Côte d'Ivoire Santé
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    Menace de la maladie virus Marburg à la frontière Nord Est du pays après deux cas de décès au Ghana voisin
 

Côte d'Ivoire : Menace de la maladie virus Marburg à la frontière Nord Est du pays après deux cas de décès au Ghana voisin

 
 
 
 4289 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 26 juillet 2022 - 15:31

Professeur Bénié Bi Vroh Joseph, Directeur de l'INHP



Depuis le 17 juillet 2022, le Ghana, pays voisin à la Côte d'Ivoire, a déclaré une épidémie de la maladie à Virus Marburg avec deux cas de décès. Cette maladie est de tout point de vue pratiquement identique à la maladie à virus Ebola. C'est une maladie qui est grave, c'est maladie infectieuse qui se transmet par contact.


À ce jour, le Ghana a fait la surveillance de tous les cas contacts, ceux qui sont entrés en contact avec toutes les personnes décédées et elles ne présentent pas de signes. Comme l'épidémie est survenue dans un endroit situé au niveau de la frontière entre la Côte d'Ivoire et le Ghana, au Nord Est du pays, à une centaine de kilomètres.


L'institut national de l'hygiène publique de Côte d'Ivoire est donc alerté par cette situation, puisque la zone Nord Est du pays est considérée comme zone à risque.


Professeur Bénié Bi Vroh Joseph, Directeur de l'INHP, les autorités de la Côte d'Ivoire ont pris les devants en donnant un certain nombre d'instructions, notamment en diffusant des directives sur la maladie aux régions sanitaires, aux districts sanitaires, à tous les personnels de santé de la frontière Est de la Côte d'Ivoire pour qu’ils sachent reconnaître les signes de la maladie.


 

«Et puis alerter rapidement pour qu'on puisse prendre en charge, les cas suspects qu’on aura identifiés. Au niveau de la communauté, l’Etat a activé les comités de veille villageois à l’époque d'Ebola et les différentes régions était mises en mission, les Préfets aussi ont été impliqués dans la sensibilisation pour que cette maladie soit connue des communautés. Les communautés sont appelées aussi à la vigilance, de sorte que devant un cas de fièvre avec saignement, avec nausée, vomissement, automatiquement, il faut alerter le Centre de Santé pour prendre la personne en charge. Et si ça s'impose, des examens complémentaires seront réalisés pour détecter, ou pas la maladie à virus Marburg », a ajouté, le Professeur.


Il a annoncé que pour l'heure, il n'y a aucun cas de maladie partout en Côte d'Ivoire. Mais ce que l'INHP fait, c'est de la prévention.


«Nous voulons éviter que des cas surviennent chez nous comme on l'a fait au temps de la maladie à virus Ebola », a ajouté, le Directeur.


Selon lui, les dispositions à prendre, sont, entre autres, continuer à se laver régulièrement les mains à l'eau et au savon, continuer à être vigilant, éviter de manipuler un animal sauvage mort ou le consommer.


 

«Si nous consommons la viande, il faut qu'elle soit bien cuite et nous devons également éviter de toucher, les selles, les urines, le sang de personnes suspectes à cette maladie », a-t-il insisté.


Au niveau des structures de santé, le Professeur souhaite que tout personnel doit prendre des dispositions, notamment le port de masque, de gans, lorsqu'il examine un malade.


«À ce stade, il n'y a pas à s’alarmer. Les dispositions sont en train d’être prises. Une équipe ira à la frontière dès aujourd'hui pour voir et apprécier l’état du risque et le personnel de santé est mobilisé. Le contrôle sanitaire renforcé à la frontière de telle sorte que les cas suspects puissent être signalés le plus rapidement possible. Nous avons échangé avec les Directeurs régionaux et départementaux de ma santé qui connaissent la maladie. Dès qu'il y a un cas, ils pourront le signaler aux autorités sanitaires. Il n'y a pas à s'alarmer, pour le moment la situation est sous contrôle au niveau du Ghana, mais nous devins être vigilants parce que compte tenu des mouvements de personnes, nous ne savons pas quand la maladie pourrait se propager dans le pays », a-t-il soutenu.

« Le plus important, c'est d’éviter la maladie, mais si nous n'arrivons pas, s'il y a un seul cas qui survient, il doit être circonscrit localement pour éviter qu'il se propage. C'est ça l'objectif de la lutte », a conclu, le Professeur Béniė Bi Vroh Joseph.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Gbagbo dans la Mê, le PPA-CI joue-t-il la victimisation pour sa communication ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo qui se fait enrôler sur la liste électorale, provocati...
 
2258
Oui
39%  
 
3373
Non
58%  
 
143
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Menace de la maladie virus Marburg à la frontière Nord Est du pays après deux cas de décès au Ghana voisin
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
VIGILANCE... VIGILANCE... VIGILANCE...
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter