Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Crise de chefferie à Akoupé-Zeudji, à moins de 2 semaines de la décision du Conseil d'Etat, les deux parties se regardent en chiens de faïence, la cohésion sociale en mal
 

Côte d'Ivoire : Crise de chefferie à Akoupé-Zeudji, à moins de 2 semaines de la décision du Conseil d'Etat, les deux parties se regardent en chiens de faïence, la cohésion sociale en mal

 
 
 
 3242 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 13 octobre 2022 - 09:44

Des chefs à Akoupé(Zeudji)


 

Akoupé-Zeudji, ce village d’environ 40.000 âmes, vit depuis plus de quatre (04) ans une dissidence. Deux chefs de village s’arrogent la légitimité dans ce village situé à une demi-heure d’Abidjan sur l’axe Abidjan – Adzopé dans l’est de la Côte d’Ivoire, autrefois paisible.

 

Et depuis plus de quatre ans, l’affaire de la dissidence dans ce village est pendante devant les juridictions, précisément devant le conseil d’Etat dont le délibéré est prévu pour le 25 octobre 2022 prochain.

 

À Akoupé-Zeudji, ce sont deux clans désormais qui se regardent en chiens de faïence. Pour cause, la consultation populaire organisée le 23 août 2022 a entraîné des violences physiques entre populations et forces de l’ordre déployées pour la sécurisation du processus.

 

C’est dans l’attente de la décision du Conseil d’Etat le 25 octobre 2022 que dans une note de contestation dont copie est parvenue à KOACI, le collectif des chefs de la génération « Djougbo » dirigé par Michel Achegnan Amon et la présidente des femmes de ce village Madame Obo Logbochi ont indiqué au préfet d’Abidjan qu’il ne relève pas de ses prérogatives de désigner un chef de village sinon, celles réservées aux populations elles-mêmes.

 

« Nous, chefs de génération issus de la sortie officielle Djougbo et la présidente des femmes du village, contestons avec la dernière énergie votre décision de nous imposer un chef de village en violation des dispositions pertinente de l’article 12 relatif au choix du chef de village qui stipule que le choix du chef de village appartient à la population, et ce, dans un climat de paix et de façon consensuelle et non dans un climat de guerre », mentionne la note adressée au préfet d’Abidjan, Germain François Goun.

Le délibéré du conseil d’État du 25 octobre 2022 est très attendu par le village Akoupé-Zeudji.

 


 

 

Jean Chrésus, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : A Yamoussoukro, les chefs d'Etat doivent-ils lancer un appel à la Paix en Ukraine, en Somalie et en RDC ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Pas de toilettes publiques dans les villes, un soucis pour le tourism...
 
3216
Oui
99%  
 
14
Non
0%  
 
4
Sans avis
0%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Crise de chefferie à Akoupé-Zeudji, à moins de 2 semaines de la décision du Conseil d'Etat, les deux parties se regardent en chiens de faïence, la cohésion sociale en mal
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article