Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    Café-cacao, le SYNAPCI et l'ANAPROCI dénoncent le ralentissement de l'achat bord champ, invitent le Conseil du café-cacao à regarder avec diligence cette question
 

Côte d'Ivoire : Café-cacao, le SYNAPCI et l'ANAPROCI dénoncent le ralentissement de l'achat bord champ, invitent le Conseil du café-cacao à regarder avec diligence cette question

 
 
 
 3280 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 28 octobre 2022 - 14:56


Les premières assises des producteurs membres de la plateforme SYNAPCI-ANAPROCI sur les problèmes liés à la commercialisation du café et du cacao, après l'annonce de la campagne 2022-2023 se sont tenues les 26 et 27 octobre 2022 au Centre culturel de Daloa.


Plusieurs résolutions ont été adoptées au cours de ces deux jours de travaux. Le vendredi 30 septembre 2022, les prix bord champ du kilogramme de cacao et de café ont été respectivement fixés à 900 FCFA et 750 FCFA pour la campagne 2022-2023.


Si dans les premiers instants, les producteurs se sont réjouis de la hausse desdits prix, relativement à la précédente campagne, les informations émanant du terrain sont des plus préoccupantes. Aujourd'hui, pour des raisons inconnues, il est constaté, un ralentissement dans l'achat bord champ du cacao et du café. Et les prix sont en dessous de ceux officiellement pratiqués par des acheteurs dans certaines zones de production.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Par ailleurs, les multinationales préfèrent traiter avec les coopératives disposant de la certification au détriment de celles qui n'en disposent pas et des producteurs individuels. Cependant, les produits refusés pour cause de non-certification, sont acceptés par les multinationales quand ils leur sont livrés par les coopératives certifiées. Cette situation cause aux producteurs un tort certain et les maintient dans une situation de précarité, malgré leur dur labeur.


 

C’est pourquoi, les producteurs membres de la plateforme SYNAPCI-ANAPROCI expriment leurs vives préoccupations face à cette situation, invitent le Conseil du café-cacao à regarder avec diligence la question du ralentissement de l'achat bord champ du café et du cacao ainsi que toutes les basses manœuvres de certains acheteurs tendant à contraindre les producteurs à leur vendre leur production en deçà du prix officiel, invitent le Conseil du café-cacao à renforcer les sanctions contre tout opérateur pratiquant un prix d'achat autre que le prix bord champ fixé par le gouvernement, invitent l'ensemble des acheteurs et exportateurs au respect strict du prix bord champ annoncé par le gouvernement, invitent l'ensemble des acheteurs et exportateurs à acheter tout le cacao, qu'il provienne de Sociétés coopératives ayant la certification ou pas ou même de producteurs individuels et se réservent le droit de mener toutes actions susceptibles de contraindre les acheteurs au respect du prix bord champ fixé par le gouvernement.


Plusieurs mois après le démarrage des paiements des indemnités COVID, les producteurs membres de la plateforme SYNAPCI-ANAPROCI constatent que la grande majorité des coopératives ont reçu leurs fonds, cependant, certaines sont encore dans l'attente de leur paiement.


La plateforme SYNAPCI-ANAPROCI prend acte de la demande du Conseil du café-cacao adressée aux sociétés coopératives, dont les dossiers avaient été initialement validés, mais non encore payées, de déposer à nouveau leurs RIB auprès des différentes Délégations régionales, demande au Conseil du café-cacao de prendre toutes les dispositions utiles afin de faire payer à ceux-ci leur dû par le Trésor public, demande également à leurs dirigeants de mener auprès du Conseil du café-cacao, toutes les démarches nécessaires, pour la prise en compte effective des producteurs individuels.


Le 11 décembre 2011, le président de la République, Alassane Ouattara, a signé l'ordonnance n° 2011-473 relative aux Organisations Interprofessionnelles Agricoles qui fixe, entre autres, les conditions de mise en place et de fonctionnement de ces Organisations Interprofessionnelles Agricoles. Plus d'une décennie après, les producteurs membres du SYNAPCI et de l'ANAPROCI constatent que les autres filières agricoles se sont dotées de cette organisation, sauf la filière café cacao.

Malgré les assurances données, le processus de mise en place de l'Organisation Interprofessionnelle de la filière café-cacao, n'a pas connu un début de commencement à ce jour. Les producteurs membres du SYNAPCI et de l'ANAPROCI rappellent qu'aux termes de l'ordonnance précitée, la création de l'Organisation Interprofessionnelle Agricole est l'affaire des acteurs principaux de chaque filière que sont les producteurs, les transformateurs et les exportateurs.


 

Les producteurs membres de la plateforme SYNAPCI-ANAPROCI, réitèrent leur attachement à l'esprit et à la lettre de l'ordonnance n° 2011473 relative aux Organisations Interprofessionnelles Agricoles, donnent mandat à leurs dirigeants pour mener les démarches auprès des principaux acteurs de la filière en vue de la mise en place du cadre formel de concertation devant aboutir au démarrage effectif du processus de création de l'Organisation Interprofessionnelle, invitent les ministères techniques concernés par la mise en place des Organisations Interprofessionnelles Agricoles, à prendre toutes les dispositions utiles d'accompagnement à cet effet, accordent un intérêt particulier à l'accomplissement de la mission ainsi confiée à leurs dirigeants et dont l'aboutissement leur donnera une place de choix dans la gestion de leur filière.


Notons que ces résolutions ont été signées par le Président Koné Moussa pour le compte du SYNAPCI et le Président Kanga Koffi, pour l’ANAPROCI. Elles ont été lues par Balou Bi Tibé.



Wassimagnon 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Affaire d'arnaque dans le pesage, les activités de Côte d'Ivoire métrologie volontairement suspendues par une "mafia" ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Municipales 2023 au Plateau, Sawegnon peut il avoir des chances face...
 
1097
Oui
32%  
 
2220
Non
65%  
 
111
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Café-cacao, le SYNAPCI et l'ANAPROCI dénoncent le ralentissement de l'achat bord champ, invitent le Conseil du café-cacao à regarder avec diligence cette question
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter