Mali Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Mali : En pleine crise des soldats ivoiriens, Bamako accuse désormais la France d'armer les groupes terroristes et saisit l'ONU
 

Mali : En pleine crise des soldats ivoiriens, Bamako accuse désormais la France d'armer les groupes terroristes et saisit l'ONU

 
 
 
 4222 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 17 août 2022 - 13:33

Abdoulaye Diop , ministre des Affaires étrangères



Le Mali a accusé ouvertement la France d'armer les groupes terroristes et saisit le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies (ONU).


La rupture est plus que consommée entre Paris et Bamako qui a accusé son ancien allié de fournir des renseignements aux groupes terroristes et de les armer.


S'appuyant sur des preuves, les autorités maliennes ont décidé de saisir le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies (ONU).


 

Cette saisine, datée du 16 août courant et signée par le chef de la diplomatie malienne Abdoulaye Diop, réclame la tenue d’une réunion d’urgence visant à faire un point sur la situation dans le pays.


Selon Jeune Afrique, la lettre évoque notamment les violations répétées de l’espace aérien du Mali par la France ».


Le ministre des Affaires étrangères affirme détenir « des éléments qui indiqueraient que la France avait collecté des renseignements au Mali afin de les fournir à certains groupes terroristes » et aurait « livré des armes et des munitions à ces derniers ».


 

 Cette sortie intervient deux jours après le retrait définitif de la force Barkhane, présente dans le pays depuis neuf ans sans avoir réussi à éradiquer le terrorisme.


L'armée française a quitté le Mali le 15 août sans grand bruit, chassée par une junte militaire qui veut s'affranchir coûte que coûte de l'ex-puissance coloniale. Partout en Afrique, l'influence de Paris recule, à mesure que celles de Moscou et Pékin augmentent.


Enfin, depuis l'affaire des 49 soldats ivoiriens, pourtant en mission onusienne en bonne et due forme, mais étrangement écroués, de nombreux observateurs africains émettent de plus en plus de doutes sur les autorités maliennes de transition. Par endroit, on hésite plus à parler de paranoïa.


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-Mali : Kandia Camara (min aff etrangères) et Adama Tounkara (médiateur) aux abonnés absents, rien d'étonnant ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Insultes des autorités maliennes, dans une autre époque le pouvoir au...
 
2120
Oui
61%  
 
1268
Non
36%  
 
113
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Mali : En pleine crise des soldats ivoiriens, Bamako accuse désormais la France d'armer les groupes terroristes et saisit l'ONU
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Ziegler
Un seul et même état sur plusieurs fronts, cela devient tout simplement de la paranoïa.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter