Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Kokumbo, le bilan de l'affrontement entre orpailleurs armés et les forces de l'ordre s'alourdit à 5 morts
 

Côte d'Ivoire : Kokumbo, le bilan de l'affrontement entre orpailleurs armés et les forces de l'ordre s'alourdit à 5 morts

 
 
 
 11014 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 15 octobre 2022 - 14:41

Un blessé lors de l'affrontement transporté à moto



Des jeunes orpailleurs clandestins armés ont pris à partie le mercredi 12 octobre 2022 des agents des forces de l'ordre à Kokumbo, comme nous l'annoncions en exclusivité.


En effet, le Groupement Spécial de Lutte contre l’Orpaillage Illégal (GSLOI) en mission de démantèlement de sites d’orpaillage illégalement occupés à Kokumbo dans le département de Toumodi a été encerclé par des jeunes.


Cette mission commandée a viré au drame. Des orpailleurs armés s'en sont pris aux forces de l’ordre.


 

Les affrontements qui s'en sont ensuivi ont malheureusement occasionné des pertes en vie humaines et des blessés.


Si le bilan faisait état de trois (03) morts comme annoncé, KOACI apprend de sources sécuritaires qu'il s'est alourdi à 05 décès et 22 blessés dont 06 gendarmes et 04 agents des eaux et forêts.



Jean Chresus, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara a-t-il raison de ne pas se prononcer "trop vite" sur 2025 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
1688
Oui
34%  
 
3129
Non
63%  
 
118
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Kokumbo, le bilan de l'affrontement entre orpailleurs armés et les forces de l'ordre s'alourdit à 5 morts
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
BAHEFOUE
Merci infiniment à @KOACI de parler depuis de ces désastres qui minent notre écosystème. On se taquine un peu à travers les articles maïs soyons sérieux et dénonçons les comportements de nos concitoyens censés nous protéger et qui laissent faire les choses jusqu'à ce que le pire arrive. Je ne suis pas parfait et je ne suis d'aucun parti politique. Je suis né dans ce pays sans le vouloir. Je dois continuer de faire mon devoir de contribution pour protéger les jeunes d'aujourd'hui et ceux qui viendront après nous. Je ne suis ni novice ni désœuvré, j'ai bénéficié des acquis de ce pays grâce au Président FHB et je dois continuer d'attirer l'attention des uns et des autres sur nos agissements qui nuisent au bon avancement vers le développement durable. Nous venons de franchir la limite de la zone ROUGE de la matrice de l'analyse des risques pour ceux qui savent de quoi il s'agit. Il y a mort d'homme. Je l'ai déjà dit dans un précédent commentaire sur ce même sujet. Un sage et un sachant avait déjà tiré sur la sonnette d'alarme sur l'orpaillage clandestin, beaucoup d'entre nous avaient pris des positions défensives en se noyant dans les prismes politiques inutiles. Oui nous venons de dépasser la limite du tolérable pour l'orpaillage clandestin et de la Destruction de nos forêts. Je continue de dire qu'il faut tout mettre en œuvre pour faire arrêter l'orpaillaige clandestin sur tout le territoire. Si ceux qui s'adonnent à cette nuisible activité pensent qu'ils sont dans leur droit,il faut leur montrer que dans un état il y des règles à suivre et à respecter. Je voudrais appeler le Ministre de l'intérieur,celui des Eaux et Forêts, l'autorité de la Bonne Gouvernance et le Commissaire du Gouvernement à ne pas baisser les bras et de ne pas céder aux pressions des uns et des autres. Il faut protéger nos acquis quelque que soit le prix à payer . Dommage pour le bilan qui n'honore pas notre pays, mais je dénonce encore la complicité de ceux qui sont censés protéger nos forêts.. Il faut arrêter de dire '' j'ai eu pour moi le reste je m'en fous '' . Je souhaite que les responsables de la Sodefor et ceux des Eaux et Forêts fassent davantage, il y a des VERRES d'ans le fruit. Nous sommes face à nos responsabilités Dans la région du Moronou, de Abongoua à Daoukro sur près de 50 km l'orpaillaige clandestin est entrain de tout détruire. Les jeunes et l'environnent en pâtissent. Il faut faire arrêter En URGENCE l'orpaillaige clandestin. Il faut sensibiliser et faire des retenues d'eau et mettre l'énergie solaire à la disposition des jeunes pour faire les cultures de contre-saison. La situation est préoccupante. Il nous faut utiliser les médias d'état et appeler tout le monde à adhérer à l'opération d'arrêt de l'orpaillaige clandestin . Les propriétaires terriens doivent comprendre que la destruction de la terre contribue contribue à la poperisation et à la CHERETE de la vie. Je vis en zone rurale et je vois beaucoup de comportements déviants et néfastes au Développement Durable. Let's do our duties and Could God help US.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter