Afrique Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Afrique : La guerre en Ukraine met l'Afrique face à une menace alimentaire, selon un rapport
 

Afrique : La guerre en Ukraine met l'Afrique face à une menace alimentaire, selon un rapport

 
 
 
 1387 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 24 août 2022 - 15:51

Le président Ukrainien Volodymyr Zelensky (Ph) 


La guerre en Ukraine met l'Afrique face à une menace alimentaire, c'est ce que révèle un rapport.


Outre et selon une contribution d’un intellectuel malien, un rapport d’Amnesty International dévoile également la face cachée du conflit.


Ci-dessous la contribution de Mr Moussa Koné sur le rapport de l’ONG internationale...


Le président ukrainien a répondu, il y a plusieurs jours, aux accusations d’Amnesty International qui reproche aux Ukrainiens d’établir des bases militaires dans des écoles et des hôpitaux, une tactique qui viole, à n’en point douter, le droit humanitaire international. Volodymyr Zelensky estime que l’ONG tente d’« amnistier l’État terroriste » de Russie. Une façon de tenter de noyer le poisson puisqu’Amnesty International qui est une ONG occidentale ne peut pas être soupçonnée de sympathie avec la Fédération de Russie et de défendre le régime du président russe Vladimir Poutine. Bien au contraire. A l’instar des ONG et des médias occidentaux ainsi que de toutes les structures de l’occident, Amnesty International ne peut être qu’anti-Poutine et antirusse aussi bien dans la guerre en Ukraine que concernant tout autre situation actuelle.


 

Les révélations faites par l’ONG de défense des droits de l’homme, Amnesty International, sur le guerre en Ukraine jettent un grand doute et un discrédit sur tout ce que disait l’Ukraine et ses autorités relativement au déroulement du conflit. A l’opinion internationale, les autorités ukrainiennes aidées par les médias occidentaux présentaient l’armée russe et la Russie comme des « assassins » qui prennent pour cibles les populations civiles ukrainiennes. Qui massacrent sans remords les femmes et les enfants. La Russie et son armée ont été pendant longtemps diabolisées.


Comme pris en flagrant délit de mensonges, le président de l’Ukraine s’est évertué de faire passer l’ONG Amnesty International pour le diable qui protège un autre diable qui serait la Russie. Dans une déclaration vidéo devenue quotidienne, Volodymyr Zelensky accuse Amnesty International de « transférer la responsabilité de l’agresseur à la victime ».  « L’agression contre notre État est injustifiée, invasive et terroriste. Si quelqu’un rédige un rapport dans lequel la victime et l’agresseur sont d’une certaine manière mis sur un pied d’égalité, si certaines données sur la victime sont analysées et que les actions de l’agresseur sont ignorées, cela ne peut être toléré » a-t-il ajouté.


De toute évidence, cette posture des autorités ukrainiennes ne saurait émouvoir l’opinion internationale qui s’est toujours posé des questions sur la sincérité de l’activisme de Volodymyr Zelensky. L’ONG Amnesty International a dévoilé la face cachée du conflit en Ukraine. Une face cachée qui expose clairement que les autorités ukrainiennes prennent les populations civiles pour des boucliers humains. Les soldats ukrainiens se cachent dans les écoles et les hôpitaux ainsi que dans les habitations pour tirer sur l’armée russe. Evidemment quand les soldats russes ripostent, les victimes sont les civils. C’est donc une guerre asymétrique que mène l’Ukraine face à la Russie.


 

Autre fait qui n’est pas évoqué par le rapport d’Amnesty International, c’est que l’armée ukrainienne qui bénéficie intensément des équipements militaires livrés par les Etats-Unis et d’autres pays de l’OTAN, utilise ces armes pour attaquer des sites militaires russes où parfois sont gardés des prisonniers militaires ukrainiens. Ce sont des soldats ukrainiens qui, dans leur très large majorité, se sont rendus volontairement à l’armée russe ; des soldats ukrainiens appartenant pour la plupart à l’Unité néo-nazi ukrainienne dénommée AZOV.


Ces soldats ukrainiens ne veulent plus combattre et préfèrent se rendre à la Russie pour préserver leur vie et éviter de se faire exécuter par l’Ukraine qui les accuse de traitrise. Ces soldats qui se mettent sous la protection de l’armée russe sont pris pour cibles par l’armée ukrainienne. C’est cela, l’autre face cachée de la guerre en Ukraine que les autorités ukrainiennes veulent cacher au monde entier.


Une contribution de Moussa Koné Citoyen et intellectuel malien vivant en Europe


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo qui se fait enrôler sur la liste électorale, provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Le pouvoir se plante-t-il en misant sur Blé Goudé ?
 
2120
Oui
60%  
 
1264
Non
36%  
 
138
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Afrique : La guerre en Ukraine met l'Afrique face à une menace alimentaire, selon un rapport
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
aze
Faites 40 ans de guerre je vais VOIR. Des menteurs.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter