Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Présidence de l'UNJCI, Jean-Claude Coulibaly candidat à sa propre succession fait le point des acquis de 3 ans de gestion
 

Côte d'Ivoire : Présidence de l'UNJCI, Jean-Claude Coulibaly candidat à sa propre succession fait le point des acquis de 3 ans de gestion

 
 
 
 1509 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 27 octobre 2022 - 14:56

Jean-Claude Coulibaly ce jeudi à la maison de la presse au Plateau (Ph KOACI)



Après son élection comme président de l’Union Nationale des Journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI) lors du 10e congrès, Jean-Claude Coulibaly rempile pour un nouveau mandat de trois (03) à la tête de la faîtière des journalistes de Côte d’Ivoire.


Il devra une fois de plus affronter Lance Touré, un candidat qu’il avait battu il y a trois ans.

Ce jeudi 27 octobre 2022, à la maison de la presse, l’actuel président de l’UNJCI, candidat à sa propre succession a annoncé son intention de rempiler pour un autre mandat, comme sur place constaté par KOACI.


Le président de l’UNJCI a profité de cette occasion pour rappeler les acquis enregistrés au cours de ses trois ans de gestion.


Au nombre des acquis de son premier mandat, Jean-Claude Coulibaly a rappelé le partenariat avec l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody qui permet aujourd’hui à certains de membres de l’UNJCI de suivre des cours à moindre coût au CERCOM une formation diplômante.


 

Ainsi, un nombre considérable de journalistes selon lui est inscrit dans ce centre d’excellence, pour préparer une Licence, un Master ou encore pour un Doctorat.


« Nous avons également engagé un protocole d’accord avec le CAMPC en vue de permettre à d’autres journalistes de recevoir une formation qualifiante. Ces efforts vont se poursuivre. Notre but étant d’avoir en Côte d’Ivoire des journalistes aux qualifications indiscutables, véritable gage de l’excellence dans ce métier si complexe et exigeant. », a-t-il affirmé.


Au plan social, Jean-Claude Coulibaly a rappelé que lors de son premier mandat, il a été lancé « l’opération, un journaliste, une voiture, grâce à laquelle certains journalistes ont pu acquérir des véhicules à des prix abordables. Comme chacun le sait, les journalistes vivent aujourd’hui des conditions économiques et financières épouvantables. ».


« Notre grande satisfaction a été l’opération, un journaliste, un toit, un journaliste, un lot. Beaucoup d’entre vous y ont souscrit et des titres de propriété ont déjà été délivrés à certains d’entre eux. Les opérateurs immobiliers engagés dans le projet en sont très satisfaits et d’autres manifestent le désir de se joindre à nous. C’est l’occasion d’inviter tous ceux qui hésitent encore à souscrire rapidement. C’est une opportunité à saisir. Nous n’oublions pas le projet de la cité UNJCI qui est en très bonne voie d’exécution. Il faut également rappeler ce joyau architectural, construit sous notre mandat. Je veux parler de ce nouveau bâtiment offert par l’Etat à travers le FSDP et qui abrite l’une des plus grandes salles de conférences au Plateau, la commune des affaires. », a expliqué le président de l’UNJCI.


Jean-Claude Coulibaly affirme qu’il avait bâti son programme d’action de relèvement économique des entreprises de presse autour du financement direct de l’Etat à hauteur de 0,01 % du budget national et qu’au regard du volume du budget national de la Côte d’Ivoire, cette contribution étatique souhaitée représenterait un financement de 11 milliards de FCFA.


 

« Nous étions confiants, et plus confiants encore lorsque, au plus haut niveau de l’Etat de Côte d’Ivoire, nos autorités ont montré une réelle disponibilité à examiner avec attention notre doléance. Cependant, nous gardons toujours bon espoir. L’actuel Premier ministre, Patrick Achi est un ami de la presse. Il n’y a aucune raison de croire qu’il ne nous accompagnera pas. », a ajouté le candidat à sa propre succession à la tête de l’UNJCI.


Au terme d’un bilan de trois ans de gestion jugé satisfaisant, Jean-Claude Coulibaly a annoncé qu’il est à nouveau candidat pour le prochain congrès de l’UNJCI le 26 novembre 2022, sauf changement de dernière minute.


« Nous sommes donc candidats pour un nouveau mandat à la tête de l’UNJCI ; nous sommes candidats pour satisfaire totalement les engagements pris devant les journalistes de Côte d’Ivoire ; nous sommes candidats pour achever le chantier du financement des médias et des acteurs des médias resté en friche ; nous sommes candidats pour ouvrir de nouvelles perspectives à l’Union nationale des Journalistes de Côte d’Ivoire ; nous sommes candidats pour maintenir et renforcer le cap de l’honorabilité, de la responsabilité et de la respectabilité tel que l’on espéré les fondateurs de l’UNJCI. L’heure est grave. Notre métier est menacé de disparition. Nous sommes sous l’épée de Damoclès du déclassement social. Nous devons donc nous serrer les coudes en faisant fi de nos petites contradictions internes. Ensemble, nous pouvons faire de grandes choses. Allons ensemble, unis comme un seul homme au prochain congrès afin d’en ressortir plus soudés. », a annoncé le président de l’UNJCI.


Jean Chrésus, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Municipales 2023 au Plateau, Sawegnon peut il avoir des chances face à Ehouo ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : La Russie réussira-t-elle à manipuler les ivoiriens contre la France...
 
2201
Oui
33%  
 
4431
Non
65%  
 
138
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Présidence de l'UNJCI, Jean-Claude Coulibaly candidat à sa propre succession fait le point des acquis de 3 ans de gestion
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article