Ghana Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Ghana :  Crise économique, une censure désamorcée, discours d'Akufo-Addo ce dimanche
 

Ghana : Crise économique, une censure désamorcée, discours d'Akufo-Addo ce dimanche

 
 
 
 2768 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 27 octobre 2022 - 18:11


Activités commerciales à Accra (ph)


Le limogeage ou à défaut la censure que devrait faire face le ministre ghanéen des Finances, Ken Ofori-Atta, n’interviendra pas dans l’immédiat comme le réclament les députés de la minorité parlementaire NDC mais aussi certains de la majorité issus des rangs du parti NPP au pouvoir. Un consensus, mais provisoire, a été trouvé dans le camp présidentiel pour que le pouvoir ne soit pas davantage mis en difficulté.


La majorité parlementaire a accepté le plaidoyer du Président Nana Akufo-Addo lequel vise à permettre au ministre des Finances, Ken Ofori-Atta, et au ministre d'État au ministère des Finances, Charles Adu Boahen, de rester en fonction jusqu'à la fin des négociations avec le Fonds Monétaire International (FMI).


Le consensus entre la majorité et le Préludent a été trouvé le mardi 25 octobre a la présidence à Accra lors d'une réunion d'urgence. Pour avoir desserré leur pression sur le chef de l’Exécutif, le chef de la majorité Osei Kyei-Mensah-Bonsu fait une déclaration en ce sens.


La déclaration lire que « le Président a prié les députés de la majorité que la question soit reportée jusqu'à l’achèvement du cycle de négociations avec le FMI, la présentation de la déclaration budgétaire et la politique économique en novembre 2022 et l'adoption ultérieure du projet de loi de finances, après quoi la demande sera suivie d'effet ».


 

A l’origine de la pression qui s’est accentuée sur Akufo-Addo pour qu’il se sépare de son ministre des Finances, il résulte que certains élus de la majorité ont exigé le 25 octobre dernier la destitution du ministre Kenneth Nana Yaw Ofori-Atta, et du secrétaire d'État au ministère, Charles Adu Boahen pour cause de mauvaise gestion de l'économie du pays.


Par la suite, une réunion a été convoquée dans la soirée du mardi par le Président Akufo-Addo à un moment décisif où le Ghana négocie un accord avec le Fonds monétaire international (FMI) et que le budget 2023 est aussi en cours d'élaboration.


Attente du discours d’Akufo-Addo ce dimanche


Après avoir anticipé les choses et décrispé l’horizon pour son gouvernement, la présidence ghanéenne a annoncé que le Président Akufo-Addo s'adressera à la nation le dimanche 30 octobre 2022 à 20 heures sur les défis économiques auxquels le pays est confronté.


 

Difficultés économiques


Le taux d'inflation, en septembre, était de 37,2 %. L'inflation des prix à la production pour ce mois a atteint 45,5 %. Les prix des denrées alimentaires sur le marché ne cessent de grimper de jour en jour. Les prix du carburant continuent également de grimper. Le Cedi ghanéen a perdu environ 50 % de sa valeur depuis le début de l'année.


Mensah,

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : A Yamoussoukro, les chefs d'Etat doivent-ils lancer un appel à la Paix en Ukraine, en Somalie et en RDC ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Pas de toilettes publiques dans les villes, un soucis pour le tourism...
 
3216
Oui
99%  
 
14
Non
0%  
 
4
Sans avis
0%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Ghana : Crise économique, une censure désamorcée, discours d'Akufo-Addo ce dimanche
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter