Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    Le personnel de la CEDEAO en matière de sûreté et de sécurité maritime formé sur la mise en œuvre de l'Etat du pavillon et le contrôle de l'Etat du port
 

Côte d'Ivoire : Le personnel de la CEDEAO en matière de sûreté et de sécurité maritime formé sur la mise en œuvre de l'Etat du pavillon et le contrôle de l'Etat du port

 
 
 
 1467 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 09 juillet 2022 - 10:41



Après trois semaines de travail, le séminaire de formation en ligne consacré à « la mise en œuvre de l'Etat du pavillon et le contrôle de l'Etat du port » organisé par l'Institut Interrégional de Sécurité Maritime (ISMI) de l'Académie Régionale des Sciences et Technologies de la Mer d'Abidjan a pris fin aujourd'hui.


Quarante stagiaires des Etats membres de la CEDEAO, de la Mauritanie et de la CEEAC, à savoir le Togo (02, le Bénin (2), la Guinée (2), le Cameroun (2), le Gabon (2), la Mauritanie (2), le Gabon (2) et la Côte d' Ivoire (2) ont pris part à cette formation.


La cérémonie de clôture a été présidée par le Secrétaire général du Memorandum of Understanding (MOU d'Abuja), l'honorable Sunday Umoren.


Le MOU d'Abuja chargé de la réglementation et de la coordination des inspections techniques des navires en Afrique de l'Ouest et du Centre est un acteur clé en matière de mise en œuvre de l'État du pavillon et de contrôle de l'État du port et la présence de son honorable secrétaire général rehausse l'éclat de cette cérémonie et les honneurs nous au plus haut degré.


Le Directeur de l'ISMI a à l'occasion indiqué que les missions de renforcement des capacités des inspecteurs de navires de son institution et celle du MOU se recoupent. Et a promis revenir vers le MOU prochainement pour voir ensemble comment accentuer la collaboration entre les deux institutions pour les prochaines sessions de formation, qui incluront des inspecteurs des pays anglophones.


L'organisation de cette formation s'inscrit dans le cadre du projet SWAIMS (Appui à la Sécurité Maritime Intégrée en Afrique de l'Ouest) né de la volonté de la CEDEAO dans le cadre de sa Stratégie Maritime Intégrée, qui bénéficie du soutien financier de l'Union Européenne.


 

Le projet vise à assurer la formation et le renforcement des capacités du personnel de la CEDEAO en matière de sûreté et de sécurité maritime.


Le Directeur a exprimé ses vifs remerciements à la CEDEAO pour avoir associé l'ISMI au projet et autorisé l'organisation de cette session de formation ainsi qu'à l'Union européenne qui ne ménage aucun effort pour former les acteurs du monde maritime, notamment dans les Etats du Golfe de Guinée. 


D'après le rapport issu de cette formation, les auditeurs ont fait preuve de diligence, de concentration et de motivation. Il a accordé un bonus spécial aux équipes d'inspection des navires de Côte d'Ivoire et du Cameroun qui ont constitué de véritables classes d'inspecteurs en vue de participer à cette formation.


Depuis plusieurs décennies, l'espace maritime du golfe de Guinée, y compris les États de la CEDEAO, est menacé par diverses activités illégales qui mettent en péril non seulement le développement économique de la région et les moyens de subsistance des communautés locales, mais aussi le commerce international. Les principales menaces dans la région sont les activités criminelles transnationales, telles que la piraterie, les vols à main armée contre des navires, le blanchiment d'argent, le trafic d'armes, d'êtres humains et de drogue, le soutage illégal de pétrole, la pêche INN, le terrorisme maritime, la prise d'otages et la pollution marine intentionnelle. A cela s'ajoute une multiplication des risques de pollution marine liés aux accidents de navigation dans un contexte de développement de l'exploitation pétrolière en Afrique et d'utilisation croissante des routes du golfe de Guinée par les armateurs.


Il a été constaté suite aux audits menés par l'Organisation Maritime Internationale (OMI) en Afrique de l'Ouest et du Centre sur la mise en œuvre de ses instruments pertinents, que plusieurs administrations souffrent d'un déficit de ressources humaines bien formées et hautement qualifiées, maîtrisant les instruments pertinents dans le domaine de la sécurité de la navigation maritime, de la sûreté des navires ainsi que de la lutte contre la pollution par les navires.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Les Etats de ladite zone ont de grandes difficultés à remplir leurs obligations d'Etats du pavillon et d'Etats du port. La plupart des normes en vigueur sont inconnues, non ratifiées ou si elles le sont, non transposées dans l'ordre juridique interne, ou mal ou insuffisamment appliquées. Et face à ces carences, l'offre de formation dans ces domaines est pratiquement inexistante dans tous les Etats du Golfe de Guinée.


 

Ce programme de formation a débuté l'année dernière avec le soutien de l'OMI, mais est en train de se consolider sur le long terme afin de corriger les lacunes évoquées et contribuer à promouvoir une économie maritime sécurisée.


Ce cours vise à renforcer les capacités des inspecteurs de la sécurité des navires (ou de ceux qui aspirent à le devenir) et des officiers chargés de la réglementation de la navigation maritime, conformément aux instruments pertinents de l'OMI avec l'objectif final de permettre aux États de remplir leurs obligations en tant que État du pavillon ou État du port.


Le Directeur de l'ISMI espère que les participants seront capables d’identifier et utiliser les instruments juridiques disponibles pour le contrôle par l'Etat du pavillon, d'identifier et utiliser les instruments juridiques disponibles pour le contrôle par l'État du port, d'appliquer et améliorer la réglementation sur le contrôle par l'État du pavillon et le contrôle par l'État du port ainsi que sur la sécurité de la navigation maritime.


Il faut noter que tous les participants ont obtenu des parchemins qui font d’eux non seulement des Ambassadeurs de l'ISMI et du projet SWAIMS.


«Je vous invite à vous approprier le contenu de ce programme. Les techniques enseignées ici doivent faire partir de vos gestes et de vos réflexes quotidiens. C'est avec de bons réflexes, de bonnes habitudes que nous réussirons à sécuriser nos mers », a-t-il conclu.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Ouattara a enfin réussi à mettre en place la sécurité sociale pour tous, un exploit?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Burkina Faso : 34 ans et pas Mossi, le capitaine Traoré pourra-t-il tenir longtemps ?
 
1625
Oui
42%  
 
2139
Non
55%  
 
142
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Le personnel de la CEDEAO en matière de sûreté et de sécurité maritime formé sur la mise en œuvre de l'Etat du pavillon et le contrôle de l'Etat du port
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter