ceux qui évoquent l'illégitimité du BEN ne connaissent pas le droit". 


Selon le président sortant du Snjc, Thierry Eba et Joseph Olinga n'ont pas qualité pour parler au nom du Snjc.


"Ces deux camarades ne sont pas en règle avec les statuts. Ils ne sont pas à jour avec leurs cotisations syndicales. Thierry Eba est le seul président de section qui n'a produit aucun rapport d'activités. Joseph Olinga n'est plus président de la section régionale de l'Ouest. Ils n'ont même pas le quota de délégués requis", lance Denis Nkwebo.


 

En rappel, c'est le président sortant qui a lu la déclaration du Snjc le 3 mai dernier lors de la journée mondiale de la liberté de la presse.


Enfin, dans une déclaration rendue publique vendredi soir, le BEN dénonce les manœuvres de "déstabilisation" en cours et affirme préparer 

sereinement le 5e congrès du Snjc



Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun


-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Les 49 militaires écroués en pleine médiation et après les explications de l'Onu, la junte malienne perd-elle la raison ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: La grève des acteurs des points de vente de mobile money est-elle rais...
 
3109
Oui
48%  
 
3177
Non
49%  
 
224
Sans Avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Cameroun : Snjc, le congrès de la discorde
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter