Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : PPA-CI, crise politique de 2010-2011, exil, sa vie avec Gbagbo, les intrigues, Nady Bamba rompt le silence et fait des révélations
 

Côte d'Ivoire : PPA-CI, crise politique de 2010-2011, exil, sa vie avec Gbagbo, les intrigues, Nady Bamba rompt le silence et fait des révélations

 
 
 
 20242 Vues
 
  14 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 06 octobre 2022 - 08:19

Nadiany Bamba masquée en face des enfants des prisonniers à Cocody (Ph KOACI)



Nadiany Bamba, compagne de Laurent Gbagbo était la marraine d'une cérémonie de remise de kits scolaires aux enfants des prisonniers des crises postélectorales, hier mercredi 05 octobre 2022, dans les bureaux Laurent Gbagbo, sis à Cocody Attoban, non loin du 30ᵉ arrondissement.


Au cours de cette cérémonie organisée par Parti des Peuples africains - Côte d’Ivoire (PPA-CI), comme sur place constaté par KOACI, l’ex-journaliste, a décidé d’aborder les sujets touchant à sa vie avec Gbagbo, mais également son exil.


Avant les propos de la marraine de la cérémonie, Blaise Lasm, Secrétaire National Technique en charge des Détenus au PPA-CI, a salué le soutien, sans cesse, de Laurent Gbagbo et de son épouse.


« Je voudrais dire un grand merci au Président Laurent Gbagbo, Président du PPA-CI, et à son épouse, Maman Nady Bamba, marraine de cette cérémonie, pour tout ce qu'ils font et continue de faire en faveur des prisonniers et leurs familles. Contrairement à ce que certains observateurs pensent, le Président Laurent Gbagbo accorde une très grande importance à la situation des Détenus. J'en suis témoin. Nous en avons parlé régulièrement et il n'a cessé de me répéter ce que je devrais faire, les concernant, en matière d'assistance et de soutien quotidien. La situation des Détenus se résume en cette situation que je décrirai. Il s'agit d'une jeune fille qui a eu, cette année, son baccalauréat à l'âge de 17 ans. Mais cette fille avait 06 ans quand son père était arrêté et mis en prison. Elle a évolué, toutes ces années, sans la chaleur, les instructions et l'orientation de son père. En gros, les familles des Détenus sont toutes désarticulées, démembrées et angoissées. Elles souffrent énormément et elles attendent que nous leur apportions régulièrement assistance. C'est pourquoi je salue le leadership de madame Nady Bamba dans cette action. Merci Maman et Merci à ton époux, le Président Laurent Gbagbo. », a-t-il indiqué.


 

À la suite de cette allocution, la marraine, Madame Nadiany Bamba, a ensuite procédé à la remise de kits scolaires, pour les enfants du primaire et secondaire, et des enveloppes aux enfants inscrits à l'Université.


Madame Georgette Dogbo Blé, épouse du Général Dogbo Blé, au nom des parents des détenus, a également salué cette attention particulière.


« J'aimerais dire sincèrement merci au Président Laurent Gbagbo, à son épouse et au camarade Blaise Lasm, pour ces gestes à nos enfants. Cette action nous va droit au cœur. À vous, parents de Détenus, courage, courage, courage. Rien sur cette terre n'est éternelle. Tout a une fin ! Femmes de détenus, je vous demande d'être très courageuses. Ne vous abaissez jamais pour déshonorer vos époux en prison. Restez dignes. Nos époux, là où ils se trouvent, comptent sur nous et sur notre dignité. Alors courage à vous, courage à nos enfants, Dieu vous fortifie. », a affirmé l’épouse du général Dogbo Blé.


Nadiany Bamba, compagne de Laurent Gbagbo, s'est adressée ensuite aux enfants et épouses des prisonniers. Elle est revenue sur son exil au Ghana, ensuite sa présence auprès de Gbagbo à la Cour pénale internationale (CPI) et à Bruxelles

.

« Chers enfants, je suis très heureux de vous rencontrer. J'ai déjà rencontré, à plusieurs reprises, vos mamans. Depuis 2011, mes larmes ne coulent plus, je ne pleure pratiquement plus. Je pleure, sauf, en face d'un acte de bonté. Une fois, j'étais allée en prison, voir le Président Laurent Gbagbo, et il y avait un prisonnier qui avait du gâteau pour nous. J'ai coulé des larmes devant cet acte de bonté. Préparant mon intervention, et ne sachant vraiment pas quel angle aborder avec les enfants des détenus, j'ai appelé mon fils Raïs, et je lui ai demandé ce que je pourrais dire aux enfants dont les parents sont en prison, parce que lui aussi a été enfant d'un détenu. Mais d'un détenu, dans une prison où les conditions sont bien meilleures que celles des prisons en Côte d'Ivoire. Quand son père était arrêté et conduit en prison, mon fils Raïs avait 09 ans. Lui et moi avons fui la Côte d'Ivoire, en pirogue, pour nous retrouver au Ghana, puis plus tard à Bruxelles. Nous y avons retrouvé Michel et ses enfants. Raïs a été un enfant de détenu politique et il sait ce que ça fait. Aujourd'hui, il a plus de 18 ans, avec son père en liberté... Quand j'ai lu les mots que Raïs a adressés aux enfants des détenus, j'ai coulé des larmes et ça m'a vraiment fait de la peine. Aujourd'hui, je comprends plus vos pensées et vos inquiétudes quand on constate que, depuis des années, nos parents ne retrouvent pas la liberté. Je réalise, ô combien de fois, vous voudrez avoir vos parents vous accompagner à l'école et vous donner autant d'amour. », a révélé Nady Bamba.


Celle qui partage présentement la vie de l’ancien président ivoirien a pointé du doigt certaines intrigues, tout en rassurant qu’elle a le cœur désormais forgé pour affronter la méchanceté.


« La méchanceté ne m'émeut plus et ne me dit plus rien. Je sais ce qu'est une femme de détenu, mais je ne sais pas c'est quoi être un enfant de détenu politique. Moi, je n'ai pas traversé la même épreuve que les enfants, mais je sais ce qu'une femme peut ressentir quand son mari est en prison. », a-t-elle indiqué.


 

Celle dont il est dit qu'elle aurait mis la main sur le nouveau parti de Gbagbo, a fait la promesse aux enfants des prisonniers de la crise postélectorale de 2010-2011 qu’elle se battra pour la libération de leurs parents.


« Chers enfants, rendez régulièrement visite à vos parents en prison. Ces visites leur feront énormément de bien. Je sais que c'est difficile, avec les restrictions du Gouvernement, de leur rendre visite, mais allons-nous battre pour que vous voyez vos parents. Mon fils Raïs allait voir, tous les samedis, son père. Et chaque samedi, nous y étions sans exception. Je vais demander au camarade Blaise Lasm de voir avec le président Laurent Gbagbo pour aborder cette question. Mais, au-delà, nous allons nous battre pour que vos parents recouvrent, très bientôt, la liberté. », a dit la femme de l'ancien président pour qui, à voir ses apparats qui tranchent avec son allure du retour polémique à Abidjan, tout semble désormais aller.


« Chers enfants, travaillez dur à l'école pour rendre fiers vos parents. Je sais que c'est difficile d'aller, même à l'école, quand vos parents se retrouvent en prison, mais quand vous y allez, rendez fiers vos parents. Vous devez travailler pour être des personnalités demain dans la société. Vous devez démontrer que vous êtes capables. Ce qu'on a fait aujourd'hui n'est pas suffisant, mais déjà, prenez ça, et nous continuerons. Battez-vous, battez-vous, pour que, demain, ceux qui ont mis vos parents en prison aient honte. Soyez également gentils avec vos mamans. », a ajouté pour terminer celle qui aura choisi de rester masquée devant les micros.




 

Jean Chrésus, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo qui se fait enrôler sur la liste électorale, provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Le pouvoir se plante-t-il en misant sur Blé Goudé ?
 
2120
Oui
60%  
 
1264
Non
36%  
 
138
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  14 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : PPA-CI, crise politique de 2010-2011, exil, sa vie avec Gbagbo, les intrigues, Nady Bamba rompt le silence et fait des révélations
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
couly
Ils sont en vis et ont eu leur pognon, leurs milliards, ils s'en foutent du sors des autres, ça la c'est le com', du marmaillage pour blaguer ceux qui ont été le rempart de leur égoisme. Une pensée pour tous les abrutis sincères qui sont morts cadeau pour ces plaisantins assoiffés de pouvoir et de richesse.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Rolandk
Il y a d'autres qui prendront leurs places à la MACA un jour. Le temps est un autre nom de Dieu. Wait and see. Tampiri
 
 il y a 1 mois
k
Ah oui elle n'est plus débraillée comme à l'aéroport avec sa robe blanche de plage, on sent que ça va bien chez elle, bijoux et montre en or tout ça, ouaaa, il parait qu'elle adore l'argent comme pas possible. Rien d'étonnant.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ubiquismus
"Elle adore l'argent" ? c'est possible !! Mais y a une que tu ne vois pas, ou que tu fais semblant de ne pas voir et qui massacre les ivoiriens avec sa mafia (nationale et internationale) depuis au moins 2 décennies...
 
 il y a 1 mois
k
Ils sont passés au restaurant.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Ce qui leur revient de droit: pas à mendier comme vos militants paresseux comme on en voit plein aux grands carrefours de babi
 
 il y a 1 mois
Unbreakable
Dis aux enfants des détenus que cette situation a été créée par ton concubin qui a refusé de quitter le pouvoir après avoir été battu.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Et donc pour le faire partir du pouvoir, il fallait déclarer la guerre, massacrer et violer des innocents pour nous libérer de GBAGBO ?!. Mouton assassin
 
 il y a 1 mois
Adokaflai
Toi le mouton ou rien là, tu vois ça en amusement. La mort de ces personnes vous innocentes vous amuse.
 
 il y a 1 mois
Ubiquismus
"Refus de quitter le pouvoir après avoir été battu",...et l'ONU s'empresse de détruire les archives ?? Même la CPI n'a pas envie de savoir qui a gagné en 2010. Mdrrrrrr !!
 
 il y a 1 mois
LICOUL2000
Une communication très maladroite, mais rien d'étonnant, Nady Bamba aime certes l'argent, a mis la main sur le parti, c'est clair mais n'a jamais été brillante en com'. sinon ça se saurait ou/et ça se serait vu à l'époque de la gestion cata de son mec.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Sangys
Ces enfants ne sont pas dupes. Ils savent que leurs Parents sont en prison parce qu'ils ont fait quelque chose de pas normale. Sinon ils ne sont pas les seuls à avoir faire la guerre. C'est parce que eux ils ont tué des êtres humains. Ces morts ont des enfants et femmes qui ne les verrons plus. Pendant ce temps eux ils sont en contact permanent avec les leur. J'ai comme l'impression que pour ces GOR, la vie des autres ne compte pas. c'est énervant à la fin.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
ces revisioniste me font rire , nady tu as dit a ces enfants comment on a massacré Robert Guei sous Gbagbo et dans un lieu de cultes avec sa femmes sa bonne son chien est ce que tu leur a dit ...les ivoiriens sont plus dupent de votre jeu!!on va laisser ADO finir de remettre le pays en marche apres votre arrogance ca va pas trainer .....pour le moment on est occupé on vous regarde même pas des clochards comme ça sans programme et bilan et surtout sans honte
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Adokaflai
C'est pas facile d'être mouton dès. Franchement. C'est bien vous qui avez commencé à tuer en Côte d'Ivoire et cela depuis 1999. En marge de la justice des humains, on récolte toujours ce que l'on sème.
 
 il y a 1 mois