Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Budget 2023, plus de 4 milliards FCFA pour le  ministère de la Réconciliation et la Cohésion nationale
 

Côte d'Ivoire : Budget 2023, plus de 4 milliards FCFA pour le ministère de la Réconciliation et la Cohésion nationale

 
 
 
 2152 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 10 novembre 2022 - 10:23

KKB au parlement (Ph) 



Sept (07) Ministres ont présenté leur budget au titre l’année 2023 aux députés membres de la Commission des Affaires Economiques et Financières (CAEF).


Il s’agit du Ministre Moussa Sanogo en charge du Budget et du portefeuille de l’État, de l’Économie et des Finances, M. Adama Coulibaly, du Plan et du Développement, Mme Kaba Nialé.


Ainsi que, la  Ministre de la Fonction publique, Anne Désirée Ouloto ses collègues de la Promotion de la Bonne Gouvernance et de la Lutte contre la Corruption, Epiphane Zorro Bi Ballo, de la Femme, de la Famille et de l’Enfant dirigé par Nassénéba Touré et le ministre de la Réconciliation et de la Cohésion nationale Kouadio Konan Bertin.


 

Au cours de cet exercice, les députés ont voté, à l’unanimité, les crédits de cinq ministères. 


Ce sont ceux du Budget et du Portefeuille de l’État crédité de 392.831.526.263 F CFA, de l’Économie et des Finances à hauteur de 133.043.359.449 F CFA, du Plan et du Développement à hauteur de 27.833.184.672 F CFA, de la Fonction publique à hauteur de 281.365.636.21 F CFA et celui de la Femme, de la Famille et de l’Enfant à hauteur de 235.629.195.89 F CFA. 


Les députés de la CAEF ont, par ailleurs, adopté, cette fois, à la majorité, les projets de budget du ministère de la Promotion de la Bonne Gouvernance et de la Lutte contre la Corruption à hauteur de 5.923.724.279 F CFA et celui du ministère de la Réconciliation et la Cohésion nationale à hauteur de 4.146.291.855 F CFA.


 

Estimé à 11494,4 milliards de F CFA, le projet de budget 2023 de la Côte d’Ivoire a été élaboré dans un environnement international caractérisé par un ralentissement de la croissance économique mondiale, informe-t-on.



Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Baisse du dollar et du baril et hausse du prix de l'essence, hausse d'impôt déguisée ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Affaire d'arnaque dans le pesage, les activités de Côte d'Ivoire métr...
 
2056
Oui
80%  
 
510
Non
20%  
 
10
Sans avis
0%  
 
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Budget 2023, plus de 4 milliards FCFA pour le ministère de la Réconciliation et la Cohésion nationale
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Réconciliation par-ci, réconciliation par-là, le nouveau fonds de commerce de certains microbes pipi-istes pour se donner de l'importance dans notre pays qui avance. Qui a dit notre pays n'est pas réconcilié ? Dans aucun pays du monde il y'a réconciliation (absolue ou pas) même en pays développés. Il y aura toujours des divergences dans toute société humaine. C'est ça la vie. Alors, à quoi sert ce ministère ? Et puis d'ailleurs qui vous a dit que le chien galeux tchoin koudou et ses microbes veulent une réconciliation ? Ouattara leur a offert une grâce comme début d'un processus plus large pour impliquer éventuellement le parlement. Le minable koudou a pissé là-dessus et insulté Ouattara. La réconciliation ne signifie pas satisfaire les caprices d'un connard comme koudou qui ne réfléchit qu'avec ce qu'il a en-dessous de la ceinture. Que cet énergumène aille se réconcilier lui-même dans son fpi ! En démocratie il y aura toujours des divergences. Alors ? Les noirs aiment trop s'attarder sur les cliquetis qui ne font progresser. Il faut avancer et je le dis en tant qu'observateur...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ubiquismus
C'est vrai que répéter : réconciliation par-ci, réconciliation par-là,...relève de la plaisanterie. Comment se réconcilier sur des montagnes de mensonges et de foutaises ? On continue de nous faire répéter "plus de 3000 morts", alors que le rapport Banny nous dit au moins 16 000 morts dont 8000 à l'ouest. Certaines enquêtes de terrains nous disent qu'il y a environ 35000 morts seulement à l'ouest. Le machin de la CPI qui avait ouvert une "enquête" sur toutes les parties au conflit ivoirien, est devenu silencieux. En réalité, la communauté dite internationale pousse les subsahariens à s'entretuer pour leur bonheur... Quand la justice du Dramanistan nous dit que c'est un seul individu (Ourémi) qui a massacré près de 1000 personnes en une journée à Duékoué, puis à Nahibly,... c'est de la foutaise avec un grand "F". Je me demande qui se réconcilie avec qui ??????? Posez s'il vous plaît, cette question très simple aux politicards et tous ceux qui veulent se réconcilier.
 
 il y a 2 mois
Ubiquismus
-La catégorie sui generis à laquelle vous appartenez a eu ses moments ou périodes de gloire par le passé, lorsque le monopole de l'information en Afrique, était exclusivement détenu par les médias "MENSONGES" tels que : RFI, Jeune Afrique, etc. Au lieu de mettre à jour vos vieilles méthodes et vieux logiciels FrançAfricains, vous adoptez une posture de fuite en avant en poussant des cris d’orfraie : « sentiments antifrançais », « c’est la Russie qui les manipule », patati patata. -Est-il nécessaire de rappeler à Mr « l’observateur de passage », …que la grande majorité des subsahariens ne sont plus dupes, et ne s’abreuvent plus bêtement des contrevérités et mensonges distillés par les spécialistes de la désinformation. A l’heure d’Internet, les seuls qui continuent de vous croire sont : soit de vrais crétins, soit des corrompus, soit des paresseux intellectuels, soit les trois à la fois. -Comment affecter des milliards à un ministère dont on sait qu’il ne sert à rien ? On a donné des milliards à Banny pour pondre un rapport qui a été rangé dans les tiroirs, et personne ne demande de comptes à l’usurpateur sur ce rapport. Les milliard « affectés » à ce ministère du médiocre et corrompu KKB, ne sont qu’une récompense à ce dernier. Le fait même que les Ivoiriens ne manifestent pas d’hostilités visibles à l’égard d’un KKB par exemple, …est un encouragement envoyé à d’autres politiciens ivoiriens à agir de la sorte. Décidément, les peuples ont des dirigeants qu’ils méritent...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter