Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   En visite à Abidjan, le DG du groupe ENI à propos du projet Baleine : « C'est quelque chose de géant pas seulement pour le pays mais pour l'Afrique »
 

Côte d'Ivoire : En visite à Abidjan, le DG du groupe ENI à propos du projet Baleine : « C'est quelque chose de géant pas seulement pour le pays mais pour l'Afrique »

 
 
 
 4956 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 13 septembre 2022 - 00:27

Claudio Descalzi


En visite en Côte d'Ivoire dans le cadre d'une audience qu'il a sollicitée auprès du Président de la république, Claudio Descalzi, Président directeur général du Groupe ENI pour lui faire le point et l’état d’avancement du projet Baleine s'est entretenu avec Mamadou Sangafowa Coulibaly, ministre des Mines, du Pétrole et de l'énergie.


Lors de son séjour en Côte d'Ivoire, le PDG du groupe ENI a rencontré tous ses collègues qui travaillent sur le projet Baleine qu'il qualifie de géant.


«C’est quelque chose de géant pas seulement pour la Côte d’Ivoire mais pour l’Afrique. C’est quelque chose d’extraordinaire. Il faut remercier, pas seulement les techniciens mais aussi notre Seigneur qui nous a aidé à faire cette découverte. Ce ne sont pas seulement des questions d’humains parce que nous avons fait le premier puits et nous avons fait une découverte qui, je crois, peut changer, pas l’histoire, mais le futur du pays », a-t-il déclaré.


Le PDG souhaite que ses collaborateurs soient rapides et très efficaces pour donner à la Côte d’Ivoire ce patrimoine dont elle a besoin. 


«C’est clair que la Côte d’Ivoire peut bénéficier de ces réserves très importantes mais aussi les pays qui sont autour d'elle. Car on ne parle pas seulement de pétrole mais aussi de gaz, donc d’électricité, d’emplois, d’une économie soutenable. Donc des initiatives soutenables dans le domaine de la formation, le training dans le domaine de la conservation des forêts et dans le domaine de la cuisine propre, c’est-à-dire le chauffage propre pour réduire l’émission de CO2 dans les maisons », a ajouté, Claudio Descalzi.


Il a annoncé que le premier projet va toucher aussi et impacter positivement les familles et 400.000 bénéficiaires sont concernées avec ce qu’on appelle les cuisines propres.


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 


«On est en train de fabriquer tout cela en Côte d’Ivoire, avec des artisans et après, à un niveau industriel, mais quelque chose qui va augmenter le contenu local. Ce projet de Baleine va être un projet soutenable pas seulement du point de vue économique mais aussi d’un point de vue du contenu local. Le contrat, d’après la loi, nous oblige ; on le fait avec plaisir et on devrait avoir au moins 75% de contenu local. On a discuté avec monsieur le ministre ; c’est quelque chose qu’on va absolument avoir. On va tendre vers ce niveau et on peut aussi le dépasser. Il y aura également la formation dans les trois prochaines années jusqu’à la fin de la mise en œuvre du projet. Pour le moment, nous avons 400 cadres et opérateurs ; après nous allons peut être augmenter parce que la chose nécessaire avec ce prix du brut, c’est d’accélérer la mise en production, comme l’a souhaité monsieur le ministre », a expliqué, le PDG.


Pendant la première phase, le Groupe ENI envisage aussi de faire une accélération pour arriver à porter en Côte d’Ivoire le maximum de production sur la base des réserves et des ressources très importantes.


«Vous savez qu’on a annoncé entre 1,5 milliard et 2 milliards de barils ; avec le dernier puits, après que le ministre a pris fonction, il nous a donné beaucoup de force et on a augmenté de 25%. Donc on est à 2 milliards et demi de barils. On a testé le puits et on est plus de 12000 barils par jour. Donc on parle de chiffres très importants », a révélé, Claudio Descalzi.


Le projet Baleine est d’une importance capitale pour la Côte d'Ivoire et surtout par ces moments où la question énergétique est vraiment au-devant de la scène internationale. 


 

«Monsieur le président, je suis très heureux, en tant que ministre, de prendre les charges de ce département à un moment où vous faites ces importantes découvertes, avec votre partenaire local Petroci Holding ci présent dans la salle, représenté par son Directeur général », s'est réjoui, le ministre Sangafowa


Il s'est dit personnellement impressionné par le fait que le Groupe ENI est soucieux de faire en sorte que le pays tire le meilleur profit de cette découverte.


« Votre groupe est beaucoup regardant sur l’environnement et la santé des populations. Donc ce projet est un projet intégré, c’est bon de le souligner. Ce qui fera que, en net, c’est un projet qui aura zéro émission ; toutes choses étant égales. Par ailleurs, c’est l’un des premiers projets que le groupe développe notamment en Afrique. Je crois que cela est à saluer », a mentionné, le ministre des Mines du Pétrole et de l'énergie.


Notons que lors de cette rencontre, M. COULIBALY avait a ses cotės, le Directeur de cabinet du ministère des Mines, du Pétrole et de l’energie, le chef de cabinet, puis son conseiller technique en charge des hydrocarbures, la responsable de la communication, le DG de Petroci, le DG de la SIR qui est la raffinerie, le Directeur général de Petroci et le Directeur des hydrocarbures. 


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : En visite à Abidjan, le DG du groupe ENI à propos du projet Baleine : « C'est quelque chose de géant pas seulement pour le pays mais pour l'Afrique »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
JACOB@CHOCOTO
Donnez nous le contenu des contrats que vous avez signé avec le gouvernement.c'est ce qui nous intéresse.je suis un sachant. Voici la base de nos problème avec la France.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter