Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Crise  foncière  à Akrou (Jacqueville), le Président des jeunes Tékry Loïc dit sa part de vérité
 

Côte d'Ivoire : Crise foncière à Akrou (Jacqueville), le Président des jeunes Tékry Loïc dit sa part de vérité

 
 
 
 3120 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 31 août 2022 - 10:02

Tékry Loïc président des jeunes d’Akrou (Ph KOACI) 


Le 21 août 2022 a marqué l’an un de la descente musclée des forces de l’ordre dans le Village d’Akrou localité de Jacqueville située à 37 km d’Abidjan.

Cette journée a été commémorée par la jeunesse dudit village qui a payé le lourd tribu de cette expédition punitive.


Afin d’éclairer la lanterne de l’opinion sur la crise de la gestion foncière qui met en mal la cohésion au sein des populations d’Akrou, Nous avons interrogé le président des jeunes du village, Tékry Loïc, fer de lance de la contestation.

Ci-dessous l’intégralité de l’entretien...


KOACI.COM : Bonjour Président, le 21 août dernier vous avez commémoré l’an 1 de votre détention ainsi que des jeunes de votre village, que devons-nous retenir ? 


Tékry Loïc : L'on devra retenir de cette manifestation notre indignation suite à cette descente musclée de plus de 300 agents de forces de l'ordre sur le village d'Akrou les vendredi 20 et samedi 21 Août 2021 pour violenter et emprisonner des filles et fils du village d'Akrou qui manifestaient leur opposition relative à la gestion de leurs patrimoines fonciers, et ce, à la demande de certains membres de la famille Yacé qui ont usé de leur de leurs relations au niveau de certaines autorités militaires et judiciaires pour nous imposer cette barbarie.


KOACI.COM : Pour revenir au fond du problème, nous apprenons qu’il s’agit de la présidence du comité de gestion des lotissements à Akrou (Jacqueville) pouvez-vous en dire plus ? 


T.L : Le 21 Août 2021, nous avons manifesté pour exprimer notre opposition parce que le chef du village d'Akrou qui depuis plusieurs années est en disgrâce avec les villageois et notamment les propriétaires terriens du dudit village pour diverses malversations foncières et financières, a, au mépris de l'ensemble des villageois et des procédures de désignation d'un gestionnaire des biens desdits villageois, imposé son petit-fils Yacé Léonce comme le président du comité de gestion du foncier rural d'Akrou.



 

KOACI.COM : Selon les informations rapportées par l’autre camp, l’ancien comité de gestion a fait preuve de malversations donc pour eux ce n’est pas le mode désignation qui cause problèmes, qu’en dites-vous ?


T.L : Le comité de gestion du village d’Akrou que dirige Mr Tékri Akadje Gervais a été établi par l'ensemble des forces vives d'Akrou au cours d'une Assemblée générale suite aux malversations foncières et financières constatées dans la gestion du chef et son équipe. Et ce sous l'arbitrage du préfet et le; président du tribunal de Dabou d'alors. Tous réclamait à cette époque (2012) la destitution du chef qui d'ailleurs très avancé en âge (94 ans), ne résidait au village depuis sa nomination (1996).


KOACI.COM : Pourqoui la gestion de M. Gervais Tékri Akadjé, ex-président du comité de gestion est tant décriée ? 


T.L : Bien attendu, Ils ont usé de leurs relations pour amener le préfet actuel à prendre un arrêté de façon unilatérale pour mettre fin au comité gestion dirigé par Mr Tékri Akadje Gervais alors que selon le parallélisme des formes, seul le village à le pouvoir de le faire et c'est par la suite que le préfet peut à son tour entériner la volonté du village et non l'inverse. Qu'ils apportent une seule preuve qui atteste que leur forfaiture résulte de la volonté des propriétaires terriens.


KOACI.COM : Nous apprenons que c’est l’autorité préfectorale qui a décidé de casser le comité de gestion présidé par une personne bien désignée par les propriétaires terriens, alors pourquoi vous accusez le chef Ignace Yacé Nangban ? 


T.L : Depuis sa mise en place en 2013, le comité de gestion du village d’Akrou et son président n'ont cessé de faire l'objet de toutes les attaques de la part du chef Yacé Nangban Ignace. Il a passé tout son temps à demander dissolution dudit comité à toutes les autorités préfectorales qui se sont succédé à Jacqueville. Il a même été le premier à nous convoquer devant chaque préfet qui prenait nouvellement fonction à Jacqueville, à la chambre des rois et chefs traditionnels à Yamoussoukro et par la suite au tribunal de Dabou. Ils ne peuvent donc pas dire que ce n'est pas le chef et de dire que c'est le préfet. Le préfet ne s'est pas auto saisi toute seule pour dissoudre une instance mise en place l'ensemble du village. Mieux, sa décision stipule qu'elle met fin au comité de gestion dirigé par Mr Tékri Akadje Gervais pour atteinte aux prérogatives du chef Yacé Nangban Ignace. Lesquelles prérogatives ? Aucune réponse jusqu'à présent. C'est juste un complot pour dégager quelqu'un de très gênant sur fonds de gros intérêts égoïstes.


 

KOACI.COM : Qu’en est-il de la procédure de lotissement d’Akrou, 2e extension de 265 hectares qui serait aussi à la base du conflit foncier ? 


T.L : Le lotissement Akrou 2ᵉ Extension a été réalisé à l'insu de l'ensemble des propriétaires terriens concernés. C'est un lotissement frauduleux par ce qu'il n'y a pas eu d'enquête publique, c’est-à-dire une enquête de commodo incommodo pour permettre aux différents propriétaires des parcelles impactées de faire leur opposition. 


L' ENTREPRISE AGO dit avoir l'autorisation du chef pour le faire alors que les parcelles sont des biens privés de plusieurs familles et non un bien du village. D'ailleurs, la parcelle du chef et celles des membres de sa famille ont été épargné de ce lotissement frauduleux qui a été approuvé sous sa complicité. S'ils aiment tant le village et que ce lotissement est une bonne chose pourquoi leurs parcelles sont-elles contournées ? 

Ce lotissement est un véritable panier à Crabes et sources de toutes les tensions à Akrou. La Direction des affaires juridiques du ministère de la construction que nous savons être très proche de l'entreprise AGO et partiale dans la crise d'Akrou ne joue pas franc jeu dans ce dossier parce que plusieurs fois saisie officiellement, nous n'avons eu aucune suite alors que pour les mêmes cas de faute d'enquête publique, elle a contribué à faire annuler 4 lotissements approuvés à Akrou.


KOACI.COM : Ne pensez-vous pas que ce conflit foncier menace la paix sociale dans le village d’Akrou ? Quel appel lancé vous aux autorités ?

Aucune raison ne peut justifier cette bavure des forces de l'ordre à Akrou. Pour une affaire interne à un village, on fait débarquer plus 300 corps habillés avec des armes lourdes et des dizaines de cargos comme si nous étions en guerre, c'est une première. Il faut qu'il y ait un enjeu de taille pour se donner toute cette peine. Que les autorités du pays ne permettent pas que les forces de l'ordre et la justice servent aux intérêts privés de certaines personnes qui puissantes grâce à leur position et leur rang social, oppriment les plus faibles avec les moyens de l'état.



Interview réalisée par Donatien Kautcha, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo qui se fait enrôler sur la liste électorale, provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Le pouvoir se plante-t-il en misant sur Blé Goudé ?
 
2120
Oui
60%  
 
1264
Non
36%  
 
138
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Crise foncière à Akrou (Jacqueville), le Président des jeunes Tékry Loïc dit sa part de vérité
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter