Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Au moment de quitter le pays après 4 années de mission, Jobst Von Kirchmann : « je pars d'ici avec les larmes aux yeux  »
 

Côte d'Ivoire : Au moment de quitter le pays après 4 années de mission, Jobst Von Kirchmann : « je pars d'ici avec les larmes aux yeux »

 
 
 
 2738 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 21 juillet 2022 - 09:19

Jobst Von Kirchmann et Asal'fo lors de la cérémonie d'aurevoir à Abidjan



C'est l'heure des adieux entre la Côte d'Ivoire et Jobst Von Kirchmann. Après quatre années de mission bien remplie en terre d'Eburnie, le futur ex-ambassadeur de l'Union Européenne en Côte d'Ivoire vit ses dernières heures sur les bords de la la Ebrié. Présent mercredi soir sur le plateau du journal de 20 h de la RTI 1, Jobst Von Kirchmann a exprimé aux Ivoiriens, son profond amour pour la Côte d'Ivoire qu'il dit porter intimement dans son cœur.


«J'aime la Côte d'Ivoire, c'est un pays qui est attachant. Je pars d'ici mon épouse, mon enfant et moi avec les larmes aux yeux. Je garde un souvenir impérissable de ce pays qui est sur la voie du progrès », s'est-il exprimé.


Le diplomate de l'Union Européenne (UE), critiqué pour sa légèreté, a rappelé à la conscience collective les relations historiques qui existent entre la Côte d'Ivoire et l'UE. Des relations vieilles de plus de 60 années qui ne sont d'ailleurs pas prêtes de s'estomper.


 

« L'Union Européenne est un partenaire qui s'inscrit dans la durée. Nous sommes avec la Côte d'Ivoire depuis plus de 60 ans. Dans les moments difficiles comme les crises qu'elle a connues et dans les moments de paix, l'UE a toujours accompagné la Côte d'Ivoire et sera encore là pour l'accompagner. C'est tout le sens de notre engagement à soutenir le Plan National de Développement (PND) avec quatre mille milliards de FCFA », a-t-il indiqué. Jobst Von Kirchmann s'est ensuite exprimé sur la situation politique et sécuritaire du pays. Pour lui, c'est en faisant la promotion du vivre ensemble et de la cohésion sociale que la Côte d'Ivoire continuera à relever le défi de la stabilité par rapport au terrorisme.


« Les terroristes ne peuvent pas à 5 ou à 10 faire basculer tout un pays dans le terrorisme s'il y a une stabilité intérieure. C'est ce qu'il faut et pour cela, je pense que pour y arriver, il faut promouvoir le Vivre Ensemble, la cohésion sociale. Cela est très important », a-t-il ajouté. L'ambassadeur de l'UE s'est en outre, réjoui du processus de décrispation socio-politique dans lequel s'est engagé le pays, avec la rencontre entre les présidents Ouattara, Bédié et Gbagbo, le 14 juillet dernier.


Le diplomate allemand qui n'aura pas hésité de s'afficher à la une de magazine "cul cul" (people, ndlr) en fin de mandat, laissant un gout amer chez ceux qui observent la dégradation de l'image des européens en Côte d'Ivoire en général, s'est aussi félicité du quasi-consensus affiché par les députés Ivoiriens, lors de l'élection du nouveau président de l'Assemblée Nationale en la personne d'Adama Bictogo.


Sur le plan économique, Jobst Von Kirchmann a encouragé la Côte d'Ivoire à s'adapter aux nouvelles exigences et priorités du marché mondial et européen en particulier.


«Aujourd'hui, le monde est devenu un village. Quand il y a la COVID en Europe, cela affecte la Côte d'Ivoire. Vous avez la guerre en Europe (Ukraine), cela affecte la Côte d'Ivoire. Aujourd'hui, le marché dans lequel la Côte d'Ivoire exporte le plus, c'est à dire l'Union Européenne, est en train de changer. Il faut être vigilant, et accepter de s'écouter mutuellement », a-t-il exhorté.


 

Jobst Von Kirchmann a par ailleurs, encouragé le gouvernement ivoirien dans sa "vision 2030". Il a exhorté les autorités a promouvoir le secteur privé, car dit-il « dans les années à venir, il faudra mettre le secteur privé à un nouveau stade, parce que c'est là bas, qu'on crée les champions nationaux et la richesse. Il faut donc continuer à améliorer le climat de l'investissement ».

Pour finir, l'allemand a demandé aux Ivoiriens de prendre en main leurs destins.


« Il n'existe pas de solution européenne à un défi ivoirien. Ce sont les Ivoiriens et les Ivoiriennes qui peuvent développer des solutions aux problèmes Ivoiriens. Nous, nous ne pouvons que l'accompagner », a-t-il conclu. 


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Résolution de la crise des soldats au Mali, la stratégie d'Alassane Ouattara vous paraît-elle bonne ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Revirement de situation, après Amon Tanoh et Mabri Toikeuse place au...
 
2133
Oui
39%  
 
3227
Non
59%  
 
154
Sans Avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Au moment de quitter le pays après 4 années de mission, Jobst Von Kirchmann : « je pars d'ici avec les larmes aux yeux »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
couly
Un vrai tocard ce guignol allemand en mission pour faire chuter ADO en 2020, ça n'a pas marché, yako. Dégage.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter