Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   Lutte contre la cherté de la vie, des commerçantes annoncent l'approvisionnement des marchés en produits vivriers à des coûts abordables
 

Côte d'Ivoire : Lutte contre la cherté de la vie, des commerçantes annoncent l'approvisionnement des marchés en produits vivriers à des coûts abordables

 
 
 
 4611 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 02 octobre 2022 - 19:00



Dr Ranie-Didice Bah-Koné, Secrétaire exécutive du Conseil national de lutte contre la vie chère (CNLVC) a en compagnie de ses collaborateurs, visité le marché Gouro, "Zamblé Lou Madeleine" d'Adjamé pour s'assurer de la disponibilité des produits vivriers de grande consommation. 


C'est sous une pluie battante que la Secrétaire exécutive s'est entretenue avec les commerçantes de légumes, tubercules, ingrédients, banane plantain etc. 


Ces hôtes lui ont garanti que les marchés seront approvisionnés et ont assuré de la baisse considérable des prix pratiqués dans le premier semestre de l'année 2022, du fait de la pénurie de certains produits.

Selon les commerçantes, le régime de banane se négocie à partir de 1000 FCFA, le prix du tas de la banane plantain, commence à partir de 300 FCFA. 


"On a diminué les prix de tous nos produits. Ce qui était 2000 FCFA est devenu 1000 FCFA. Nous avons tous les prix actuellement. La banane est disponible en grande quantité actuellement", a déclaré, Viviane Kouakou


 

Avec la saison pluie, les produits qui étaient rares sur le marché sont de retour. 


"Nous achetons les produits moins chers donc, nous aussi, nous les vendons moins cher à nos clientes. Avant, on payait le sac d'aubergine cher, c'était entre 20000 et 35000 FCFA. Mais actuellement, vraiment ça diminué. Ce qui fait que nous plaçons le tas à partir de 100 FCFA. Nos marchandises sont moins chères", a ajouté, Germaine Tah, commerçante d'ingrédients.


La présidente du marché, Yvonne Goley Lou a rassuré les populations et les autorités sur l'approvisionnement du marché pour les six prochains mois.


"Le marché est suffisamment approvisionné. Tout le monde peut venir fait ses achats… ", a-t-elle dit. 


 

Dr Ranie-Didice Bah Koné a appelé les commerçantes à veiller à ce que les prix ne flambent plus. La Secrétaire exécutive du CNLVC a annoncé que le gouvernement, par le truchement de son patron, le ministre Souleymane Diarrassouba mettra tout en œuvre pour les soutenir en cas de besoin. 


"Nous sommes revenus et nous constatons que le marché s'améliore, nous constatons que les produits sont largement disponibles sur le marché. Là où, on ne trouvait pas des ignames, des bananes, de l'aubergine, du piment, aujourd'hui, il y en a à profusion, il y en a en abondance avec des prix en baisse. Il était normal de revenir les voir pour faire ce constat et féliciter les femmes pour le travail qu'elles font au quotidien pour la disponibilité des produits sur le marché", a-t-elle mentionné. 


Dr Ranie-Didice Bah Koné a encouragé les commerçantes et leur a réitéré son soutien.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Lutte contre la cherté de la vie, des commerçantes annoncent l'approvisionnement des marchés en produits vivriers à des coûts abordables
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
BAHEFOUE
Pourquoi ne pas dire plus jamais ça. Reorganisons-nous autrement pour palier à d'autres éventualités aux cas où. La pluie ne doit pas être notre seul recours et les commerçantes doivent êtres soutenues dans tous le processus de mise à disposition des denrées alimentaires. D'abord l'agriculture de contre-saison doit être notre priorité avec la maîtrise de l'eau dans nos villages. En deuxième lieu il faut se focaliser sur l'état des routes reliant les champs aux villes et villages. En troisième niveau régler le problème des tracasseries routières et doter de camions les coopératives des femmes. Il faut réactiver les marchés dormants de l'OCPV dans les régions. Oui la pluie est venue nous tirer du traquenard 'mais allons plus loin et anticipons pour notre réelle indépendance en denrées alimentaires. La vie chère n'est pas encore derrière nous. Let's go together and Could God help US...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter